FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 24 février 2011

La dictature syrienne a créé quatre nouvelles installations nucléaires en dehors de celle de al-Kibar, bombardée par Israël en 2007 (nous avions été les premiers à révéler ce bombardement), a indiqué mercredi 23 février 2011 l’Institut américain pour la Science et la Sécurité internationale (Institute for Science and International Security, ISIS, à ne pas confondre avec le risible IRIS).

Le rapport de l’ISIS, qui a été publié parallèlement à une analyse de P.-A. Krüger dans le quotidien allemand ‘Süddeutsche Zeitung’, confirme que le programme nucléaire de la Syrie est beaucoup plus avancé qu’on ne le croit et qu’il inclut, en plus du réacteur détruit à al-Kibar en 2007, une installation de conversion d’uranium (Marj as-Sultant) et des sites de stockage (Masyaf, Iskandariyah). L’usine de conversion de Marj as-Sultant, selon le rapport de l’Institute for Science and International Security, est destinée à transformer de l’uranium yellowcake, autrement dit en tétrafluorure d’uranium (UF4).

L’Institute for Science and International Security s’appuie sur des images satellite. Rappelons que la dictature syrienne a rejeté les demandes de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) d’inspecter le site de Marj as-Sultan. Le rapport de l’ISIS précise : « Sans une coopération substantielle de la Syrie, le directeur général de l’AIEA devra conclure clairement que la Syrie a violé de manière flagrante ses accords de garanties, et devra appeler à une inspection spéciale de ces quatre sites ».

L’ISIS a publié des photos satellite montant des installations utilisées pour le stockage à Masyaf et Iskandariyah notamment. Les images satellites montrent des opérations sur ces sites, opérations telle que la pose de nouvelles fondations en béton destinées à couvrir les activités nucléaires. Suite à la publication du rapport de l’ISI, quotidien américain ‘Wall Street Journal’ émet l’hypothèse que ce rapport entraînera une pression croissante de l’ONU sur la dictature syrienne pour permettre aux inspecteurs de l’AIEA de visiter les sites suspects.

Les inspecteurs ont visité le site d’al-Kibar en 2008 et y ont trouvé des traces d’uranium qui indiquent que le réacteur nucléaire était presque terminé. Le dictateur syrien Bachar al-Assad a empêché à plusieurs reprises l’accès aux autres sites (Marj as-Sultant, Masyaf et Iskandariyah) aux inspecteurs de l’AIEA. Le nucléaire offensif syrien résulte d’une étroite coopération avec le régime intégriste iranien et avec la dictature nord-coréenne.

Michel Garroté

Sources :

http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703842004576163082774601552.html

http://www.foxnews.com/world/2011/02/24/second-suspected-syria-nuclear-site/?test=latestnews

http://www.sueddeutsche.de/politik/syrien-geheime-atomfabrik-verdaechtige-gebaeude-in-bester-wohnlage-1.1064229

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz