FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 avril 2011

L'Ambassadeur d'Arabie saoudite en Egypte, Ahmad Al-Qattan, menace : « Que l'Iran ne nous mette pas au défi, nous sommes capables de l'affronter militairement ». Ci-dessous des extraits d'une interview de l'ambassadeur d'Arabie saoudite en Égypte, Ahmad Al-Qattan, diffusée sur la chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat, le 10 avril 2011.

La chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat : « L’Iran dans le Golfe, le Bahreïn ? ».

L’Ambassadeur saoudien Al-Qattan : « Discuter du Bahreïn nous amène à parler de l'Iran. Nous, en Arabie Saoudite, et le Serviteur des Deux Saintes Mosquées (ndmg – le roi d'Arabie saoudite) en particulier, depuis l'époque où il était prince héritier, avons fourni de gros efforts pour tendre la main en signe d'amour fraternel, de toutes les manières possibles. Malheureusement, les manigances iraniennes dans le Golfe sont sans fin. Jusqu'à ce jour, ils vivent dans l'illusion d'un empire perse. Je trouve leurs récentes déclarations étranges. Ils ont accusé l'Arabie saoudite de s'ingérer dans les affaires du Bahreïn. Ce n'est pas vrai, et je peux le prouver. Ces déclarations interviennent à une période d'ingérence iranienne au Liban, en Irak, en Egypte, et dans les pays du Golfe. La sécurité de n'importe lequel des pays du Golfe est la ligne rouge à ne pas franchir. La situation face à l'Iran dans la région est effrayante. Nous leur avons transmis un message fort : nous ne permettrons aucune atteinte à la sécurité du Golfe. La sécurité de n'importe lequel des pays du Golfe est la ligne rouge à ne pas franchir pour nous, en Arabie Saoudite. Vous vous souvenez certainement de la façon dont l'Arabie saoudite a répondu à l'invasion du Koweït ».

La chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat : « Quels étaient les objectifs de l'Iran en établissant un réseau d'espionnage au Koweït ? ».

L’Ambassadeur saoudien Al-Qattan : « L'Iran occupe les îles des Emirats arabes unis depuis de nombreuses années, mais refuse absolument de débattre du sujet ou d'accepter un arbitrage international. Nous, en Arabie saoudite, avons souffert de l'Iran. Permettez-moi de vous rappeler que, en 1986 ou 1987, l'Iran a envahi l'espace aérien saoudien à deux reprises. Nous les avons avertis, et la troisième fois, nous avons abattu leurs deux avions. Je ne pense pas que la politique iranienne corresponde à la politique égyptienne. L'Iran a ses propres projets. Je souhaite du fond du cœur que l'Egypte parvienne à convaincre l'Iran de maintenir des relations de bon voisinage, d'honorer les conventions internationales, et de s'abstenir de toute ingérence dans les affaires des États arabes du Golfe. Nous sommes capables de faire face à l'Iran, si jamais ce pays cherche à déstabiliser la région du Golfe. Vous ne croiriez pas ce qu'ils font dans la région du Golfe. La seule chose dont ce pays se soucie est de se mêler des affaires de tous les pays du monde arabe. L'Egypte souffre actuellement de cette situation, comme beaucoup d'autres pays arabes. En tout cas, je peux aujourd'hui affirmer et je pense ce que je dis : j'espère que les Iraniens ne nous lanceront pas de défi. Qu'ils n'essaient pas de mettre notre puissance à l'épreuve. Nous sommes capables de faire face à l'Iran, si jamais ce pays cherche à déstabiliser la région du Golfe ».

La chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat : « "Puissance" au sens fort du terme ? ».

L’Ambassadeur saoudien Al-Qattan : « Oui ».

La chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat : « Y compris sur le plan militaire ? ».

L’Ambassadeur saoudien Al-Qattan : « C'est ce que je veux dire. La région du Golfe et sa sécurité sont la ligne à ne pas franchir. Nous ne permettrons aucune atteinte à sa sécurité. J'espère qu'ils ne mettront pas notre puissance au défi. Je tiens à vous rappeler d'autres choses que vous avez peut-être oubliées. Nous avons beaucoup souffert des Iraniens lors de hadj consécutifs. Ils viennent en Arabie saoudite provoquer le chaos lors de la saison du hadj ».

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

http://www2.memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=FD24711

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais :

http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2893.htm

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz