FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 16 mars 2011

Le 12 Mars 2011, un colloque  a été organisé à Tunis et l’invité d’honneur était Stéphane Hessel. Gisèle Halimi, du Tribunal Russel sur la  Palestine, était également présente, à l'occasion de la tenue, à l’hôtel Sheraton de Tunis, du colloque « Passions, pouvoirs et institutions », organisé par l’Association de vigilance et d’engagement pour la révolution tunisienne et son immunité.

L’obsession contre Israël qui transpirait de cet évènement était fortement visible. L’ancien diplomate français a profité du colloque pour comparer la révolte sans précédent que connaît la Tunisie depuis la mi-décembre à la « lutte du peuple palestinien pour sa libération nationale »

C'est ainsi que  le prophète de la gauche française croit que la colère qui a fait tomber le régime de Ben Ali, le 14 janvier  2010, est comparable à la colère palestinienne qui pourra chasser les dirigeants israéliens. 

Mr Hessel a déjà exprimé, dans son opuscule intitulé « Indignez-Vous!» cette idée, où – parmi bien d’autres sujets – il prend la défense et explique la colère des palestiniens.

Il a souhaité, ce samedi, que « la révolte tunisienne soit le début d’un mouvement de libération envahissant toute la région arabe et islamique et que ça finira par l’émancipation du peuple palestinien et l’indépendance de leurs territoires occupés, il y a plus de 60 ans, par les israéliens. » (note de JPG : il parle comme si Israël occupait un seul centimètre de terre palestinienne)

Les palestiniens ont peut être besoin de Monsieur Hessel, pour chercher leur Mohamed Bouazizi (1).

Ce militant infatigable de « la cause », et chantre autoproclamé de la bien-pensance, "profondément préoccupée" par l’émancipation du « peuple palestinien » n’a pas dit un mot sur  l'abominable massacre de la famille Fogel, ce vendredi, lorsequ’une famille entière a été massacrée dans le village israélien d’Itamar en Judée-Samarie, par des assassins ignobles et lâches, qui ont assassiné des enfants et des parents sans la moindre raison.

Le caractère terroriste de cette attaque barbare à l'arme blanche, ou cinq membres de la famille Fogel ont été tués à coups de couteau (un enfant de onze ans, un autre de trois ans et un bébé figurent parmi les victimes), n’a pas suscité l’émotion de Mr Stéphane Hessel, qui vient jusqu’à Tunis pour donner des leçons sur la lutte des peuples !

C’est abominable, et bien triste, que cet homme élevé en France au rang de Grand-Officier de l'Ordre de la Légion d’Honneur,  defende les assassins d’enfants.

Dans la logique de ce veillard, la situation en Palestine reste sa « principale indignation » dans le monde, et peu importe si les  “Combattants de la Liberté“ assassinent des enfants dans leur sommeil.

De toutes façons, en Islam, le meurtre est interdit sauf « à bon droit » (Coran 17,33).  Aussi, en projetant sur les Juifs une volonté de nuire, les fondamentalistes musulmans se placent dans une situation de légitime défense qui leur fait recouvrer ce droit de tuer.

Il n'est donc pas surprenant d’entendre les "youyous" de joie des femmes palestiniennes, ni la distribution de friandises, en signe d'allégresse, lorsque des israéliens se font massacrer par les voyous sanguinaires.

Par contre, il est étrange de voir un ancien déporté de Buchenwald se prosterner devant ces voyous, devenus ses idoles.

Ftouh Souhail

(1) Mohamed Bouazizi est un vendeur ambulant tunisien dont la tentative de suicide par immolation le 17 décembre 2010, qui conduit à son décès deux semaines plus tard, est à l'origine des émeutes qui concourent au déclenchement de la révolution tunisienne évinçant le président Zine el-Abidine Ben Ali du pouvoir.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz