FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 7 avril 2011

Stéphane Hessel tape sur les nerfs d'Ivan Rioufol. Tous les auteurs de Dreuz.info partagent cette irritation face à ce vieillard qui a utilisé la bonne équation pour faire parler de lui : ami déclaré des terroristes + des palestiniens + des idées de gauche les plus décapantes et destructrices de la société française = célébrité dans les médias. La preuve par neuf ? : les ventes de son petit Coranhessel.

Jean-Patrick Grumberg

****

Je dois faire un aveu: Stéphane Hessel, l'onctueux pape du bien-pensisme, me tape sur les nerfs.

L'incroyable succès de son bréviaire ("Indignez vous !", 22 pages, déjà vendu à plus d'un million d'exemplaires) confirme un fort courant d'opinion pour les discours de culpabilisation de la France. En l'occurrence, elle est accusée, par l'icône, d'expulser les clandestins, de réformer les retraites ou de confier les médias"entre les mains des nantis". Hessel, faux modeste qui invite à la dévotion devant son passé de résistant et de corédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, est la caricature du Camp du Bien et de son confort intellectuel, avatar du romantisme tel que Marcel Aymé en décrit les caractéristiques dans son Le Confort intellectuel* ", livre qui ne me quitte pas: "Le flou, le mou, le ténébreux, le narcissisme, les infinis faciles".

Dans Le Monde de ce mercredi, Edgar Morin et Michel Rocard sont parmi les signataires qui réclament, pour lui, le Prix Nobel de la Paix. "Stéphane Hessel à toujours choisi le bon camp, il a toujours été dans le courant qui allait dans le sens de la paix", font valoir ses apôtres.

Or la réalité n'est pas celle-ci.

L'argumentaire principal développé par Hessel dans son tout petit livre (1) concerne la Palestine. Il écrit: "Il faut absolument lire le rapport Richard Goldstone de septembre 2009 sur Gaza, dans lequel ce juge sud-africain, juif, qui se dit même sioniste, accuse l'armée israélienne d'avoir commis des < actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l'humanité > pendant son opération Plomb durci qui a duré trois semaines". 

Partant de là, "l'homme de paix" n'en finit pas de louer le patriotisme des Gazaouis et d'excuser le Hamas qui "n'a pas pu éviter que des rockets soient envoyées sur les villes israéliennes". La belle âme poursuit: "Je pense bien évidemment que le terrorisme est inacceptable mais lorsque l'on est occupé avec des moyens militaires infiniment supérieurs aux vôtres, la réaction populaire ne peut pas être que non-violente". C'est à partir du rapport Goldstone qu'Hessel se laisse aller au dénigrement unilatéral des démocraties occidentales.

Le problème est que le juge Goldstone vient de reconnaître avoir été abusé.

L'information est d'ailleurs passée (curieusement ?) plutôt inaperçue. Elle rend inopérantes les critiques "éthiques" portées par Hessel contre Israël, et ses valorisations de la "résistance" islamiste.

Voilà que Goldstone écrit dans leWashington Post du 1er avril : "Nous en savons bien plus aujourd'hui sur ce qui s'est passé durant la guerre de Gaza (…) Si j'avais su alors ce que je sais maintenant, le rapport Goldstone aurait été un document différent". S'il dit n'avoir aucun doute que les "crimes" commis par le Hamas étaient "intentionnels", il estime qu'il n'en est pas de même pour l'Etat juif : "Il n'y a pas eu de politique ciblant intentionnellement les civils".

Sa sainteté Hessel reconnaîtra-t-elle l'injustice de ses accusations, qui se révèlent donc infondées ? Ce serait bien le moins pour un donneur de leçons de morale. Mais ce mot veut-il encore dire quelque chose quand un "grand résistant" en vient à soutenir, à travers le Hamas, le totalitarisme à l'état pur ?

(1) Je signale, en réponse à "Indignez-vous", la savoureuse indignation d'Orimont Bolacre, "J'y crois pas !* " , publiée dans un format identique par les éditions David Reinharc.

Je participerai, vendredi, à un débat sur Beur FM (18h30-20h)

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog d'Ivan Rioufol

* En achetant vos livres chez Amazon au moyen de ce lien, vous bénéficiez d'une remise de 5%, et vous aidez Drzz qui reçoit une commission de 5%.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz