FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 avril 2011

 

Les acteurs ont changé, mais la pièce reste la même : dictature, terreur, meurtre, population en danger.
 
Ce nest plus Moubarak, c'est l'armée, mais les mots sont, étrangement, exactement les mêmes. Les généraux ont en effet annoncé, samedi dernier, qu'ils étaient prêts à recourir à la force pour mettre fin aux contestations de la place Tahrir. Il y a déjà eu plusieurs morts.
 
En fait, l'armée a chargé sur la foule, place Tahrir, et a tiré à balles réelles, alors que de pacifiques manifestants s'étaient réunis, certains par solidarité, d'autres par conviction, pour protéger des gradés qui ont fait défection en réaction aux récentes violences.
 
C'est aux cris de "conseil militaire corrompu" que des milliers de manifestants refusaient, malgré les matraques des policiers, des services de sécurité en civil, et des renforts de l'armée, de quitter la place Tahrir, en exigeant que le pouvoir soit remis à la population, et que Mohamed Hussein Tantawi, le chef militaire jugé aussi corrompu que le gouvernement précédent, démissionne.
 
Les pays arabes ne connaissent que les dictatures, et celles-ci reposent sur la peur et la violence, la peur de la violence, la peur d'être subitement spolié des tous ses biens, y compris maisons et commerces.
 
Les dirigeants arabes jouent une course contre la montre, en provoquant, au travers des attaques du Hamas pilotées depuis Teheran, Israël à la faute. Ils tentent de pousser Israël à tuer des civils palestiniens, pour déclencher la furie des populations frustrées,  excédées par des révolutions qui ne déboucheront sur rien, et détourner ainsi leurs grogne, aujourd'hui dirigée contre les dictateurs, vers Israël. Pour cela, leurs médias, tenus en laisse par les gouvernements, communiquent exactement comme les médias français : les attaques du Hamas contre Israël sont minimisées ou simplement "oubliées", afin de présenter les réponses de Tsahal comme une agression contre le peuple palestinien.
 
Les peuples arabes ont brisé la barrière psychologique de la peur pour se libérer des dictateurs en place, ils ne pouvaient pas se libérer du carcan idéologique qui leur dicte la haine de l'occident, incarné par Israël et les Etats Unis.
 
Jean-Patrick Grumberg 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz