FLASH
Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 16 février 2011

Ce n'est pas seulement le multiculturalisme qui doit être débattu, comme y invite Nicolas Sarkozy. C'est, plus généralement, la position de la France face à la pression migratoire qui doit être réexaminée, au vu des exodes massifs qui se profilent dans certains pays du Maghreb, libérés de leurs tyrans, et des accords passés avec des pays européens riverains de la Méditerranée. L'entrée soudaine et massive, sur l'île italienne de Lampedusa, de 5000 jeunes Tunisiens désireux pour la plupart de rejoindre la France, peut faire craindre d'autres vagues similaires. Elles s'apparenteraient alors à une invasion pacifique de l'Europe, désarmée par sa culture humaniste et des frontières devenues virtuelles. La France, qui reçoit environ 200.000 immigrés légaux chaque année (dont 70.0000 étudiants et 80.000 personnes au titre du regroupement familial), peut-elle se permettre de poursuivre cette politique de peuplement, et de l'aggraver avec une augmentation des clandestins qui sont déjà 200.000 à bénéficier de la gratuité de l'Aide Médicale d'Etat (AME) (1)? A l'évidence non. Or, tout concourt à consolider cette situation.

Les débarquements à Lampedusa rappellent que l'Europe demeure une passoire et que son Agence de surveillance des frontières (Frontex) n'a pas les moyens d'assurer sa mission. "L'Union européenne a besoin d'un mécanisme d'urgence", a d'ailleurs admis, mardi, le secrétaire d'Etat belge à l'Immigration, Melchior Wathelet. Mais le poids des bons sentiments demeure le véritable l'obstacle à une politique dissuasive. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, a appelé mardi à "garantir les droits de l'Homme fondamentaux" des migrants, en estimant que cette migration est "dans le cours normal du développement", avec la mondialisation. Or, cette vision universaliste est encore celle qui prévaut dans l'Union européenne, indifférente aux peuples qui la composent. Même les sénateurs français sont devenus perméables à ce politiquement correct, puisqu'ils ont décidé de revoir à la baisse l'ensemble du projet de loi sur l'immigration de Brice Hortefeux. 

Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes, assure que la France n'accueillera les clandestins débarqués que dans des cas "très marginaux". Nous verrons bien. Reste qu'un pays qui se retrouve dans l'incapacité de gérer ses propres frontières est un pays qui a vocation à se faire déborder par d'autres peuples et d'autres cultures, au risque dès lors de se dissoudre et disparaître au fil des proches générations. Quand les Français réclament davantage de protections, ils parlent notamment de leur propre identité, qu'ils jugent menacée par une immigration extra-européenne dont ils n'ont pas la maîtrise. Pourquoi ne pas envisager très vite, par exemple, un référendum pour le rétablissement effectif des frontières, voire la suppression d'un regroupement familial qui ne cesse de s'autoalimenter? Il ne suffit pas de s'enthousiasmer pour la démocratie quand elle est revendiquée par la rue arabe (bien qu'elle fasse aussi fuir, visiblement). Les Français l'attendent aussi sur ce sujet confisqué de l'immigration.
 
(1) Je reprends ces chiffres du blog que Maxime Tandonnet, conseiller à l'Elysée pour les questions d'immigration, vient d'ouvrir et que je vous conseille vivement.

 

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

 

Je participerai, ce mercredi, à On refait le monde, sur RTL (19h15-20h)
Je participerai également, ce mercredi, à un débat sur Europe 1 (20h-21h)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz