FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 février 2011

J’ai signalé, hier jeudi 17 février 2011, qu’en France, le débat sur l'islam, notamment pour lutter contre les prières des musulmans dans la rue, est à peine commencé et que, déjà, comme le signale la revue de presse LSB, le subterfuge apparaît : en effet, sur Radio Monte Carlo et sur la chaîne télévisée BFM, Benoist Apparu (UMP, secrétaire d'Etat au logement) a clairement annoncé la couleur en osant alléguer qu’il faut modifier la loi de 1905 pour financer la construction de mosquées avec l'argent public.

De son côté, toujours aussi offensif, Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du Culte Musulman, quant à lui, a réagi – précipitamment – à l'annonce d'un débat en avril sur l'exercice des cultes en France.

Et Mohammed Moussaoui a prévenu : « Regarder la place des religions dans la République est un souhait louable, et il est vrai que l'islam a des spécificités, qu'il faut se pencher sur la construction de mosquées et la formation des imams. Mais au-delà de ces spécificités, nous ne voulons pas que le débat se focalise sur le port du voile intégral ou les menus halal dans les cantines, il faut avancer, particulièrement à propos des lieux de culte ».

En clair, Mohammed Moussaoui exige la construction de mosquées en France. Et Benoist Apparu (qui ferait mieux de disparaître pour quelques temps après être apparu dans les médias), Benoist Apparu, UMP, secrétaire d'Etat au logement (la mosquée est-elle un logement ?), dit la même chose sur Radio Monte Carlo et sur la chaîne télévisée BFM. Au fait, qu’en dit Sarkozy ?

Ces propos scandaleux de Benoist Apparu signalés par LSB ont suscité la réaction de vingt-huit députés UMP et la réaction du porte-parole du gouvernement, François Baroin, qui a affirmé ave justesse : « pour avoir beaucoup travaillé sur le sujet, je ne suis pas favorable à cette proposition, moi personnellement ».

François Baroin ajoute : « Il n'y a pas dans l'agenda gouvernemental de texte portant sur une modification sur la loi de 1905 et comme responsable politique, conseiller politique de l'UMP et en charge du débat je ne serai pas favorable à une modification de la loi de 1905, on ouvrirait la boîte de Pandore ».

De son côté, signale LSB, le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France (FPF), pose correctement le sujet à propos du débat annoncé par l'UMP sur les cultes dans la République laïque : « On pose d'emblée que la religion fait partie de la sphère privée, alors qu'on n'abandonne pas sa religion à la porte du temple, de l'église ou de la mosquée ».

Claude Baty explique : « Tous les citoyens ont des convictions qui les font agir et parler, ils n'ont pas à s'en cacher. En fait, le débat tourne autour des prières dans la rue, et dans ce cas ce qui est en cause c'est l'ordre public ».

Claude Baty ajoute : « Si on veut les interdire, c'est au titre du trouble à l'ordre public, pas au titre de la laïcité ou alors il faut aussi interdire les processions catholiques. Effectivement : les processions et pèlerinages (ndmg – deux ou trois fois par an) font l'objet de déclarations en préfecture.

Claude Baty précise : « Le droit de manifester prend alors le pas sur le "trouble à l'ordre public". Les prières musulmanes dans la rue sont hebdomadaires (ndmg – donc cinquante fois par an) et, à ma connaissance, ne font pas l'objet d'autorisations. A ce titre, ce sont des manifestations illégales ».

Détail amusant (rapporté par LSB), amusant dans ce contexte de migration mahométane de peuplement et de construction mosquées en France, l'évêque de Tunis, Mgr Maroun Elias Lahham, lui, a souhaité – en revanche – une collaboration entre l'Europe et les pays du Maghreb pour arrêter les flux incontrôlés de migrants.

Pour Mgr Maroun Lahham, les milliers de jeunes qui ont débarqué illégalement sur les côtes italiennes ont profité d'un « relâchement des contrôles de police ». Mgr Maroun Lahham rappelle l'importance d'une coopération avec l'Europe afin « de développer nos pays » et de permettre aux jeunes de rester « pour aider au développement ».

Excellente idée ! Aidons les jeunes chômeurs français mahométans à créer des micro-entreprises au Maghreb ! Ils doivent participer au développement comme le font de nombreux expatriés européens…

En résumer et en conclusion, la loi 1905 permet les processions et pèlerinages, deux ou trois fois par an. Processions et pèlerinages, deux ou trois fois par an, qui font l'objet de déclarations en préfecture. En revanche, la loi 1905 ne permet pas les prières musulmanes hebdomadaires dans la rue, cinquante fois par an. Et ses prières musulmanes hebdomadaires dans la rue, cinquante fois par an, sont des manifestations illégales.

C’est bien le minimum dans une société libre et laïque de culture judéo-chrétienne. Nous comptons sur le Président Sarkozy, sur le Premier ministre Fillon, sur tous les députés UMP, sur la Conférence des évêques de France et sur le Conseil représentatif des Institutions juives de France. Nous comptons sur eux tous pour rappeler ces évidences à Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du Culte Musulman.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz