FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 8 mai 2011

Panurgisme et conformisme ne sont pas les plaies des seuls médias, qui deviennent lassants à force de se copier. Ces comportements se retrouvent chez de nombreuses élites qui ont apparemment perdu l'esprit critique. Les postulants à l'ENA, futurs gratin de la nation, sont caractéristiques de cet affadissement. La présidente du jury 2010, Michèle Pappalardo, vient d'en faire la remarque dans son rapport (Le Monde, daté de ce mercredi), en s'étonnant de constater la pusillanimité et la transparence des candidats, jusque dans leur manière muraille et uniforme (c'est le cas de le dire) de s'habiller en noir ou anthracite. Elle écrit: "Les candidats soit ne savaient pas, soit ne voulaient pas argumenter et défendre leur position et étaient donc tout à fait prêts à en changer dès qu'un contre-argument leur était présenté. Cette absence de courage ou de force d'âmes a eu un impact souvent déterminant sur la note de l'oral d'entretien". De surcroît, la présidente du jury s'est montrée surprise de constater "des connaissances historiques limitées, parfois des lacunes énormes, notamment sur l'histoire du XX e siècle". Tels sont les effets de la déculturation en marche.

Ce constat d'une crise de l'intelligence et du débat d'idées est aussi le résultat de la pensée unique, qui aplatit et édulcore depuis des décennies. Le plus drôle est de remarquer que ceux qui contestent l'existence d'une telle pensée monolithique, comme Laurent Joffrin, patron du Nouvel Observateur, sont les mêmes qui dressent la liste des quelques journalistes accusés de déviance néo-réactionnaire au prétexte qu'ils ne suivent pas les discours autorisés. L'esprit moutonnier, qui a pris possession d'une bonne partie de la profession, est d'ailleurs en train de produire une intolérance qui rappelle, par ses injures et ses attaques contre des personnes, les pratiques de la presse d'extrême-droite d'avant guerre. Cette semaine, le magazine féminin Grazia publie ainsi un papier sur les "néo-réacs du PAF" titré : "Faites-les taire !".  L'article est illustré de photographies en train de brûler de Robert Ménard, Elisabeth Lévy, Eric Zemmour et votre serviteur, accusés d'être des "snipers de la haine" : quatre hérétiques mis sur le bucher. Premiers symptômes de la barbarie moderne…

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz