FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 13 mai 2011

Les rêves sont des cauchemars. Depuis trente ans, la France glisse en pente douce. L'insurrection civique, qui ne veut plus de dirigeants farfelus, récuse les utopies de 1968. Elles furent au cœur du 10 mai 1981, avec l'élection de François Mitterrand. Les socialistes voulaient "changer la vie", comme ils veulent maintenant "changer de civilisation". Mais les promesses de solidarités et d'épanouissements, reprises par une droite flottant sur un même nuage, ont laissé place à une société paupérisée, morcelée, méfiante. "Mitterrand redevient l'icône de la gauche", titre Le Monde. La plupart des médias ont passé la semaine à lui tresser des lauriers, en rappelant au passage leur adhésion à la propagande. Ce petit monde reste en vase clos.

Sondage de La Croix, mardi : les électeurs ne croient plus au grand soir. Ils n'ont plus confiance et ne se laisseront plus embobiner. Pourtant, la gauche lyrique ne semble pas percevoir ce changement qui bouleverse la nature du pouvoir. Les "progressistes", fascinés par leur autocélébration, persistent à promettre orgueilleusement un nouveau monde et une nouvelle espérance. Ils oublient qu'ils sont coresponsables de ces Trente calamiteuses inaugurées par Mitterrand et son irréalisme. Nicolas Sarkozy n'échappe pas à la disgrâce d'une opinion qui rejette le bagout. Au moins peut-il se rassurer de cette mauvaise humeur en se disant porté par des vents favorables.

Le boucan que la gauche organise sur elle-même est semblable au tapage que fait l'angoissé pour se rassurer.

Ivan Rioufol

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz