FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 9 février 2011

Avec la mesure et la lucidité qui le caractérisent, Jean-François Kahn écrit, ce lundi dans Libération : "Ne pas soutenir, ne pas applaudir l'insurrection démocratique en Egypte ou ailleurs s'apparente, même du point de vue de la laïcité, à une trahison". Celui qui s'était opposé (avec beaucoup d'autres) à la libération par la force de l'Irak – pays qui démontre aujourd'hui, que cela plaise ou non, qu'un peuple arabo-musulman peut accéder à la démocratie – veut croire que le risque d'une récupération islamiste de la révolution en Egypte ne vaut pas les réserves émises notamment par Alain Finkielkraut quand il dit: "Je suis fasciné, mais prudent""Diaboliser a priori toute tentative de réintégrer l'islamisme politique à un jeu démocratique exigeant confinerait à l'aveuglement", assure le sermonneur centriste. Après tout, Barack H. Obama ne dit pas autre chose quand il laisse comprendre, appliquant sa politique d'apaisement avec l'islam politique,que les Frères musulmans, mouvement d'essence totalitaire, ont un rôle à jouer dans la reconstruction de l'Egypte. Pour ma part, autant j'approuve ceux qui, en Europe, soutiennent les authentiques démocrates de Tunisie et d'Egypte, autant je redoute ces belles âmes qui, au lieu de se taire, croient malin de justifier une place à l'islamisme. Il n'a vraiment pas besoin de ce genre d'encouragements.   

Rien ne tel qu'une plongée dans une manifestation pour comprendre l'essence d'un mouvement. Ils étaient moins de deux mille, samedi à Paris, à défiler sur les Grands Boulevards pour réclamer le départ d'Hosni Moubarak ainsi que "la démocratie et la dignité" en Egypte. Voici ce que j'y ai vu: un cortège majoritairement masculin, scandant surtout des slogans en arabe et  brandissant des drapeaux égyptiens, palestiniens, algériens, marocains, tunisiens. Les slogans en français disaient : "Moubarak assassin, Sarkozy complice", ou encore "Gaza on ne t'oublie pas". D'innombrables autocollants "Palestine vivra" étaient arborés par la foule. A mi-cortège avaient pris place des jeunes femmes portant le voile intégral ou le tchador ainsi que des barbus. Fermant la marche, se trouvaient le Parti communiste français, le Front de gauche, le Nouveau parti anticapitaliste:bref, l'extrême gauche,  mobilisée une fois encore contre le monde occidental et singulièrement Israël. En résumé, ce jours-là, des islamistes et leurs idiots utiles défilaient à Paris pour réclamer la démocratie en Egypte. Voilà pourquoi un soutien aveugle à cette "insurrection démocratique" ne va surtout pas de soi.

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz