FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 avril 2011

Le Premier ministre israélien, Binyamin Netanyahu, pourrait surprendre plus d’un, dans son discours, devant le Congrès américain ; discours, qu’il tiendra, fin mai prochain.

Binyamin Netanyahu envisagerait de livrer, en primeur, une partie du contenu de son discours, lors de la séance d’ouverture de la Knesset, le Parlement israélien.

Séance d’ouverture de la Knesset, qui se tiendra le 16 mai, soit quelques jours, avant le discours, de Binyamin Netanyahu, devant le Congrès américain.

De sources sûres, nous savons, que devant le Congrès américain, Binyamin Netanyahu parlera, primo de l’Iran ; secundo des négociations avec l’Autorité de Mahmoud Abbas ; et tertio des relations américano-israéliennes.

Le Congrès américain, très influent en matière de politique étrangère américaine, est, sans aucun doute, le meilleur endroit, pour contourner Obama.

Pour contourner Obama qui – dans l’ombre et en dépit de ses engagements – tente actuellement, avec Sarkozy et Mahmoud Abbas, d’imposer, à n’importe quel prix, la création d’un « Etat palestinien », en septembre prochain, à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU.

Le discours de Binyamin Netanyahu, devra, impérativement, constituer, pour le peuple israélien et sa sécurité, une occasion de torpiller – ou au moins de repousser – les manœuvres, de Mahmoud Abbas, Obama et Sarkozy.

Les manœuvres de Mahmoud Abbas, manœuvres qui, en effet, bénéficient, très concrètement, du soutien de Obama et de Sarkozy.

Du soutien de Obama et de Sarkozy pour imposer à l’Assemblée générale de l’ONU, en septembre, une résolution approuvant – ou même reconnaissant – un « Etat palestinien », dans des « frontières », dites « frontières de 1967 ».

On notera, la malhonnêteté et l’anachronisme, des manœuvres de Abbas, Obama et Sarkozy. En effet, rien de sérieux, ne justifie, la reconnaissance, d’un « Etat palestinien », en septembre, par l’Assemblée générale de l’ONU.

A ce propos, Abbas, Obama et Sarkozy évoquent – c’est assez tragi-comique – la « communauté internationale » et « l’opinion publique ».

Or, la « communauté internationale », en l’espèce, ce sont les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU.

Et « l’opinion publique », toujours en l’espèce, ce sont les citoyennes et les citoyens, des Etats, qui envisagent, de reconnaître, un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU.

C’est là que les manœuvres de Abbas, Obama et Sarkozy sont malhonnêtes, anachroniques et tragi-comiques.

Car les 99,99% des citoyennes et des citoyens des Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU, les 99,99% de ces citoyennes et de ces citoyens, écrivais-je, sont totalement incapables de vous situer Israël sur une carte géographique.

Les Boliviens et les Zimbabwéens ne connaissent pas l’Etat d’Israël ; ils ne connaissent pas l’Autorité de Mahmoud Abbas ; et ils ne connaissent pas les « frontières », dites « frontières de 1967 ».

En réalité, sans Obama et sans Sarkozy, les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU, ces Etats, bolivien ou zimbabwéen, se sentiraient beaucoup moins forts.

Par conséquent, Israël ne doit pas contrer les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien ».

Israël doit contrer Obama et Israël doit contrer Sarkozy.

Israël doit surtout – et avant tout – contrer Obama.

J’espère, que c’est ce que fera, Binyamin Netanyahu, devant le Congrès américain, en mai prochain.

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz