FLASH
L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mai 2011

Dreuz.info vient d'apprendre à l'instant que Georges Bush et le chef des armées pakistanaises Pervez Musharraf avaient signé un accord secret, il y a près de dix ans, par lequel les forces américaines avaient la permission de monter une opération similaire à celle qui permit l'élimination du leader d'al Qaida la semaine dernière.

Le deal accordant aux américains la permission de conduire une opération à l'intérieur du territoire pakistanais s'ils découvraient où se trouvait Ben Laden, avait été conclu en 2001 lorsque Ben Laden avait échappé aux américains dans les montagnes de Tora Bora, selon des officiels pakistanais et US en retraite.

Ainsi, sans l'existence de cet accord secret, sans la clairvoyance de la politique de Bush, les forces armées américaines auraient été incapable d'intervenir, et probablement même de localiser la planque du diabolique terroriste.

Autrement dit, GW Bush, si critiqué par les dogmatiques amateurs de clichés, a servi sur un plateau la victoire qu'Obama a savouré, bien entendu sans rendre à César, l'ingrat, les honneurs qui lui revenaient.
 
Plus croustillant encore, l'accord secret, qui concernait également le bras droit Ayman al-Zawahiri, et le numéro trois d'al-Qaida, prévoyait qu'en cas de succès, il était convenu que les autorités pakistanaises protesteraient "très vigoureusement" contre l'intrusion des Etats Unis sur leur sol.
 
"Un accord avait été signé qui accordait aux forces américaines le droit de conduire leur enquête, et de faire un raid pour attraper Ben Laden", indique un ancien spécialiste US du contre terrorisme. "Le Pakistan devait hurler et nous condamner, mais ne rien faire pour nous empêcher d'agir".
 
Rappelons que les autorités pakistanaises viennent de déclarer ne rien savoir de l'opération menées par l'armée américaine, et se sont montrées outragés par cette ingérence, allant jusqu'à menacer de riposte en cas de récidive des américains. 
 
Musharraf, le signataire de l'accord secret avec G.W. Bush, et leader d'un parti d'opposition, a été de loin la personnalité la plus critique envers les américains, dénonçant une "violation de la souveraineté pakistanaise".
 
En fait, "les américains se sont contentés d'appliquer les accords passés", a expliqué un officiel pakistanais informé du dossier, accords qui sont loin d'être isolés, puisqu'un câble publié par Wikileaks l'année dernière a révélé que le gouvernement pakistanais a accordé à l'armée américaine, toujours dans le plus grand secret, la permission de faire survoler le pays par les drones US et d'opérer des tirs ciblés à la façon israélienne.
 
Et pour encore simplifier les relations diplomatiques entre les deux pays, les Etats Unis mènent en ce moment même des enquêtes pour déterminer qui, dans les services secrets pakistanais, a aidé Ben Laden à se cacher.
 
Reproduction autorisée avec la mention :
© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info
 
http://www.guardian.co.uk/world/2011/may/09/osama-bin-laden-us-pakistan-deal?CMP=twt_gu
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz