FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 février 2011

 
Le conseil suprême de l'armée vient d'adresser, cet après midi samedi 12 février, son quatrième communiqué à la télévision d'Etat égyptienne. Voici les éléments essentiels de cet important communiqué.
 
1- l'armée s'oblige à respecter ce qu'elle a annoncé lors des communiqués précédents.
2- Le gouvernement et la population doivent retourner à leurs responsabilités envers le pays.
3- Le gouvernement et les gouverneurs vont continuer à assurer leurs fonctions jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit formé.
4- le conseil suprême s'engage à assurer une transition pacifique du pouvoir selon les règles démocratiques d'un état civil.
5- l'Egypte respecte ses traités internationaux.
6- L'armée demande au peuple égyptien de coopérer avec la police.
 
De ce communiqué, on peut tirer plusieurs informations :
 
– le traité de paix avec Israël ne sera pas remis en question. Cette mention, alors que le sujet est loin, très loin, de la préoccupation des égyptiens donne plusieurs indications. Le message est destiné à la communauté internationale et à Israël, car l'Egypte, et l'armée, ont subi de formidables pressions ces dernières quarante huit heures. Ce n'est pas spécifiquement la paix avec Israël que les occidentaux cherchent à protéger, mais leurs intérêts propres, et avant tout, leur stabilité.
 
Le canal de Suez et le pipeline Sumed représentent une part importante (de 25 à 40% selon les sources) des livraisons de pétrole vers l'Europe, et la dernière fois que le canal a été fermé, de 1967 à 1975, l'Europe a connu son premier choc pétrolier. Dans les conditions de délabrement de son économie, l'Europe ne pourrait pas faire face à un nouveau choc pétrolier. L'autre destinataire du message est bien entendu les Frères Musulmans, qui ont annoncé, il y a huit jours, qu'Israël n'avait pas respecté sa part des accords de paix (les frères musulmans sont de grands menteurs, alors autant commencer tout de suite très gros, dans le mensonge !), et qu'ils envisageaient de remettre en cause le traité. Gardons en mémoire que le seul rempart contre l'islamisation de la politique égyptienne et l'application de la Chari'a est l'armée, très hostile à la Fraternité.
 
l'armée ne veut pas le pouvoir. Elle le rappelle haut et fort, pour couper l'herbe à toute tentative, de la part des commentateurs internationaux, d'assimiler sa prise de pouvoir à un putsch. En mentionnant son désir de voir émerger un état civil – par opposition à un état militaire, et démocratique, elle indique clairement qu'elle assurera un rôle intérimaire dans le fonctionnement du pays.
 
– en appelant le peuple à se réconcilier avec la police, elle cherche à ressouder la population avec ses différents corps sociaux, spécialement celui par lequel la répression des évènements a été la plus violente, afin de mettre en place les conditions de levée de l'état d'urgence, décrété depuis trente ans, et rendre à la police sa fonction première pour se consacrer à la sécurité extérieure, notamment à sa frontière avec Gaza, ou les Frères musulmans vont sans doute chercher à intensifier le trafic d'arme avec sa branche de Gaza, le Hamas. N'oublions pas que l'Egypte est en train de construire un mur en acier pour se séparer de Gaza, qui représente un danger important pour sa sécurité intérieure.
 
Par ailleurs, nous avons reçu plusieurs informations concernant Hosni Moubarak, mais aucune n'a encore été confirmée pour que nous puissions les publier.
 
Jean-Patrick Grumberg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz