FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 19 février 2011

Eric Zemmour a donc été condamné par la justice.

Je me garderai de commenter. Je ne veux pas moi-même être à nouveau traîné en justice. Et je sais trop bien que la police de la pensée est partout. Pour faire plaisir aux tribunaux de mon pays, je dirai donc que tous les voleurs et trafiquants de drogue en France sont blancs, tellement blancs qu’ils ne supportent pas le soleil, qui leur donne aussitôt des rougeurs, et que leurs yeux bleus, car ils ont tous les yeux bleus, ne supportent pas la lumière trop vive. Tous ceux qui ne sont pas blancs sont gentils, beaux, intelligents, doux, pacifiques. Les policiers sont tous méchants. Les capitalistes sont très vilains. Les socialistes sont merveilleux et généreux. Les antiracistes sont animés de nobles et pures intentions et je ne doute pas qu’il faille se prosterner devant eux. Tous ceux qui ne sont pas membres d’une association antiraciste sont des racistes en puissance, et je vais d’ailleurs prendre ma carte d’adhésion à Sos Racisme : on n’est jamais assez prudent. En supplément, j’ajouterai une carte de la Licra, et une du Parti socialiste. On n’est jamais assez prudent, oui.

Je vais rouler dans une petite voiture très sale et très rouillée car rouler dans une voiture propre et presque neuve serait une insupportable agression pour ceux qui ne peuvent pas acheter la même, et j’ai conscience que s’ils la brûlaient, ils rétabliraient un équilibre social que j’ai perturbé. Si on veut me voler mon portefeuille, je le donnerai avec joie et si on veut me casser la gueule en supplément, je laisserai faire : ce sera le signe que je n’ai pas été assez antiraciste. Je sais qu’il y a de nouvelles races tous les jours, et je ne l’oublie pas : devenir musulman est devenir membre de la race musulmane, et toute critique de l’islam, même légère, est donc raciste.

Etre pauvre est appartenir à une race, et je prendrai garde de ne pas pratiquer le racisme anti-pauvre. En m’entraînant bien, je finirai par parler comme un vrai politicien professionnel de gauche. Si des gens prient dans la rue, c’est, à l’évidence, parce qu’il n’y a pas assez de mosquée, et la priorité du gouvernement doit être de construire des mosquées partout. Les églises étant vides, on peut envisager de les transformer en mosquées aussi. Quand Constantinople est devenue Istanbul, la basilique Sainte Sophie est devenue la mosquée Sainte Sophie. C’est un exemple à suivre. J’hésite à me laisser pousser la barbe, si je le faisais, je ressemblerais à Oussama Ben Laden, envers qui j’ai un devoir d’admiration.

Je vais faire part de ma conversion à l’islam, la plus merveilleuse des religions. Je vais apprendre la langue arabe : comme me le disait un ami, dans vingt ans la deuxième langue parlée en France sera le français, il faut anticiper. Je vais devenir antisioniste : c’est tellement à la mode et tellement antiraciste de détester Israël. Cela vous donne un air généreux. Cela vous permet d’être pardonné si vous êtes encore catholique : regardez monseigneur Gaillot. Cela vous permet d’être accepté si vous êtes juif : voyez Shlomo Sand. Je vais devenir anti-américain : à bas l’impérialisme, à bas Coca Cola, vive l’eau de Vittel. J’irai en vacance à Gaza, en passant par l’Egypte, on m’a dit que la frontière allait bientôt s’ouvrir : enfin ! 

Bien sûr, j’ironise. 

J’ai encore quelques neurones qui fonctionnent dans mon cerveau. J’ai encore un sens de la dignité, de l’éthique et de l’honneur. Je dis donc que si je faisais tout ce que je viens d’écrire, je serais un salaud ou un crétin, l’un de ceux qui disaient que la terre est plate au temps de Galilée ou que le soleil tourne autour de la terre au temps de Copernic. 

La liberté de parler et de penser se meurt en France et en Europe. Elle n’existe pas dans les trois quarts des pays de la terre. Nous sommes dans un immense crépuscule. On peut se demander si cela sert encore à quelque chose d’écrire, de parler, de penser. On peut s’en attrister. On peut avoir envie d’en rire. 

On peut aussi lire des livres. Il en est un qui est de circonstance et que je recommande très vivement. Il est signé par mon ami Gilles-William Goldnadel. Il s’appelle Réflexions sur la question blanche. Le sous-titre est : Du racisme blanc au racisme anti-blanc. J’y reviendrai plus amplement dans un prochain article. Je ne serai pas politiquement correct. Je ne serai pas invité à la télévision. Je ne serai pas invité à la radio. Les journalistes bien pensants, autrement dit la quasi totalité des journalistes, m’éviteront.

J’écrirai un livre appelé Dissident. Je l’écrirai directement en langue anglaise. C’est déjà fait, d’ailleurs. Je m’éloignerai peu à peu du français. Il fut un temps où la langue française était celle de grands écrivains. Elle devient de plus en plus la langue monopolisée par un troupeau d’imbéciles qui tiennent tout : la politique, la justice, l’enseignement, la culture, les médias, l’édition.

Vivent les imbéciles. L’avenir leur appartient. Un avenir radieux, bien sûr, comme on disait à Moscou au temps de Joseph Staline.

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz