FLASH
Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 février 2011

 

Est-ce vraiment la liberté qu'ils réclament ?

 

La palme du ridicule revient à Jean Daniel du Nouvel Obs

Par Michel Garroté

En matière de pseudo-analyses sur la situation en Egypte, au Maghreb, au Proche et au Moyen Orient, la palme du ridicule et de l’aveuglement revient au journaliste parisien de gauche Jean Daniel (cf. source en bas de page) qui ose écrire sans rougir (extraits) : « Tout devient aujourd'hui possible, y compris l'impossible, c'est-à-dire qu'un grand mouvement de la jeunesse israélienne et de ses élites mette en cause la tragique irresponsabilité de leurs dirigeants qui, après s'être opposés au plan arabe de 2002 puis avoir saboté le plan de Barack Obama de 2009, ont refusé les concessions faites par les Palestiniens au cours des négociations secrètes ».

Félicitations à Jean Daniel, qui, avec sa vision conspirationniste, met tout sur le dos d’Israël ; et qui, par ses allégations, fait semblant, de connaître ce qui se trame, dans les coulisses de la diplomatie secrète. Je lui souhaite d’être élu membre d’honneur de l’Institut du Monde arabe, membre d’honneur de la Ligue Arabe et membre d’honneur de l’Organisation de la Conférence Islamique.

Le chef du mouvement terroriste chiite libanais Hezbollah, l’imam Hassan Nasrallah (cf. source en bas de page), « marche sur les traces de son mentor » le grand ayatollah iranien Ali Khamenei, a déclaré le porte-parole du ministère égyptien des affaires étrangères, Husam Zaki, au quotidien saoudien Al-Watan. Husam Zaki a accusé les deux dirigeants chiites de vouloir embraser la région.

C’est ce que l’imam Nasrallah et l’ayatollah Khamenei ont effectivement déclaré vouloir faire, de façon très explicite, très concrète et très menaçante. Ce n’est pas parce que Moubarak est un dictateur, qu’il faut minimiser – ou même occulter – que les organisations islamiques les plus extrêmes rêvent de transformer l’Egypte en Califat. Ce qui est mentionné dans le quotidien saoudien Al-Watan est donc rigoureusement exact.

« Nasrallah n’a pas le droit d’accuser l’Egypte d’être un disciple d’Israël et des Etats-Unis à un moment où il travaille à l’éclatement du front uni en Palestine et au Liban pour mettre en œuvre les programmes iraniens », a déclaré Husam Zaki. Effectivement, l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et le général libanais Aoun travaillent à l’éclatement du Liban et à l’éclatement de territoires dits « palestiniens », autrement dit, de territoires jadis hébreux, puis devenus égyptien et jordanien du fait de leur occupation puis leur annexion par l’Egypte et la Jordanie.

Et maintenant, l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et le général libanais Aoun travaillent à l’éclatement d l’Egypte et de l’ensemble de l’Afrique du Nord, du Proche et du Moyen Orient, avec les encouragements – et même la bénédiction – de la majorité des journalistes français.

Le Hezbollah a confirmé que l’un de ses membres, le terroriste Sami Chehab, qui s’est échappé d’une prison égyptienne pendant les troubles qui entouraient les manifestations anti-gouvernementales dans ce pays, ce membre se trouve toujours en Egypte. Sami Chehab avait été arrêté l’an dernier pour avoir comploté des attaques contre des cibles en Egypte. A cet égard, il est curieux, pour ne pas dire suspect, que les médias européens n’aient jamais signalé les activités en Egypte des cellules du Hezbollah, du Hamas, des Pasdaran et d’Al-Qaïda.

De son côté, le vice-président égyptien Omar Suleiman a déclaré que les organisations terroristes sont la principale menace pour la sécurité de l’Egypte et que de nombreux agents d’Al-Qaïda et d’autres organisations djihadistes se sont échappés récemment des prisons du pays. Omar Suleiman a également dit au journal égyptien Al-Ahram que les organisations terroristes avaient refusé de faire cesser la violence et les troubles en Egypte, blâmant ces dernières pour les troubles actuels.

A ce propos, les chaînes de télévision françaises filment en gros plan les jeunes manifestants laïcs. Mais les chaînes de télévision françaises n’effectuent pas des plans larges sur les femmes voilées et les hommes barbus ; en bon français, cela s’appelle faire de la propagande ; l’on veut à n’importe quel prix nous faire croire que les manifestants sont tous de jeunes démocrates laïcs épris de liberté.

ForumJ signale (cf. source en bas de page ; ci-après, extraits adaptés) « un fait préoccupant concernant la couverture médiatique de la crise égyptienne. Les différents reportages des médias occultent le fait que les manifestations de foule égyptienne contre le régime utilisent les symboles les plus primitifs de l’antisémitisme. Or, il n’y a plus de communauté juive en Egypte » (cf. source en bas de page).

ForumJ précise : « La plupart des commentateurs ne veulent voir à travers cette rébellion populaire qu’une soif de liberté et de démocratie. Or, l’antisémitisme exprimé de façon aussi primaire ne peut qu’entacher l’image lyrique que les médias voudraient donner de ces manifestations. La haine viscérale du Juif et les affiches violemment antisémites ne vont pas de pair – en général – avec des aspirations au progrès et à la démocratie ».

Une analyse (que je ne partage qu’en partie) parue dans Famille chrétienne (cf. source en bas de page) révèle la situation pour les Chrétiens d’Egypte (extraits adaptés) : « Les seuls mouvements structurés sont, en Tunisie et encore plus en Égypte, les mouvements islamistes. Pour l’Égypte, les Frères musulmans, mouvement fondé en 1928. Il s’appuie sur une base populaire importante car c’est un mouvement religieux mais également caritatif et social. Il gère tout un réseau d’écoles, de dispensaires, attribue des pensions aux veuves, etc. En Égypte, les Frères musulmans suppléent aux carences du pouvoir en place ».

Famille chrétienne : « L’option choisie par les Frères musulmans est d’aller vers la création d’une entité politique. Pas de façon ostensible car la constitution égyptienne ne permet pas à un mouvement religieux de créer un parti politique, mais en proposant des candidats, dits indépendants, mais liés de fait à la confrérie (Note de Michel Garroté – autrement dit, des candidats des Frères musulmans qui ne se présentent pas comme tels). En 2005, les Frères musulmans ont ainsi réussi à faire élire 88 députés sur 420 sièges au Parlement. En Tunisie comme en Égypte, les mouvements de protestation ont été largement spontanés et ont pris une ampleur inattendue ».

Famille chrétienne : « À ce moment-là, les Frères musulmans ont pris le train en marche et ont dû suivre leurs ‘troupes’ plus qu’ils ne les ont précédées. Les Frères musulmans n’ont jamais appelé à une mobilisation générale. Si cela avait été le cas, ce n’est pas par centaines de milliers que les manifestants se seraient rendus place Tahrir au Caire mais certainement par millions » (Note de Michel Garroté – l’audiovisuel français s’obstine à alléguer qu’il y a « énormément » de manifestants place Tahrir ; alors qu’en réalité, ils sont quelques milliers ; sur une population totale de 80 millions d’habitants ; du reste, vu la taille de la place Tahrir, celle-ci ne peut contenir que quelques milliers de manifestants et pas plus).

Famille chrétienne : « Il en est des Chrétiens Coptes égyptiens comme de tous les Chrétiens au Moyen-Orient. Minoritaires, ils sont aussi discrets que possible car ils ne veulent pas susciter contre eux des réactions hostiles. Les Chrétiens d’Orient ont toujours soutenu les pouvoirs laïcs, y compris lorsqu’ils étaient autoritaires. C’était le cas des Chrétiens d’Irak avec Saddam Hussein, c’est encore le cas des Chrétiens de Syrie avec la famille El-Assad et c’est enfin le cas des Chrétiens Coptes en Égypte qui voient dans le régime militaire de Moubarak un rempart contre le fondamentalisme musulman ».

Famille chrétienne : « Le pouvoir égyptien, pour contrer la poussée islamiste, a en quelque sorte donné des gages aux mouvements fondamentalistes notamment en ce qui concerne le statut de la femme, l’homophobie, etc. Néanmoins, on peut supposer que le sort des Chrétiens Coptes égyptiens serait bien pire si, à la tête de l’État, se trouvaient des fondamentalistes comme les Frères musulmans » (Note de Michel Garroté – En effet, le sort des Chrétiens Coptes égyptiens serait bien pire si, à la tête de l’État, se trouvaient des fondamentalistes comme les Frères musulmans. Cela dit, le régime Moubarak s’est montré odieux avec les Chrétiens Coptes égyptiens). Fin des extraits adaptés de l’analyse parue dans Famille chrétienne.

Que dois-je conclure de tout cela ? Pour ce qui me concerne, je note, une fois de plus, qu’en France, les journalistes, les politiciens et les intellectuels élèvent systématiquement le ridicule et l’aveuglement au rang de vertus républicaines. Pourquoi ? Pour plaire ? Et si oui, pour plaire à qui ?

Quant aux Français Juifs et aux Français Chrétiens, je note qu’à part quelques êtres d’exception, d’ailleurs censurés par les médias, et bien, les Français Juifs et les Français Chrétiens sont mal, très mal, mais alors vraiment très mal défendus, par celles et ceux, qui prétendent parler en leur nom.

Michel Garroté

Sources :

http://jean-daniel.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/02/09/un-nouveau-moyen-orient.html

http://www.juif.org/defense-israel/145436,egypte-le-hezbollah-et-l-iran-veulent-embraser-la-region.php

http://www.juif.org/blogs/31943,l-imagerie-antisemite-dans-les-manifestations-egyptiennes-fait.php

http://jforum.fr/forum/international/article/silence-total-sur-l-antisemitisme?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter%20du%208-02-2011

http://www.famillechretienne.fr/societe/monde/denis-bauchard-conseiller-pour-le-moyen-orient-a-lifri-si-les-freres-musulmans-prenaient-le-pouvoir-en-egypte-le-sort-des-coptes-serait-bien-pire_t7_s36_d59636.html


La liberté d'exterminer les Juifs et d'expulser les Chrétiens ?

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz