FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 avril 2011

En Suisse aussi, la judéophobie ne cesse d’augmenter. Des actes particulièrement graves et sans précédents marquent le premier trimestre de l’année 2011. Le premier acte est l’agression de l’assistant du rabbin de Lausanne le 23 février dernier. Des jeunes, deux mineurs et un adulte, le rouent de coups après l’avoir traité « d’espèce de sale juif ». Le deuxième acte concerne des menaces de mort. Celles-ci sont adressées à une responsable de la communauté juive suisse romande (francophone).

La CICAD (cf. lien en bas de page) s’inquiète tout particulièrement du développement de groupes nationalistes révolutionnaires en Suisse et particulièrement à Genève. Mélangeant thèses d’extrême-gauche et d’extrême-droite, les acteurs de ces groupes désignent le Juif comme « l’agent de la mondialisation politique, destructrice des sociétés traditionnelles ». Fortement pro-palestiniens et conspirationistes, ces groupes rejettent le capitalisme libéral et l’égalitarisme communiste.

Le politologue Jean-Yves Camus explique : « Ce mouvement semble nouveau et reprend la dénomination que se donnent certains néo-fascistes italiens, qui se disent appartenir à une ‘area no conforme’ ». Jean-Yves Camus estime qu’un « mouvement nationaliste révolutionnaire peut très bien se rapprocher des islamistes ou des pro-palestiniens radicaux, par détestation des Juifs et d’Israël ».

Jean-Yves Camus précise qu’il ne faut pas confondre ces militants avec le mouvement identitaire, fortement opposé à la présence de l’islam en Europe.

Pour ce qui me concerne, j’avais noté (et écrit) en septembre 2010 qu’en Suisse aussi, les paumés détestent Israël. En effet, je lisais, à l’automne 2010, ça et là, sur le wire et sur le net, qu'une trentaine de groupuscules, plus fantaisistes et confidentiels les uns que les autres, avaient cosigné un soi-disant appel au gouvernement suisse, à savoir au Conseil fédéral. Je m'étonnais que certains médias suisses et étrangers fissent état de ce ridicule appel, alors que la trentaine d'entités israélophobes susmentionnée ne représentait au total qu'une poignée de paumées et de paumés, comme en témoigne la nature des signataires que l’on trouvera plus bas dans cet article.

Ainsi, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) lançait un Appel au Conseil fédéral intitulé « Non à la visite du Conseiller fédéral Ueli Maurer au ministre de la défense israélien », appel dont voici des extraits :  « La Suisse doit s'engager de manière crédible pour la poursuite pénale des crimes de guerre et pour l'application du droit international » (Note de Michel Garroté :  les crimes de guerre des terroristes du Hamas qui utilisent des civils palestiniens comme bouclier humain ne compte pas ; du reste, entre-temps, Monsieur Goldstone a reconnu que son rapport onusiaque c’était du bidon).

L’Appel poursuivait : « La visite du chef du département de la défense Ueli Maurer à son homologue israélien, prévue du 8 au 10 octobre 2010, contredit gravement l'engagement de la Suisse pour une paix juste et durable au Proche-Orient, fondée sur le droit international » (Note de Michel Garroté : le droit international interdit-il à un ministre suisse de rencontrer un ministre israélien ?).

L’Appel poursuivait : « Malgré la reprise des négociations, les droits humains sont violés quotidiennement dans les territoires occupés palestiniens : attaques de l'armée contre des civils manifestant contre le mur, poursuite de la colonisation en Cisjordanie, tout comme les confiscations de terres, la démolition de maisons ainsi que les très graves entraves à la liberté de mouvement, y compris à Jérusalem » (Note de Michel Garroté : les « civils » sont des fedayin du Fatah & Consorts, qui selon leurs propres écrits, veulent « rayer Israël de la carte » ; quant au « mur », c'est une barrière de protection grâce à laquelle les enfants juifs israéliens ne se font plus déchiqueter en lambeaux, à Tel Aviv, par les bombes des terroristes du Fatah et Consort, comme se fut le cas jadis ; d’ailleurs, le terrorisme recommence, en 2011, à Itamar, Jérusalem et ailleurs, malgré le « mur », que j’ai vu et que je trouve assez léger).

L’Appel poursuivait : « Les droits humains les plus élémentaires d'un million et demi de Palestiniens continuent d'être violés dans la Bande de Gaza, soumise à un blocus inhumain et illégal. Les manifestants internationaux qui cherchent à briser le blocus sont brutalement repoussés » (Note de Michel Garroté : les droits des palestiniens de Gaza sont violés par le groupe nazislamiste Hamas qui contrôle Gaza ;  il n'y a pas de blocus ; il y a un contrôle des marchandises car elles cachent régulièrement de quoi fabriquer des roquettes Qassam utilisées pour tuer des civils juifs en Israël).

« La visite du chef du département de la défense suisse à son homologue israélien constituerait un soutien unilatéral à l'occupation militaire israélienne et une caution à l'impunité dont jouissent les responsables de l'armée israélienne. De ce fait, elle serait totalement contraire aux actions diplomatiques nécessaires de toute urgence pour faire respecter les droits humains et protéger les populations impliquées. Elle décrédibilisera totalement l'engagement pris par la Suisse pour que le droit international soit respecté et la population civile protégée (Note de Michel Garroté : les « populations impliquées » sont des palestiniens qui savent que le jour où les Forces de Défense d'Israël se retireront totalement, ils seront, eux, palestiniens, à la merci des clans mafieux palestiniens et leurs milices).

L'Appel débile était notamment soutenu par les entités suivantes : Association Suisse-Palestine ASP, BADIL resource center for palestinian residency and refugee rights (Genève), Berner Mahnwache für einen gerechten Frieden in Palästina / Israël, Campagne BDS Suisse, Centrale Sanitaire Suisse Romande CSS-R, Centre Europe-Tiers Monde CETIM, cfd, l'ONG féministe pour la paix, Collectif Urgence Palestine CUP-Genève, CUP-Neuchâtel, CUP-Vaud, Droit au Retour DAR, Droit pour Tous DPT, Femmes en Noir Genève, Femmes pour la paix Bienne, Femmes pour la paix Suisse, Forum pour les droits humains en Israël / Palestine, Génération Palestine Genève, Gerechtigkeit und Frieden in Palästina GFP, Groupe pour une Suisse sans Armée GSsA, International Institute for Peace Justice and Human-Rights IIPJHR, Junge Alter-native JA!, Kampagne Olivenöl, Les Verts suisses, Ligue des Musulmans de Suisse, medico international Schweiz, CSS Zurich, Mouvement suisse pour la paix, Neue PdA Basel, Palästina-Solidarität Region Basel, PS Suisse, Religiös-CSS Zurich, Mouvement suisse pour la paix, Neue PdA Basel, Palästina-Solidarität Region Basel, PS Suisse, Religiös-sozialistische Vereinigung der Deutschschweiz, Société pour les peuples menacés Suisse, Solidarité sans frontières, solidarité S Genève, Vaud et Neuchâtel, Union Suisse des Femmes pour Paix et le Progrès, Women's International League for Peace and Freedom (WILPF) section Suisse. Bref, que du beau monde…

Michel Garroté

http://www.cicad.ch/fileadmin/user_upload/documentation/pdf/Synthese_presse_2010.pdf

http://www.dreuz.info/%C2%AB-meme-en-suisse-les-paumes-detestent-israel-%C2%BB-par-michel-garrote/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz