FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 15 mars 2011

Le clown halluciné de Téhéran veut annexer Bahreïn

 

Notre AFP favorite raconte – je mentionne la substance tout en rectifiant le tir – que à Bahreïn, le roi (sunnite) a proclamé l'état d'urgence suite a l'arrivée de troupes saoudiennes (sunnites) venues l'aider à contenir la contestation (chiite), une arrivée de troupes qui aurait "provoqué une crise diplomatique" avec la dictature théocratique iranienne.

Les troupes saoudiennes déployées appartiennent au Bouclier de la péninsule, la force commune aux pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG – Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït).

En raison des circonstances que traverse Bahreïn, le roi de ce pays, Hamad Ben Issa Al-Khalifa, a proclamé l'état d'urgence pour une période de trois mois. Le roi a chargé le commandant des forces armées de rétablir l'ordre en faisant appel à l'armée, aux forces de police et aux unités de la Garde nationale.

Au plan diplomatique, Bahreïn a annoncé avoir rappelé son ambassadeur en Iran pour protester contre l'ingérence chiite iranienne. L'ambassadeur de Bahreïn en Iran a été rappelé pour consultation. La théocratie chiite iranienne représente, en effet, une menace pour la sécurité de toute la région.

En Iran, le ministère des Affaires étrangères a qualifié l'intervention du CCG  à Bahreïn d'"inacceptable" et estimé qu'elle "rendra la situation plus compliquée et plus difficile" à résoudre. L'Iran a convoqué l'ambassadeur saoudien, l'ambassadeur suisse (qui représente les intérêts américains en Iran) et le chargé d'affaires bahreïni.

Depuis le début de la crise à la mi-février, les mollahs intégristes iraniens – mal placés pour se mêler de démocratie ailleurs que chez eux – ont néanmoins exigé du gouvernement bahreïni que celui-ci réponde aux demandes des chiites de Bahreïn qui souhaiteraient, nous dit-on, l'instauration d'une "monarchie constitutionnelle". Le gouvernement sunnite de Bahreïn a fait plusieurs ouvertures en vue d'un dialogue avec l'opposition chiite, ouvertures qui sont restées sans suite.

PAR MICHEL GARROTE A TEL AVIV

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz