FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 avril 2011

Pourquoi tue-t-on autant de Chrétiens dans le monde d’aujourd’hui ? Parce que les Chrétiens paient – de leur vie – une complicité imaginaire avec l’ancien colonisateur. C’est la thèse que développe Alexandre del Valle dans son livre « Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ?* », livre qui sort chez Maxima Laurent du Mesnil éditeur le 12 mai prochain.

Les Chrétiens, notamment les Chrétiens en terre dite d’islam, n’ont jamais été les complices de l’ancien colonisateur. Les Chrétiens, notamment les Chrétiens et terre dite d’islam, n’ont jamais été les héritiers des croisés et des inquisiteurs.

Des historiens tels que Bat Ye’Or et Walid Fares, depuis trente ans, publient des ouvrages qui mettent en pièces, la légende noire, dont sont victimes les Chrétiens en général ; et dont sont victimes, surtout, les Chrétiens en terre dite d’islam en particulier.

Car c’est, en effet, en terre dite d’islam, que les Chrétiens souffrent, le plus, des complicités imaginaires et des héritages fictifs, qui leurs sont imputés. L’histoire et la géographie, sont ainsi niées et falsifiées, par des imams, avec l’aide précieuse de nombreux Occidentaux profondément nihilistes et totalement incultes.

Cela fait maintenant quatorze siècles que l’islam, né dans la péninsule arabique, occupe, domine – par la force du sabre et avec l’absolutisme sectaire du coran – des terres d’origine judéo-chrétiennes qu’il qualifie de « terre d’islam ». Les non musulmans en terre dite d’islam sont aujourd’hui, plus que jamais, persécutés, déportés, torturés et tués.

Le soi-disant « printemps arabe » de ces quatre derniers mois, non seulement, n’apportera pas liberté et prospérité aux musulmans ; mais en plus, ce soi-disant « printemps arabe » aggravera – de façon létale – l’existence des Chrétiens d’Orient et des Juifs d’Israël.

La mise en place d’un soi-disant Etat palestinien à Gaza, en Judée et en Samarie, par l’ONU, l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), la Ligue Arabe, l’OLP, le Fatah et le Hamas en sont la dernière manifestation en date.

Le temps se gâte sérieusement pour les Juifs et pour les Chrétiens, y compris en Europe d’ailleurs. Nous l’avons encore expérimenté tout récemment : un chef d’Etat musulman a exigé que nous retirions un article sous peine de nous assigner en justice.

Autre exemple récent : le député européen PS, Vincent Peillon le strausskhanien, samedi 2 avril 2011, chez Laurent Ruquier, dans l’émission ‘On n’est pas couché’, sur France 2, s’en est pris vivement à Eric Zemmour. Motif ? Eric Zemmour notait simplement que l’histoire de France n’a pas commencé en 1789, mais bien avant, ce qui n’est finalement qu’une banale évidence, historique et objective.

A propos de la laïcité, Vincent Peillon a détourné – ce soir-là sur France 2 – le débat sur l’islam en 2011 en focalisant ce même débat sur le catholicisme en…1905 ! Vincent Peillon est allé jusqu’à insinuer que seuls les juifs « libéraux » et les catholiques « libéraux » ont leur place dans la République. Dans la République, dont Vincent Peillon semble avoir oublié, qu’elle est tout de même française ; et qu’elle est, certes, laïque, et, néanmoins, française de culture judéo-chrétienne.

Par conséquent, le livre d’Alexandre del Valle, « Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde d’aujourd’hui », tombe particulièrement bien dans ce contexte de plus en plus nauséabond. Certains de mes confrères ont d’ailleurs – eux aussi – présenté cet ouvrage à paraître tout prochainement.

Ainsi, Denis Tillinac dans Valeurs actuelles (extraits) : « Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde d’aujourd’hui. Tel est le titre d’une étude circonstanciée d’Alexandre Del Valle sur les persécutions recensées quasiment aux quatre coins du monde. Sous-titre : ‘La nouvelle christianophobie’. Il est souvent question d’islamophobie et d’antisémitisme – deux faces d’une même médaille peu reluisante. Nos politiques, nos intellectuels, nos médias en dénoncent les effets à juste titre ».

Denis Tillinac : « Ils sont nettement moins enclins à l’indignation lorsque des chrétiens sont assassinés (en Irak, en Inde, en Égypte, en Indonésie, au Soudan, au Nigeria, en Algérie) ou terrorisés au jour le jour (dans le Golfe, en Iran, en Palestine, en Turquie, au Pakistan, au Sri Lanka, en Malaisie, en Chine, en Corée du Nord, au Viêtnam, à Cuba). Aucune autre confession n’est à ce point victime de la haine fanatique dans des pays où ses fidèles, minoritaires, sont totalement pacifiques. Pourquoi cette haine ? Et pourquoi le mutisme des institutions internationales, celui des consciences brevetées, celui des dirigeants occidentaux, voire celui des hiérarchies catholique, protestante, copte, orthodoxe ? ».

Denis Tillinac : « Les chrétiens martyrisés, explique l’auteur, paient au prix fort une complicité imaginaire avec l’ancien colonisateur : ils sont perçus comme les collabos de l’Occident, et les gouvernants des pays concernés entretiennent cyniquement ces fantasmes avec le concours actif de religieux et de pédagogues. Ils seraient moins nocifs si les puissances occidentales, Europe ou États-Unis, émettaient des protestations plus franches. Or, elles ne s’y résolvent pas, tant elles ont intériorisé la culpabilité inoculée par les théoriciens des persécutions ».

Denis Tillinac : « D’une certaine façon, un chrétien est coupable par essence, en tant qu’héritier présumé des croisés et des inquisiteurs. En France, ce sentiment absurde est relayé par un fond de sauce anticlérical : l’Église décriée par les intégristes de la laïcité reste au mieux celle de Pie IX et de Louis Veuillot. En vérité, c’est de l’islam que les laïcistes ont peur, mais ils n’osent se l’avouer ; alors ils dissimulent leur hantise en établissant une fausse symétrie entre les disciples de Ben Laden et les fidèles de Benoît XVI. Moyennant quoi les tueurs de chrétiens jouissent de l’impunité morale dans leur fausse conscience. C’est un déni de réalité et une abdication morale scandaleuse ».

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

http://www.valeursactuelles.com/notre-opinion/notre-opinion/christianophobie20110428.html

http://www.amazon.fr/Alexandre-Del-Valle/e/B001K7O0XA

http://www.drzz.info/article-au-secours-l-europe-fasciste-est-de-retour-par-michel-garrote-71208143.html

 

* en achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d'une remise de 5%, et vous soutenez Drzz qui reçoit une commission de 5%

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz