FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mars 2011

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=uZzIVKXfnFs[/youtube]

Dix jours de révolte. La Syrie est une poudrière qui va exploser d'un jour à l'autre.

A Daraa (Deera en français), une ville tenue par les musulmans Sunnites hostiles à Assad, et éreintés par l'extrême corruption qui a enrichi l'élite Alawite autour du président, la police tire a bout portant sur les manifestants : quarante quatre morts.

A Sanamein, un témoin informe al Jazeera que les forces de sécurité ont abattu au moins vingt personnes.
 
A Damas, les forces de sécurité dispersent violemment les protestataires, le nombre de victimes, dans cette région du monde ou règne la religion de paix et d'amour, n'est pas encore connu, car les médias occidentaux ne sont pas admis.
 
Selon l'ONG Human Right Watch, trente personnes ont été assassiné durant les manifestations de jeudi, et "ici, les forces de sécurité sont aussi cruelles et n'ont pas plus de respect pour la vie humaine qu'en Libye, en Tunisie, au Yemen, ou au Bahrein", précise Sarah Leah Whitson, la directrice de l'ONG pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord.
 
La révolte syrienne se propage dans tout le pays. Des statues de Hafez Assad sont vandalisées. En réponse, comme en écho d'un air entendu un peu partout dans la bouche des dictateurs du Moyen Orient, Bashar-al-Assad a promis à son peuple de leur accorder plus de liberté politique, et de mettre un terme à la corruption. Il est allé jusqu'à "étudier" la levée de l'état d'urgence qui date de … 1963 ! Rooooh… 1963 !
 
On se demande tout de même comment Nicolas Sarkozy, et les alliés européens, font le tri entre leurs bons musulmans à sauver, et les autres qu'ils laissent crever, au Barhein, au Yemen, et maintenant en Syrie.
 
Peut être que le massacre de Hama, en 1982, a-t-il créé un précédent qui leur sert de repère à ne pas dépasser ?
 
On se souvient que parce qu'ils étaient hostiles au parti Baath, les habitants de la ville de Hama se sont retrouvés, le 2 février 1982, encerclés par l'armée. Puis les avions ont méticuleusement bombardé la ville. Les quelques habitants qui avaient, par chance, échappé aux bombes et avaient tenté de fuir s'étaient retrouvés piégés par l'armée qui les abattait un à un. Bilan : trente à quarante mille morts. Ni l'ONU, ni les ONG n'avaient levé le petit doigt.
 
D'ailleurs, et les palestiniens, avez vous remarqué que contrairement aux autres peuples musulmans, ils ne se soulèvent pas ? Ils vivent pourtant dans les mêmes conditions : dictature militaire violente du Hamas et du Fatah, corruption abyssale, et absence totale de liberté. Les palestiniens seraient ils attardés ? Où la terreur est elle plus terrible encore ?
 
Je suis certain que les islamo-gauchistes pro palestiniens, boycotteurs d'Israël, ne sont pas pressés de le lire la réponse dans Libération.
 
Jean-Patrick Grumberg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz