FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 avril 2011

81 roquettes tirées sur Israël fin de semaine dernière. Plus de 100, rien que ce Week-End. Un missile anti-char tiré sur un bus scolaire. Israël vit sous attaque, la population du sud du pays est traumatisée. Les attaques contre des civils, selon les règles de l'ONU, sont des crimes de guerre, et des crimes contre l'humanité.

Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne, a-t-elle condamné les palestiniens ? A-t-elle dénoncé la scandaleux tir contre un bus scolaire ? A-t-elle demandé une enquête internationale pour trouver les responsables de ces crimes ?
 
Rien de tout cela.
 
Elle accuse Israël !
 
Non seulement elle n'accuse pas le Hamas, mais en plus, elle demande à Israël qu'il fasse preuve de "retenue".
 
Retenue ? Se retenir de répondre ? Se retenir et se laisser exterminer comme au bon vieux temps ? Voilà ce que demande l'Union Européenne ? L'Union Européenne voudrait charger les arabes d'un nouvel holocauste qu'elle ne veut pas assumer ? Si c'était le cas, Asthon le formulerait exactement de cette façon là.
 
Honte sur la Diplomatie européenne, honte sur les complices de cette tentative de "nettoyage ethnique" comme disent les pro-palestiniens, contre les Juifs.
 
La diplomatie israélienne est sortie de sa réserve, une fois n'est pas coutume, et a déclaré à l'AFP : "Nous sommes consternés par les mots choisis par l'Union européenne après des attaques contre des civils israéliens et, en particulier, par le fait que la déclaration (de Mme Ashton) omet toute mention du tir d'un missile antichar sur un autobus scolaire israélien par le Hamas".
 
"Ce choix de mots qui ne comportent pas un rejet pur et simple des crimes de guerre commis quotidiennement par le Hamas est troublant", a ajouté le diplomate.
 
Troublant ? Je ne suis pas diplomate, et je suis libre de m'exprimer. Ce n'est pas troublant, c'est  criminel.
 
C'est un message qui porte en lui les caractéristiques de la Shoah, où les juifs désarmés, passifs, dont on exigeait la docilité, étaient emmenés vers les camps de la mort. Les propos de Catherine Ashton résonnent dans l'inconscient collectif du peuple européen, et c'est la voix officielle de l'Europe.
 
L'Europe qui exprime, au travers de cette … chose, cette Catherine Ashton, sa condamnation des juifs qui osent répondre aux bombes. Ses mots signifient "Moi, Catherine Ashton, représentante de l'Union Européenne, je ne donne pas à Israël le droit de se défendre".
 
Mon plus grand espoir est que le gouvernement israélien ne laisse pas passer cette ignoble déclaration en faisant le dos rond, comme il y est trop habitué, et qu'il exige des excuses publiques et une correction officielle de la part de cette femme. Aucun média ne prendra la défense d'Israël. Aucun diplomate. Certainement pas la diplomatie française, qui, trop heureuse de cette chance offerte de lécher le cul des pays arabes, risque d'en remettre une couche.
 
Car dans la foulée, les autres Etats Européens vont condamner Israël de s'être défendu.
 
Catherine Ashton n'a pas déploré les dizaines de pertes civiles et de rebelles libyens, tués par les erreurs de la Grande Bretagne et de la France, des alliés et de l'OTAN. Catherine Ashton se moque bien de ces morts là, car ils n'ont pas été tués par des juifs, ce qui lui est insupportable.
 
Israël a répondu avec une proportion exemplaire à ces agressions. Mais ce n'est pas assez car Israël ne devait pas répondre, Israël devait "se retenir".
 
Nous attendons de savoir qui sera le premier diplomate à dénoncer les réactions "disproportionnées" d'Israël. Nous pensons que ce sera la France.
 
Même dans la bouche d'un président, dans la bouche du Président Sarkozy, ces mots de "réponse disproportionnée" sont un mensonge. Car les lois de la guerre obéissent à des conventions internationales, et aucune guerre n'a été gagnée avec une riposte proportionnée. Car la proportionalité serait, pour les populations, une guerre qui ne s'arrêterait jamais. Si aucun des belligerants ne tente de neutraliser l'autre, pourquoi s'arrêterait-il ? Et pour neutraliser l'autre, les livres d'histoire et les récits de guerre sont unanimes : il faut désintégrer l'armée de l'ennemi pour qu'elle se rende. Israël, lors de Plomb Durci, n'a pas désintégré le Hamas, ce qui fut une grave erreur. Voilà bien la preuve que malgré les accusations de Sarkozy et du reste des chancelleries, Israël n'a pas eu de réponse "disproportionnée".
 
Et puis, que veut dire ce terme ?
 
La semaine dernière, des terroristes tirent des roquettes sur une ville israélienne – c'est un crime contre l'humanité car ils visent spécifiquement les civils. Les habitants courent aux abris. Personne n'est blessé. L'aviation israélienne repère les terroristes, tire, les tue. Trois morts coté terroristes, aucun coté israélien.
 
Disproportion ? Israël devait laisser partir ces terroristes parce qu'ils n'ont fait aucune victime, et les laisser faire mieux la prochaine fois ? C'est ce que demandent les Européens, le Continent le plus judéophobe au monde. 
 
Jean-Patrick Grumberg
 
http://www.lalibre.be/actu/international/article/653750/catherine-ashton-provoque-le-courroux-de-diplomates-israeliens.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz