FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 avril 2011

Parue dans le Figaro d'hier, voilà une tragique nouvelle de l'AFP. Nous pensions que la Tunisie se dirigerait vers la démocratie, et voilà qu'elle s'enfonce dans l'obscurantisme et interdit les prières de rue.
 
Ne pouvait-elle prendre exemple sur la France ?
 
Sarkozy va-t-il exiger du gouvernement tunisien qu'il organise un débat sur l'islam la laïcité ?
 
Mais que fait Abderahmane Dahmane, l'ex-conseiller à l'Elysée chargé de la Diversité ? 
 
Voici ce que publie le Figaro et vous trouverez (sans doute) mes commentaires entre parenthèses.
 
" Les prières dans la rue sont désormais interdites en Tunisie, a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.
 
"Le ministère de l'Intérieur n'autorisera plus, dorénavant, l'occupation de la voie publique pour l'accomplissement de la prière, en dehors des lieux de culte", selon le communiqué ajoutant que de "tels phénomènes et comportements sont étrangers à la société tunisienne" (note de JPG : mais ils ne sont pas étrangers à la société française).
 
Le ministère qui "rappelle la nécessité de respecter la loi" (note de JPG : est ce qu'on respecte la loi nous ? quelle idée saugrenue) a reçu "de nombreuses plaintes téléphoniques et écrites (note de JPG : je suis sûr que les riverains français des rues occupées par les prières ne se sont jamais plaints, bien au contraire) au sujet de l'occupation par les fidèles de la voie et des places publiques pour l'accomplissement de la prière, qui est à l'origine d'embouteillages et d'entraves à la libre circulation (note de JPG : argument spécieux), et de menaces des intérêts des commerçants, fonctionnaires et ouvriers". (note de JPG : en France, à Paris, les commerçants ont reçu le message suivant : si vous n'êtes pas satisfaits de votre sort, allez vous installer à Tunis, là bas les prières de rue sont interdites) 
 
Il appelle également les parents à "sensibiliser leurs enfants, pour qu'ils n'aient pas à adopter de tels comportements et agissements". (note de JPG :  je n'y comprends plus rien. Les musulmans immigrent donc en France pour prier dans les rues parce que c'est interdit chez eux ? Je croyais qu'ils venaient enrichir notre culture et nous apprendre à bien vivre ensemble)".
 
Trêve de plaisanterie – oui parce que j'ai eu du mal à garder mon sérieux, tant cette histoire d'envahissement de la ville par les islamistes est finalement difficile à digérer, on peut se demander pour atteindre quel objectif, sur ordre de qui, ou avec la permission de qui, une telle dépêche AFP a pu voir le jour.
 
Est-ce pour justifier l'abrogation des lois sur la laïcité, et financer les mosquées ? Certes non, puisqu'en toute illégalité, de nombreuses municipalités les co-financent déjà, au travers de baux emphytéotiques et de subventions à des d'associations "culturelles".
 
Jean-Patrick Grumberg
 
http://www.lefigaro.fr
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz