FLASH
[29/03/2017] Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Alexandre Del Valle le 28 février 2011

Les instigateurs férus d'Internet et des révolutions démocratiques arabes s'inspirent tous d'un manuel révolutionnaire, De la dictature à la démocratie (1993), écrit par un mystérieux et influent expert américain, Gene Sharp.

Ce best-seller mondial traduit en 30 langues, téléchargeable sur Internet, explique comment renverser pacifiquement les dictatures. Il a été financé par l'Institut Albert-Einstein et la Fondation Georges-Soros.

Des opposants tunisiens, libyens, yéménites, bahreïniens ou algériens l'ont étudié. La vague révolutionnaire propulsée grâce à Internet par ce type d'ouvrages n'est pas près de s'arrêter. Ce « Mai 68 du Sud » est en train de gagner l'Asie, comme on le voit avec l'appel du 23 février à manifester en Chine, ou les 100.000 syndicalistes défilant dans New Dehli, et bientôt l'Afrique.

Les rebelles pacifiques de Libye, du Zimbabwe, d'Iran, de Biélorussie ou même du Turkménistan lisent le manuel de Sharp, interdit par tous les régimes totalitaires. Avant eux, le mouvement Otpor, qui renversa plus efficacement que les bombes américaines le président serbe Slobodan Milosevic en 2000, s'en est inspiré.

Mais les techniques de révolution pacifique fonctionnent là où existe un minimum d'ouverture sur l'étranger, d'éducation et de circulation de l'information, ce qui est le cas de la Tunisie, du Maroc, de la Jordanie, de Bahreïn, de l'Inde, mais pas de l'Iran, de l'Arabie saoudite, de la Corée du Nord ou de la Libye. C'est pourquoi Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis quarante-deux ans, n'hésitera pas à provoquer un bain de sang, comme il l'a dit, ainsi que son fils Saïf, plutôt que de se démettre. Sauf si l'armée l'y oblige, car la force des révolutions pacifiques est de discréditer le dictateur auprès de ses propres troupes…

Alexandre Del Valle

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz