FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 mai 2011

 

Dans l'affaire DSK, la presse est en plein déni de réalité. Par exemple, Dreuz.info a été le premier média, et, à mon grand étonnement l'un des seuls, à publier l'acte d'accusation de Strauss-Kahn.
 
Aujourd'hui encore, je me retrouve à publier une autre information qui ne se trouve nulle part dans la presse francophone, mais partout dans la presse américaine wink
 
Nous savons que lundi, le juge avait refusé, pour 1 million de dollars, de libérer Strauss-Kahn.
 
Mercredi, l'avocat de DSK est revenu à la charge avec de nouvelles cartouches :  SIX MILLIONS DE DOLLARS ! Et il a fait craquer le juge. 
 
Avec une caution qui est passée de 1 à 6 millions, plus quelques amuses-gueule (un appartement loué en urgence, des body guards, un bracelet électronique), le juge a donné son accord, DSK sera tout à l'heure libéré sous caution.
 
Ne vous méprenez-pas : je respecte la décision de la justice américaine. Je respecte la décision de poursuivre DSK pour viol, séquestration et violences sexuelles puisque les preuves sont accablantes. Je respecte encore sa décision d'avoir accepté six millions de dollars pour une libération sous caution. Et je ressens le soulagement de sa femme et de sa fille pour cet assouplissement qui n'ampute pas les droits de la victime.
 
Mais de voir la gauche et ses journalistes, avec une indécence qui donne la nausée, applaudir la victoire du fric, du très grand capital, tandis que les français grincent des dents, et rament avec un pouvoir d'achat en peau de chagrin, je digère mal, et nous sommes des millions dans ce cas.
 
La gauche scandalisée qu'un tribunal ait montré ce qu'être égaux devant la loi veut vraiment dire. La gauche hurlant, parce que la "sous-culture" américaine a choisi de croire une domestique noire, plutôt qu'un membre de leur caste de nantis. La gauche qui a craché sur Sarkozy quand il a dépensé 5000 euros au Fouquet's pour célébrer son élection. La gauche encore qui a lynché Berlusconi pour ses frasques supposées, et qui là ne connaissait pas le sens des mots présomption d'innocence. La gauche toujours qui se réjouit que le nouveau juge ait accepté 6 millions de dollars (1 million cash + 5 millions de caution garantis par une hypothèque sur son appartement) pour libérer DSK. Foutez-moi des baffes à cette gauche qui a trahi les valeurs dont elle se prétend dépositaire !
 
On avait presque tout vu dans l'inversion des valeurs, mais là… 
 
Voir ces ténors socialistes dénigrer la justice américaine, puis jubiler quand la justice accepte une caution démente, ça fait drôle. 
 
Vous savez ce qui se dit dans les dîners parisiens : si cela se passait en France, Strauss-Kahn s'en tirait avec un an de prison avec sursis et 3.000 euros d'indemnités pour la femme de ménage. Elle peut donner des leçons aux américains la justice française !
 
Jean-Patrick Grumberg
 
(1) – http://www.usatoday.com/money/world/2011-05-19-imf-next-chief_n.htm
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz