FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 mars 2011

Pauvre Bernard-Henri Lévy atteint du virus de Benghazi

 –

Par Michel Garroté à Tel Aviv

Un nouveau virus a été clairement identifié par le Professeur Chteng Foutrê, un expert médical de l’Organisation Mondiale des Syndromes (OMS), basée à Shanghai. En effet, le Professeur Chteng Foutrê a publiquement annoncé la découverte du virus de Benghazi (BHI), un nouveau virus qui peut agir, directement, sur les neurotransmetteurs, chez les personnes de plus de 50 ans, lorsqu’elles parlent et écrivent, trop souvent, pour ne rien dire.

A ce propos, voici ce que je lis, aujourd’hui, samedi 5 mars 2011, dans une dépêche de l’Agence France Presse : « L'intellectuel français Bernard-Henri Lévy a indiqué vendredi soir à l'AFP à Benghazi s'être entretenu avec les membres du Conseil national indépendant créé par les insurgés dans cette ville de l'Est de la Libye. "J'ai rencontré les représentants du Conseil national", a-t-il déclaré ».

L’AFP : « "Il se passe un événement extraordinaire que personne n'avait prévu. J'ai voulu comprendre par moi-même", a expliqué le philosophe, arrivé en Libye il y a deux jours. "On pouvait croire que la flamme de la liberté était à jamais éteinte" en Libye, a-t-il poursuivi. "On voit se constituer très vite ce souci du bien public", s'est félicité l'intellectuel français, au sujet des institutions provisoires mises en place dans la zone sous contrôle de l'opposition au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi ».

L’AFP : « S'agissant des slogans anti-israéliens voire antijuifs apparus dans les manifestations, Bernard-Henri Lévy a estimé que c'était "l'héritage de Kadhafi". "Comme en Egypte, j'espère que cela tendra à disparaître avec la démocratie", a-t-il ajouté. Il a appelé à la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne pour empêcher le régime d'utiliser son aviation dans la répression. "La dernière capacité de nuisance de Kadhafi, elle est là", a-t-il affirmé » (Fin de la dépêche AFP).

Récemment, BHL écrivait, sur lepoint.fr (extraits) : « Pourquoi pas une intervention égyptienne (et tunisienne) en Libye. Il y a quelques semaines, la sainte alliance des dictateurs aurait joué et, entre lénifiantes résolutions de la Ligue arabe et dénonciations tonitruantes du toujours commode "impérialisme américain", l'on aurait discrètement aidé le collègue Kadhafi à remettre son peuple indocile au pas ».

BHL : « Aujourd'hui, la donne n'est plus la même et il n'est plus absurde d'imaginer une Tunisie et, surtout, une Egypte ayant la réaction exactement inverse : souhaiter la victoire des insurgés ; aider la part libérée du pays à se doter de ces embryons de structures politiques sans quoi elle retombera, tôt ou tard, en servitude ; voire faire acte de solidarité active en aidant le peuple libyen, qui a déjà tant fait et tant payé, à achever de se débarrasser du criminel contre l'humanité qui règne à Tripoli depuis quarante ans ».

BHL : « Ce geste de solidarité active, cette image d'une armée arabe volant, sous la pression de son peuple, au secours d'un peuple frère et poussant donc un peu plus loin le bon vent de la liberté, constituerait, au passage, une avancée significative de la conscience du monde », ajoute BHL (Fin des extraits de la chronique de BHL parue sur lepoint.fr).

Contacté tôt ce matin par la rédaction de drzz.info, le Professeur Chteng Foutrê a admis que dans certains cas extrêmes, le virus de Benghazi (BHI) peut altérer, non seulement les neurotransmetteurs, mais aussi les terminaisons nerveuses ou même, parfois, les neurones proprement dits.

Auquel cas – a mis en garde le Professeur Chteng Foutrê – les séquelles seraient irréversibles. En outre, seul le Media Tor (dont on connaît désormais les effets médiatiques secondaires) est susceptible de freiner le virus BHI en phase terminale. Le Professeur Chteng Foutrê nous a précisé qu’un vaccin contre le BHI sera testé sur le marché, dès 2012, par l’Organisation Mondiale des Syndromes (OMS), basée à Shanghai.

Il s’agit actuellement, au stade expérimental, du vaccin communément appelé Fehrm Thag Heul (FTH), du nom du hameau mandchou où il a été testé pour la première fois. Avec un succès mitigé d’ailleurs, 50% des cobayes vaccinés ayant une fâcheuse tendance à dire tout le temps la vérité. Cependant, le vaccin devrait être testé en France dès avril et mai 2012.

Par Michel Garroté à Tel Aviv

Sources :

http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/bernard-henri-levy-rencontre-en-libye-des-responsables-de-l-insurrection_968998.html

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/pourquoi-pas-une-intervention-egyptienne-et-tunisienne-en-libye-03-03-2011-1301779_69.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz