FLASH
[26/04/2017] Ted Cruz veut saisir les milliards d’El Chapo pour payer le mur entre le Mexique !  |  L’UE entame le processus de levée d’immunité de Le Pen concernant le mauvais usage de fonds européens  |  La Chine exige des Etats-Unis l’arrêt des exercices militaires avec la Corée du sud  |  Macron a été sifflé à son arrivée chez Whirlpool  |  Explosion dans la bande de Gaza : 3 blessés, cause encore inconnue  |  Israël : Tentative d’attaque au couteau par un terroriste palestinien près de Naplouse illégalement occupée par les colons arabes. Racaille puante neutralisée.  |  Attentats de janvier 2015 : 10 personnes interpellées pour la fourniture d’armes à Amedy Coulibaly  |  [25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 14 février 2011

Je suis étonné du peu de commentaires suscités par la déclaration de Nicolas Sarkozy, jeudi soir sur TF1, reconnaissant à son tour le fiasco du multiculturalisme, après la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre britannique, David Cameron. Le chef de l'Etat a dit, répondant à la question d'un internaute : "Dans toutes nos démocraties, le multiculturalisme est un échec. On s'est trop préoccupé de l'identité de celui qui arrivait et pas assez de l'identité  du pays qui l'accueillait (…) Ca pose la question de l'islam et de nos compatriotes musulmans. On ne résout pas les problèmes en refusant d'en parler ".

Or, le Camp du Bien, qui s'est donné en festival ce lundi matin en la personne de Jean-Luc Mélenchon affrontant Marine Le Pen sur RMC-BFM-TV, reste curieusement réservé après cette charge qui, il y a peu, aurait indigné les dépositaires des bons sentiments, de l'antiracisme et de la lutte contre les discriminations. Le politiquement correct a visiblement pris un coup dans l'aile. Je m'en réjouis d'autant plus que, dès 2007, j'écrivais (La fracture identitaire, Fayard) : "La première urgence est de rejeter clairement le multiculturalisme. Il est une menace pour la nation qui a besoin d'une culture propre pour exister".

Reconnaître cet échec revient à admettre que ce modèle, qui s'est imposé à la France en dépit sa tradition assimilatrice, a servi de prétexte pour dispenser certains des nouveaux arrivants extra-européens, et singulièrement musulmans, de faire l'effort de s'intégrer à la culture d'accueil, en dépit d'une accession aisée à la nationalité française. Le multiculturalisme reste, tout particulièrement, le cheval de Troie de l'islam politique qui a trouvé, dans cette formule défendue aussi bien par Tarik Ramadan que par l'Union européenne, l'argument pour revendiquer sa place, ses lois, ses droits, ses protections, tout en se gardant de défendre un tel système hétérogène en terres d'islam. Le Liban, qui fut l'exemple espéré d'une cohabitation harmonieuse entre les religions et les cultures, est là pour rappeler que la guerre civile n'est jamais loin quand une idéologie, l'islamisme en l'occurrence, prétend imposer sa supériorité. Le multiculturalisme en Europe, outre qu'il détruit la notion d'Etat-nation à laquelle les peuples sont attachés, porte les mêmes risques de tensions et il est heureux que les dirigeants ouvrent enfin les yeux. Reste à savoir si Sarkozy ira au bout de son constat, qui invite logiquement à une remise en question de l'immigration de peuplement et du droit du sol… 

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz