FLASH
[29/06/2017] Paris attentat : des traces d’explosifs découverts dans une voiture – 3 suspects interpellés  |  Grande Bretagne : centre commercial Dockside bouclé : un homme a tranché la gorge d’une femme dans un parking  |  France, vous n’êtes pas les seuls : En irlande, un juge décide de donner « une dernière chance » à un prédateur sexuel condamné 34 fois  |  USA, Baltimore : 1 crime par jour, en hausse de 25% depuis le passage de la loi contre le port d’arme  |  [28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 2 mai 2011

S'il est un domaine où se lit avec le plus de clarté le gouffre qui sépare les élites du peuple c'est celui de l'immigration. Les dirigeants et la plupart des médias persistent à ne vouloir aborder ce sujet qu'en termes glacés (financement des retraites, baisse du coût du travail, frein au vieillissement démographique, etc), tandis que l'opinion vit de plus en plus ce phénomène d'un peuplement nouveau comme une  atteinte progressive à la cohésion sociale et nationale. "Pourquoi l'Etat poursuit-il toujours sa politique immigrationniste quand il reste impuissant à résoudre les problèmes d'insertion et d'intégration qui constituent pourtant l'urgence absolue de la France ?", questionne Malika Sorel dans son dernier livre que je vous recommande (Immigration, intégration, le langage de vérité, Editions Mille et une nuits). L'auteur, française originaire d'Algérie, y décortique les mécanismes de dissimulation de la réalité, du mensonge et de la manipulation des foules qui ont conduit à la "robotisation de la réflexion politique" et à l'abus de confiance des Français. Le discours médiatique de ces dernier jours est la parfaite illustration de sa démonstration sur le déni des faits.

La propagande est la même depuis trente ans. Elle consiste à soutenir, en gros, que l'immigration n'est pas un sujet et qu'elle est de toute façon nécessaire. Alors que l'avenir des accords de Schengen sur la libre circulation en Europe se discute cet après-midi entre Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi, une flopée de commentaires vient soutenir, ces jours-ci, que la France n'est pas un pays d'immigration massive, bien qu'elle reçoive chaque année 200.000 nouveaux venus extra-européens, sans compter les clandestins (estimés entre 80.000 et 100.000). Si la France connaît certes une émigration parallèle, qui baisse le solde migratoire, elle est surtout celle de ses diplômés qui quittent de plus en plus leur pays. En fait, la nation importe des Bac-5 et exporte des Bac+5. Ce qui n'empêchent pas Les Echos, ce mardi, de se livrer à un plaidoyer tiré par les cheveux sur les bienfaits économiques de l'immigration qui allègerait même les comptes sociaux. Alain Mincdisait sensiblement la même chose ce matin sur Europe 1 "Nous avons besoin d'immigration de travail non qualifiée et très qualifiée". Ne pourrait-on commencer plutôt par former les chômeurs et retenir les plus entreprenants?

Fait-on remarquer à ces comptables sans âme ni affect, qui raisonnent de surcroit sur des chiffres souvent incomplets ou carrément truqués, que cette immigration réellement massive est en train de créer des ghettos et des repliements identitaires qui fragilisent déjà la solidarité nationale, les chercheurs en sciences sociales et autres démographes militants entrent alors en scène avec leurs statistiques, leurs mots détournés et leur idéologie. Ainsi, selon l'Ined (Institut national d'études démographiques), les ghettos n'existent pas (La Croix, 21 avril). Le démographeFrançois Héran assure, lui, (Le Monde, 20 avril) : "L'intégration est en marche". Le jour de la publication de ses propos, 66% des Français jugeaient (sondage Le Parisien) que l'intégration fonctionne mal, 76% estimant même que les étrangers ne font pas suffisamment d'effort pour s'intégrer. Alors, de deux choses l'une: ou les Français sont des imbéciles, ou les élites et leurs experts en enfumage les prennent pour des imbéciles. J'opte pour la seconde hypothèse.

NB : j'ai été profondément touché par vos marques de soutien et de sympathie après la mort de ma mère, et je remercie chacun d'entre vous très amicalement.

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz