FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 février 2011

Pascal Boniface, éleveur de coquillages, et pêcheur de lieux-communs, a publié un article dans le Nouvel Obs intitulé « Adler, BHL et Finkielkraut, anxieux face à la perspective d'une Égypte démocratique » qui traite d'un sujet que son métier de préparateur de plateaux de fruits de mer prédisposait à comprendre : la révolution égyptienne. Pascal Boniface n'est pas vraiment pêcheur d'huitres, mais ce qu'il écrit est tellement idiot, que j'ai préféré, par charité, cacher sa véritable profession, que je dévoile à la fin de cet article. 

 
Ainsi, le spécialiste commence par corriger certaines erreurs grossières.
 
Lorsque Alain Finkielkraut, dans Libération du 3 février, affirme qu'il y avait une tradition démocratique en Europe de l’Est mais doute qu’il y en ait une en Égypte, Boniface répond clairement : « C’est faux et stupide à la fois ». Il a raison, le poissonnier, et l'on se demande comment Finkielkraut a pu ignorer que l’Égypte a une très longue tradition démocratique derrière elle.
 
Ainsi encore, Boniface l'expert en moules, affirme avec une logique implacable « Et il est curieux d’exiger le préalable d’une tradition démocratique pour une nation qui veut justement faire chuter une dictature. ». Le hic, c'est que n'ayant pas de tradition démocratique, on peut se demander où la nation égyptienne ira chercher son modèle. Peut être qu'entre coquillages et crustacés, la démocratie est une seconde nature, mais pour les pays arabes, c'est pas gagné. On a beau chercher, on aura du mal à trouver, en terre d'islam, beaucoup d'exemples de respect des droits de l'homme, de liberté de la presse, de liberté religieuse, de droit de la femme et de l'enfance, de respects des homosexuels, ou d'opposition politique organisée et plurielle pour des élections libres et non trafiquées.
 
On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on trouve, Monsieur Boniface, et faire chuter une dictature ne donne pas plus un certificat de savoir faire démocratique, qu'écraser une araignée ne fait de vous un entomologiste.
 
Dans son article, on sent que Pascal Boniface perd un peu les pédales, ou les rames de sa barque devrais je dire, pour un pécheur. (Mes observations entre parenthèses) : 
 
Pascal Boniface : « Ces trois intellectuels  (note de JPG : Adler, BHL et Finkielkraut) relaient en fait les craintes israéliennes face au changement politique en Égypte (note de JPG : Israël a en effet à craindre, si le changement apporte un régime dominé par les fondamentalistes islamistes des Frères Musulmans et non une démocratie. Israël espère, comme le reste du monde, que l'Egypte accèdera à une forme ou à une autre de démocratie, mais là s'arrête la comparaison avec le reste du monde. Car Israël, est ce très difficile à le comprendre dans le métier des coquillages, a beaucoup à craindre d'un troisième voisin  islamiste intégriste qui ne jure que par la disparition des juifs de la surface de la terre).
 

Pascal Boniface : « ce qui est assez amusant c'est que les mêmes (note de JPG : Adler, BHL et Finkielkraut) qui ont dénoncé pendant des lustres l'absence de régimes démocratiques dans le monde arabe s'inquiètent désormais de la possibilité qu'il en existe (Note de JPG : non, cher Boniface, c'est l'inverse lisez mieux : l'inquiétude vient de la possibilité que la démocratie tant espérée ne se concrétise pas).

 
Pascal Boniface : Cela ferait tomber leur argument de « Israël la seule démocratie du Proche-Orient » qu'ils psalmodient (note de JPG : Israël, "seule démocratie du Proche-Orient" n'est pas un argument, c'est un fait. Connaissez vous Monsieur Boniface la différence entre faits et arguments ?).
 
Pascal Boniface : Mais surtout cela pourrait signifier la mise en place de régimes moins accommodants avec Israël (note de JPG : non encore ! Décidément, vous ne comprenez rien Monsieur Boniface ! Cela pourrait signifier la mise en place d'un régime qui dénoncerait les accords de paix, et provoquerait les conditions de nouvelles agressions, de nouveaux drames humains, de nouveaux morts). Or c’est leur principale pour ne pas dire unique préoccupation. (Note de JPG : que Adler, BHL et Finkielkraut – dont je ne partage pas les thèses – soient loués de leur préocupation que de nouveaux malheurs risquent de s'abattre sur les deux peuples, et honte sur vous si tel n'est pas votre cas).
 

Pascal Boniface : « Il n'est d'ailleurs pas étonnant qu'ils (note de JPG : Adler, BHL et Finkielkraut) soient passés complètement à côté de la révolution tunisienne ; ils n'ont ni soutenu la révolte populaire comme ils ont pu le faire pour l'Iran, ». (Note de JPG : il serait plus juste de dire que tout le monde est passé à coté de la révolution tunisienne, et qu'elle n'a pas encore apporté la preuve d'une issue démocratique, même si cela dérange les joyeux rêveurs qui ont crié victoire bien avant le départ des concurrents. A priori, et pour l'instant, il semble que la liberté et la démocratie tant recherchées fasse fuir les tunisiens)

 
Pascal Boniface : « Curieusement nos trois vedettes médiatiques (note de JPG : Adler, BHL et Finkielkraut) qui s'inquiètent fortement de l'arrivée au pouvoir d'un mouvement intégriste religieux n'ont jamais rien dit contre le fait qu'en Israël un parti de de cette nature soit membre depuis longtemps de la coalition gouvernementale (Note de JPG : Oh …Boniface !…. Boniface !…. Bobi ! : un peu d'instruction ne fait pas de mal, ne mélangeons pas tout. Les Frères Musulmans veulent imposer l'Islam et la Chari'a au monde entier. Lisez leurs déclarations, récentes ou pas, lisez leur slogan, vous devez bien avoir un accès internet au port de pêche. Les Frères Musulmans sont un mouvement qui représente l'Islam, lequel a conquis les terres qu'il occupe – soit cinquante trois pays dans le monde, par le sang et la guerre, et qui, aujourd'hui, parce que cinquante trois pays ne leur suffit pas, tentent de prendre l'Europe).
 
Pascal Boniface : Le parti Shass un parti extrémiste religieux (et raciste) (note de JPG : rooh… Shas n'est pas un parti extrémiste ! C'est, au contraire, un parti religieux modéré, qui a fait partie de gouvernements de gauche, qui ne soutient pas activement les implantations israéliennes en Judée et Samarie, et qui lutte, cette fois activement, contre le racisme. Il se définit lui même comme un parti social et démocrate, et des druzes arabes votent Shas. Mais si vous ne pouvez pas imaginer que l'on puisse être religieux sans être extrémiste, je peux vous conseiller de bons bouquins sur la question) est au pouvoir en Israël avec un autre parti d'extrême droite celui-ci laïc et tout aussi raciste, Israel Beiteinu (Note de JPG : re non ! Israel Beitenou n'est pas un parti raciste du tout ! Mais je suppose que pour vous, l'extrême droite ne peut être que raciste, le sioniste ne peut être que ultra sioniste, le juif religieux que extrémiste religieux, et le catholique fervent que catholique intégriste. Il serait temps de vous réveiller, Pascal Boniface : le monde change, et vos vieux clichés sont tout jaunis. Vous allez vous faire gober tout cru par les nouvelles générations de lecteurs et d'auteurs nées sur internet).
 
Pascal Boniface : Ces deux partis alliés au Likoud essaient d'ailleurs de restreindre les libertés politiques (Note de JPG : Israël a été qualifié, lors du dernier Forum pour la Démocratie organisé par l'Ambassade de France à Tel Aviv, de modèle de démocratie, et il a été salué par les journalistes du Monde, de Libération et de France 24, invités, pour la liberté d'expression des journalistes israéliens, dont eux mêmes, en France, ne jouissent pas) et mettent une très forte pression sur les différentes O.N.G. de défense de droits de l'homme sans que nos trois intellectuels s'en émeuvent particulièrement (note de JPG : la pression est destinée à forcer ces ONG à révéler la provenance de leurs fonds, ce qui ne ressemble en rien à une restriction des libertés démocratiques, car il semblerait qu'un gros lobby anti israélien se soit structuré à Bruxelles et dans les pays arabes afin de déstabiliser Israël, de l'intérieur, en s'associant avec des ONG d'extrême gauche, anti-sionistes et post-sionistes, israéliennes.)
 
Question de JPG : comment Pascal Boniface et la classe politique qualifieraient-ils des ONG françaises, financées par Israël, destinées à orienter la politique de la France, dans le conflit israélo-arabe, en faveur d'Israël, comme le font les ONG sur lesquelles le gouvernement israélien veut faire la lumière ?
 
Réponse : Ils dénonceraient l'Ingérence dans les affaires intérieures de la France, la conspiration du lobby juif, et ils demanderaient que soit créée une commission d'enquête parlementaire sur ces curieuses ONG – soit exactement ce que vient, avec retard, de décider Israël, je ne vous le fait pas dire)
 
Pascal Boniface : « Un gouvernement auquel éventuellement participeraient les Frères musulmans pourrait lever le blocus sur Gaza. » (Note de JPG : la levée du blocus de Gaza est le souhait de tous ceux qui rêvent de voir les terroristes enfin libres de commettre de nouveaux attentats contre la population israélienne. Aurait il des couilles ou de l'honnêteté ou les deux qu'il aurait écrit : « je souhaite que le blocus de Gaza soit levé pour que le Hamas, groupe terroriste qui veut la destruction d'Israël, ne soit plus empêché d'envoyer des kamikazes faire exploser leurs ceintures d'explosifs dans les bus et aux terrasses des cafés »)
 
Voilà comment se distille, à petites doses de mensonges, en France, la perverse déligitimation d'Israël et des français qui osent se placer, sur ce sujet, du coté de la vérité.
 
Ce climat toxique explique peut être aussi, s'agissant des personnes attaquées par le poissonnier Boniface, pourquoi les moins courageux – et néanmoins défenseurs d'Israël, ont du mal à adopter une position constante sans faille.
 
Pour rétablir la justice, je présente mes excuses à Olivier Boniface, à qui j'ai emprunté, le temps de cet article, le nom et la noble entreprise de pêcheurs de père en fils.
 
Toute ressemblance avec Pascal Boniface, qui dirige (on se demande comment) l'IRIS, l'institut de Relations Internationales et Stratégiques, avec probablement plus d'idéologie que de science, est purement fortuite.
 
Jean-Patrick Grumberg
 
http://www.boniface-coquillages.com/eleveur-producteur.html

http://pascalbonifaceaffairesstrategiques.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/02/07/adler-bhl-et-finkielkraut-anxieux-face-a-la-perspective-d-un.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Shas

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz