FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 16 mars 2011

Il est important de revenir sur certains crimes qui paraissent avoir trouvé une fin mais rien ne le prouve à ce jour. 

En effet, si des scoops, dérangeants pour la cause islamique, ont fait la « une » des journaux, il semblerait que l'Omerta règne désormais sur les trouvailles scandaleuses de certains journalistes d'investigation.
 
Toujours au motif qu'il faut préserver la vie civile, ne pas stigmatiser les musulmans, garder les connexions essentielles avec les états arabes afin que le pétrole ne soit pas limité, et qu'on refourgue à ces pays de l'OPEP nos voitures et autres biens de consommation ou armes, les militants, dont je suis, ne se tairont pas.
 
En octobre 2008, on atteint un sommet de cynisme et de cruauté dans le jihad à Londres mais touchant le reste de l'Europe. Un article de Time on line :
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/crime/article4959002.ece
 
"Un lien entre certains groupes terroristes islamiques et la pornographie infantile hardcore a été découvert après une série de descentes de la police en Grande-Bretagne et à travers le continent."
Des images montrées par le Times ont été retrouvées, prouvant que des enfants avaient fait l'objet de maltraitance graves, d'après l'enquête de Scotland Yard, enquête qui aura mené cette agence jusqu'en Italie et en Espagne.
 
Des messages secrets entre factions terroristes ont été trouvés sur des sites pédophiles, garantissant ainsi une bonne discrétion.
 
Les services de sécurité britanniques ont pris conscience des outils mis à la disposition des terroristes , impliquant la technologie moderne.
 
A l'époque, les agents ont remarqué que les images pédophiles les plus utilisées se trouvaient en possession des terroristes les plus surveillés.
 
Dépassés par le nombre inquiétant de ces réseaux jihadistes, les services ont été débordés, et ont du revoir à la hausse la surveillance sur le net.
 
Toujours selon les agents des services de sécurité britanniques, il n'est pas certain que l'exploitation des images pédophiles soient aussi à but lucratif, (?) puisqu'un réseau terroriste utilisait environ une douzaine de photos d'enfants abusés, alors que d'autres réseaux en présentaient près de quarante mille.
 
La remarque d'un agent anglais peut faire sourire. Il se demande si ces fondamentalistes musulmans, tenants de l'islam radical, et prônant la théocratie, ne sont pas « en contradiction » avec leur dogme, en utilisant la pornographie juvénile. « Ici, continue-t-il, ils haïssent la décadence de la société occidentale, alors qu'ils s'en servent et semble même l'apprécier. »
 
Les premiers soupçons de la police anglaise sur un lien entre les réseaux terroristes et la pornographie infantile ont été mis à jour en 2006, à la faveur d'une enquête contre « Le violeur de Whitechapel », un dénommé Abdul Makim Khalisadar.  
 Il a entre temps, pris dix ans pour viols répétés sur kouffarettes occidentales.
 
Cet ancien moujahidin et prédicateur de la mosquée d'East-London avait été mis en examen avant son arrestation pour ses liens avec des groupes terroristes islamiques.
 
Le Times avait appris qu'une autre enquête, cette fois-ci à Milan, avait été ouverte à propos de sites pédophiles. Elle concernait un recruteur d'Al-Qaeda en place en Italie. Des messages secrets y étaient insérés afin de communiquer avec d'autres groupes terroristes en Europe.
 
Le même scénario, la même année, fut mis à jour en Espagne. Sites pédophiles, codes secrets insérés sur les photos des enfants.
 
Ce type d'encodage fut aussi l'apanage d'individus d'extrême-droite, utilisant pas moins de trente neuf mille photos pédophiles pour communiquer. Un nazi, Martyn Gilleard, écopa de seize années de prison pour ces motifs.
 
Entre nazisme et islamisme, il y a décidément peu de choses qui les distingue.
 
Des messages peuvent être dissimulés dans des images numériques, audio, vidéo, ou dans d'autres fichiers. La méthode est appelée stéganographie, du grec pour "couverts par écrit".
 
Bien qu'un internaute moyen ne sera pas en mesure de détecter les messages cachés, et avoir accès à un fichier, les destinataires peuvent utiliser les applications, inverser le processus de stéganographie et avoir accès à l'information.
 
Les experts disent que le progrès de la technologie de cryptage est plus rapide que les capacités des autorités à surveiller les terroristes présumés et les pédophiles.
 
Les autorités italiennes ont découvert des fichiers contenant des images d'abus d'enfants, qui avaient été manipulés par une cellule terroriste, après un raid sur la mosquée Via Quaranta à Milan en Novembre 2001. Les enquêteurs ont affirmé que la cellule terroriste avait codé les images avant de les envoyer à d'autres réseaux.
 
Encore un aspect peu éventé des méthodes jihadistes de l'islam conquérant. La presse française avait oublié de mentionner cette trouvaille.
 
Celle-ci et tant d'autres…
 
Pour ma part, je tiens à rappeler cette info, car comme le notent beaucoup d'experts de l'anti-terrorisme, tout va trop vite. A peine ont-ils éventé une méthode employée par les réseaux terroristes, qu'une autre apparaît.
 
Mais, me direz-vous… la pédophilie est halale non ?
 
Le prophète auto-proclamé dans l'Arabie heureuse, n'avait-il pas inauguré le procédé ? L'avait-il érigé en droit pour ses adeptes, en donnant un exemple avec la petite Aisha ?
 
Il semble que la réponse est OUI.
 
Si certains groupes terroristes utilisent la pornographie infantile, des peuples entiers eux, utilisent le droit musulman (Al Fiqr) pour épouser des fillettes et en abuser LÉGALEMENT.
 
Ces petites filles auront à subir des horreurs dépassant l'entendement.
 
Pour certaines, ce sera d'abord l'excision, l'infibulation, et au premier rapport avec le mari, l'assurance d'une hémorragie pouvant conduire à la mort.
 
Si, par « chance » elles échappent à la première sentence, ce ne sera que de courte durée, pour ces pauvres gamines, car à la suite de leurs grossesses, l'accouchement lui, sera sans pitié.
 
Nina.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz