FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Alexandre Del Valle le 23 mars 2011

L’opération "Aube de l'odyssée" est la plus importante intervention militaire dans le monde arabe depuis l'invasion de l'Irak en 2003.

On ne pourra plus dire que la France est le dernier pays à soutenir les révolutionnaires arabes face aux dictateurs. Mais maintenant, la coalition, mandatée par la résolution 1973 de l'Onu instaurant une zone d'exclusion aérienne et un cessez-le-feu en Libye, est condamnée à réussir. Or ce n’est pas gagné, car la résolution ne permet pas à la coalition d'intervenir au sol ou de renverser le régime de Kadhafi. Et le président américain Barak Obama s'est clairement opposé à une intervention terrestre.
 
Aussi, les exemples de l’Afghanistan ou de la Somalie voisine nous rappellent que des puissantes armées occidentales peuvent échouer face à plus faible, si elles n’ont pas l’appui de leur opinion publique, et si elles ne sont pas mandatées pour aller « jusqu’au bout », faute d'unité de vue au sein des nations unies, et d'objectifs militaires partagés. Or, l’Europe est comme d'habitude divisée, l’Allemagne joue cavalier seul, et la Chine et la Russie font pression pour ne pas renverser Kadhafi. 
 
Dans ce contexte, Le dictateur libyen tente de rallier le tiers monde, en dénonçant une « agression croisée et coloniale » et menace de frapper « tout objectif civil ou militaire » en Méditerranée pour intimider l'opinion publique européenne. Rappelons qu’en 1986, Tripoli lança un missile contre l’île italienne de Lampedusa. Enfin, la Libye, qui a des armes chimiques, réactive les réseaux terroristes internationaux par lesquels elle perpétra les attentats de Lockerbie (270 morts) en 1988 ou de l’avion DC-10 d’UTA (Niger, 170 morts) en 1989. Enfin, ses troupes (entre 50 et 60 000 hommes) professionnelles ou d’élite, sont supérieures en nombre et en équipement, à celles des insurgés, et sont bien préparées à la guérilla urbaine…
 
Certains estiment donc que l'on pourrait interpréter de façon "extensive" la résolution onusienne, qui exclut l'occupation mais pas les « incursions » militaires, d'autant qu'on a déjà détruit des tanks libyens, et que des forces spéciales occidentales, ou des instructeurs égyptiens sont déjà sur place…
 
Alexandre del Valle

 

 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz