FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 18 mars 2011

Daniel Lévy un des co-fondateurs de Jstreet a commis l'irréparable en prononçant exactement le fond de sa pensée : « Peut-être que Israël n'est pas une bonne idée ! »

 
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1bKVE9PkayM&feature=player_embedded[/youtube]
 
Ce n'est pas la première fois que D. Lévy s'exprime de manière absolument inepte et criminelle à l'égard de l'État d'Israël.
 
A Doha (Qatar) par exemple, devant un public foncièrement anti-sioniste, Lévy avait déjà exprimé ses pensées peu profondes, mais ô combien jouissives pour les arabes qui lui faisaient face, ainsi que les islamo-gauchistes, et désormais toutes les gauches du monde.
 
« La création de l'Etat d'Israel était un acte injustifié ! ».
 
Devant pareilles déclarations, le staff de J Street se met en branle et tente vainement, je dirais même plus, lamentablement, de re-traduire les déclarations du fondateur vedette du mouvement.
 
Dans un billet paru dans leur journal, « mythes et réalités », les rédacteurs de J Street s'enfoncent dans un plaidoyer où les mythes sont bien plus largement évoqués, à telle enseigne que l'on croirait lire l'argumentaire du Fatah et du Hamas réunis.
 
On ne peut absolument pas apporter crédit aux militants de J Street. Ils ont plusieurs fois été pris en flagrants délits de mensonges, notamment sur leur financement, lorsque des journalistes d'investigation avaient amené la preuve du financement de leur mouvement par George Sorros, le milliardaire pro-arabe, qui ne s'embarrasse pas pour financer aussi le CAIR (Concil on American-Islamic Relation).
 
Daniel Lévy, comme le reste des J Streeters, estime qu'il faut mettre l'accent sur la Naqba (catastrophe de la création de l'État d'Israël selon les palestiniens). Il comprend que le monde soit plus enclin à se ranger du côté des victimes arabes. Ils ont su gérer leur image et ils ont gagné.

Disons que l'argent massivement déversé sur les campus américains depuis des décennies par l'Arabie Saoudite et les pays du Golfe, ont eu raison de l'opinion des étudiants. Si on ajoute l'arrivée de professeurs arabes, dans ces universités, comme Edward Saïd, nous comprenons aisément comment l'anti-sionisme a pu s'installer durablement dans la tête d'une bonne partie des universitaires et journalistes américains.

Au moment même où j'écris ces lignes, j'apprends qu'hier : "Plusieurs professeurs de l'Université de Santa-Cruz (Californie) États-Unis, ont encouragé des étudiants à vivement critiquer Israël, au cours de débats, ne laissant aucune possibilité à d'autres étudiants de formuler des contradictions et de défendre l'État d'Israël."
 
Ces professeurs ont été accusés par l'une de leurs consœurs d'avoir franchi le cap de l'antisionisme pour celui de l'antisémitisme pur et simple. 
 
Une plainte a été déposée et est actuellement examinée par le Ministère de l'Éducation.
 
Mais le plus important, cependant, reste le mensonge par excellence, celui qui est dispensé partout et en permanence par les palestiniens et leurs alliés comme J Street : La création d'Israël est le fruit du remord des nations européennes vis à vis de l'holocauste.
 
Reprendre, mot pour mot, la propagande arabe sur ce postulat est tout bonnement inepte, insensé et surtout rigoureusement mensonger.
 
La meilleure réponse que l'on puisse trouver est sans doute (en ce qui me concerne) celle de l'historien Georges Bensoussan.
 
« A aucun moment, dit Bensoussan, on ne peut opposer Shoah et création de l'État d'Israël. Les faits historiques sont là, têtus et vérifiables par tous, pour peu qu'on se penche sur mes travaux et ceux de nombreux historiens. »
 
Ce qui est aussi étonnant, c'est le nombre de nouveaux substantifs pour désigner le sionisme ou du moins pour en extraire la substantifique moelle. 
 
Ces historiens de gauche, israéliens par exemple sont très prolixes. Ils nous proposent tantôt « néo-sionisme » puis « post-sionisme » et Daniel Lévy nous refile du « sionisme progressiste ».
 
J'ai hâte de voir comment sera habillé le prochain « sionisme »…
 
En opposant ces juifs « rédempteurs » militant pour l'universel face au particularisme juif, Bensoussan a exactement défini ce que ces juifs de gauche mettent en avant. Le combat contre le racisme et pour l'Universel, c'est à dire un multiculturalisme profond, effaçant les particularités de tous les peuples, dérive forcément vers un antisionisme virulent.
 
J Street et J Call sa filiale européenne, sont dans cet axe là. Israël et son peuple juif est devenu pour ces anciens juifs un combat permanent, qui ira jusqu'à la volonté farouche d'annihiler l'état hébreu.
 
Ce qui est évident pour Israël, ne l'est pas pour les peuples arabes. J Street n'a pas vocation à s'en prendre aux arabes, qui pourtant revendiquent leur particularismes ethnique et religieuse.
 
Le juif doit rester « citoyen » du monde sans pays, sans particularité. En gros, le juif doit disparaître, se fondre dans l'univers et cesser d'exister.
 
Lorsque Daniel Lévy, à plusieurs reprises, pose la question de savoir si « Il était pertinent de créer un état juif, Israël », nous faisons face à l'idée fort répandue, dans les Universités américaines pseudo-progressistes, que ce fut une erreur et qu'il serait temps de DELEGITIMER Israël complètement.
 
QUE VA REPONDRE J CALL ?
 
Les options de J Street sont suffisamment graves pour que nous prenions des mesures plus offensives, face à l'engagement de ces américains de gauche originellement juifs, proches du pouvoir puisqu'ils forment le gros des troupes du président Obama.
 
RAISON GARDER (1), le groupe formé par Schmuel Trigano et Raphael Draï, a besoin de votre soutien. Ils sont les seuls à pouvoir donner une réponse ferme et parfaitement argumentée à J Call et à ses affiliés, souvent situés au PS, Europe-écologie et autres mouvements pro-palestiniens.
 
Est ce que BHL, Alain Finkielkraut, qui nous assuraient de leur soutien à Israël au moment de la création de J Call, vont se démarquer de la maison-mère J Street ?
 
Même si j'éprouve un immense respect et beaucoup d'estime pour ses travaux remarquables, j'aimerais aussi savoir si Georges Bensoussan lui-même, au regard des inepties proférées par J Street, apposerait à nouveau sa signature au bas de l'appel de J Call.
 
Comme Bensoussan est d'abord passionnant, je vous propose d'écouter une de ses conférences portant très précisément sur l'objet de cet article :
 
http://www.akadem.org/sommaire/themes/politique/1/2/module_8144.php
 
Sur votre droite : Un antisionisme et un post-sionisme, diabolisants. Il vous faut comprendre, et Bensoussan est un des plus formidables historiens et conférenciers que l'on puisse trouver sur la place aujourd'hui. Il va au coeur des choses avec beaucoup de pédagogie. Bref… Rien que du bonheur !
 
L'universel, le multiculturalisme, l'effacement des différences, au profit d'un grand ensemble pour tendre vers plus d'égalité, est une SUPERCHERIE INTELLECTUELLE que nous devons combattre de toutes nos forces.
 
Je ne veux pas être noyée dans un grand tout. Je réclame ma part d'individualité, ma foi propre, ma culture et non pas une grande lessive mondialisée.
 
Voilà ce qui se joue aujourd'hui et cela concerne chacun d'entre nous, juifs et non-juifs. 
 
Nina
 
(1) raison-garder.info/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz