FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 8 mars 2011

Le nouvel arrivant à la tête des affaires étrangères est perçu comme un chevalier blanc, sympathique, bon mec qui est assez finaud pour revenir en politique après une période d'exil volontaire au Canada.

Alain Juppé est un mec sur qui «on peut compter». Il peut prendre les baffes à la place du patron et bien malin celui qui pourrait le faire parler sur «l'affaire»…

De sa cabane au Canada, l'ex-premier Ministre a tenu un blog sur lequel il fut particulièrement disert.
 
Ah son blog ! Son chéri, son pont entre la vieille Europe et le nouveau monde ! Tout y est passé. Il commentait tout. Du taiseux que l'on avait l'habitude de voir sourire de façon énigmatique pour ne pas répondre aux questions des journalistes, nous avons eu le bonheur de le voir étaler ses moindres états d'âmes sur internet.
 
Maintenant le revoilà aux affaires et pas des moindres. Si on n'a pas vraiment capté son travail à la Défense, on va voir ce que l'homme du Quai d'Orsay compte faire pour renouer avec les amis négligés tunisiens, égyptiens et peut-être libyens demain ?
 
Et que pense le nouvel homme fort de la politique étrangère française sur l'attitude envers « l'ami » israélien ?
 
Un petit flash-back s'impose pour comprendre la nature des sentiments d'Alain Juppé sur Israël.
 
Après les précautions d'usage, « je suis un ami d'Israël MAIS : Au lendemain de la riposte de l'État d'Israël sur le Liban (2006), Alain Juppé commentait tristement la « disproportion » des hébreux.
 
http://www.al1jup.com/?p=267
 
N'étant plus aux affaire, la liberté de ton l'emporte et les amitiés indéfectibles envers la rue arabe tiennent lieu de discours.
 
Puisque le Ministre Juppé a été un court moment à la tête de la défense en France, il aurait été opportun de lui poser la question suivante : «une milice armée, terroriste, vient sur le territoire français, tue une unité de soldats français et kidnappe deux soldats français… Ce groupe est coutumier du fait et a auparavant commis d'autres crimes aussi graves : que feriez vous ?»
 
La souveraineté territoriale a été violée et des soldats sont morts. Qu'aurait fait le Ministre de la défense Alain Juppé ?
 
Pour ma part, j'imagine qu'il aurait été discuter le bout de gras avec le troglodyte Nasrallah, encore eût-il fallut qu'il le trouvât. Terré quinze mètres sous terre, les communications passent très mal.
 
Le 10 Janvier 2009, et toujours après les précautions d'usage, voilà notre expatrié à nouveau blessé, ulcéré par la  «disproportion» de la riposte israélienne sur Gaza.
 
Extrait : J’ai toujours aimé Israël. J’admire son peuple, si créatif et si courageux. Je suis attaché à l’existence de l'État d’Israël, à son intégrité, à sa sécurité qui ont toujours été, à mes yeux des exigences absolues.
 
Mais, aujourd’hui, j’avoue que je ne comprends plus. Je suis même malheureux de voir les autorités israéliennes, apparemment soutenues par l’immense majorité de leurs citoyens, se fourvoyer à ce point. Où donc l’attaque sauvage qu’elles mènent contre Gaza peut-elle les mener ?
 
Monsieur le Ministre, si intègre, que pensez vous des huit années consécutives durant lesquelles les citoyens israéliens ont été bombardés quotidiennement par un groupe terroriste appartenant cette fois au Hamas, Azzedine El Quassam et autre Djihad islamique ?
 
COMMENT Monsieur le Ministre ! Vous n'auriez pas répliqué ?

http://www.al1jup.com/?p=457

Nous sommes rassurés Monsieur le Ministre de la Défense. Si demain, plaît au ciel, un groupe terroriste installé en Belgique nous envoyait des roquettes, nous sommes sûrs que notre gouvernement durant au moins huit années consécutives, ne prendra aucune mesure contre ces… « résistants » « combattant » « activistes ».

Vous voilà enfin arrivé Monsieur Juppé. Votre Ministère débute avec le « printemps arabe ». Vous vous en félicitez ainsi qu'une large majorité de la presse, alors qu'ici et là, certains de mes concitoyens sont circonspects et demandent à voir…
 
La gauche n'a de cesse de juger la « lenteur » à l'allumage des hautes sphères qui nous gouvernent, au sujet des révolutions arabes. Je trouve quant à moi que ces hésitations ne sont pas le seul fait de la France, et que la gauche a donc beau jeu de critiquer, quand elle-même frayait avec les même Raïs, du temps où elle était aux manettes.
 
Qu'importe ! La gauche ne se construit qu'en critiquant la droite, de ce côté là, rien de nouveau.
 
Cependant, lorsque je lis ici et là, l'émerveillement de l'islam radical de France sur l'attitude, au cours de sa visite, d'Alain Juppé en Égypte, je commence sérieusement à douter d'un changement même minime du Quai d'Orsay sur la rue arabe.
 
Voilà que notre tout nouveau Ministre des affaires étrangères se lance sur la défense des frères musulmans : 
 
«Le dialogue que j’ai eu avec l’ensemble de cette délégation, et en particulier avec les membres des Frères musulmans, a été intéressant, et m’a permis de bien mesurer que la présentation qui est faite parfois de ce mouvement mérite d’être éclairée et approfondie", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa visite, ajoutant : «Plusieurs d’entre eux m’ont fait part de leur vision d’un islam libéral et respectueux de la démocratie » 
 
Un islam libéral et respectueux de la démocratie ? Aïe ! Il y aurait comme un malaise sur ce sujet.
 
D'une part, les frères musulmans ont une lecture dogmatique et littérale du Coran et, d'autre part, ils n'ont pas caché leur désir ainsi que plus de 60 % des Égyptiens, de vivre sous la charia.
 
La place Tahrir sera donc l'endroit idéal pour couper les mains, les pieds des voleurs, et lapider les femmes. Ce sera beau comme une révolution populaire… D'ailleurs ces réjouissances sont données pour la plus grande joie du peuple !
 
Et puisque Alain Juppé se dit sensible à la sécurité d'Israël, il serait temps qu'il décrypte la façon arabe de s'exprimer. Lorsque les frères musulmans disent qu'ils veulent dénoncer le traité de paix avec Israël : il faut les croire.
 
Lorsque le nouveau premier ministre égyptien Assam Sharaf dit qu'il déteste l'état sioniste, et qu'il prendra son temps pour envisager de venir en aide à ses frères palestiniens, il faut le croire.
 
Être Ministre, c'est aussi anticiper, surtout quand des indices aussi évidents vous mettent sur la voie.
 
Mais j'imagine que le maintien des affaires dans le monde arabe est bien plus important, désormais, que la sécurité de ce petit état de « merde », comme l'avait dit un ancien diplomate en place à Londres.
 
Il n'y a pas de honte à se tromper, c'est juste la répétition des erreurs qui commence à lasser.
 
Nina
 
L'article original peut être consulté sur le blog de Nina
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz