FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 avril 2011

 

Les acteurs ont changé, mais la pièce reste la même : dictature, terreur, meurtre, population en danger.
 
Ce nest plus Moubarak, c'est l'armée, mais les mots sont, étrangement, exactement les mêmes. Les généraux ont en effet annoncé, samedi dernier, qu'ils étaient prêts à recourir à la force pour mettre fin aux contestations de la place Tahrir. Il y a déjà eu plusieurs morts.
 
En fait, l'armée a chargé sur la foule, place Tahrir, et a tiré à balles réelles, alors que de pacifiques manifestants s'étaient réunis, certains par solidarité, d'autres par conviction, pour protéger des gradés qui ont fait défection en réaction aux récentes violences.
 
C'est aux cris de "conseil militaire corrompu" que des milliers de manifestants refusaient, malgré les matraques des policiers, des services de sécurité en civil, et des renforts de l'armée, de quitter la place Tahrir, en exigeant que le pouvoir soit remis à la population, et que Mohamed Hussein Tantawi, le chef militaire jugé aussi corrompu que le gouvernement précédent, démissionne.
 
Les pays arabes ne connaissent que les dictatures, et celles-ci reposent sur la peur et la violence, la peur de la violence, la peur d'être subitement spolié des tous ses biens, y compris maisons et commerces.
 
Les dirigeants arabes jouent une course contre la montre, en provoquant, au travers des attaques du Hamas pilotées depuis Teheran, Israël à la faute. Ils tentent de pousser Israël à tuer des civils palestiniens, pour déclencher la furie des populations frustrées,  excédées par des révolutions qui ne déboucheront sur rien, et détourner ainsi leurs grogne, aujourd'hui dirigée contre les dictateurs, vers Israël. Pour cela, leurs médias, tenus en laisse par les gouvernements, communiquent exactement comme les médias français : les attaques du Hamas contre Israël sont minimisées ou simplement "oubliées", afin de présenter les réponses de Tsahal comme une agression contre le peuple palestinien.
 
Les peuples arabes ont brisé la barrière psychologique de la peur pour se libérer des dictateurs en place, ils ne pouvaient pas se libérer du carcan idéologique qui leur dicte la haine de l'occident, incarné par Israël et les Etats Unis.
 
Jean-Patrick Grumberg 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz