FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mai 2011

Préambule. Publier des informations sur l'affaire DSK est une entreprise hautement périlleuse. Je ne compte plus les emails outrés, les injures, les  demandes de modération et d'auto-censure que je reçois depuis que tous nos auteurs, sans exception, se sont positionnés dans le rejet de la bouillie médiatique, sans se passer le mot.
 
Et lorsqu'il m'arrive de rester quelques heures sans en parler… je suis accusé par d'autres d'être devenu complice de l'omerta.
 
Petite mise au point.
 
1- je n'ai pas la moindre animosité personnelle contre DSK.
2- j'ai une admiration illimitée pour sa femme, Anne Sinclair, qui dans ce moment foudroyant a volé aux cotés de son mari pour le soutenir. Quel que soit la faute de son époux, son choix est d'une moralité irréprochable et d'une élévation d'âme extraordinaire. Un sondage est rapidement passé à la trappe, où l'on demandait aux femmes si elles soutiendraient leurs maris dans pareilles situations, et une majorité a déclaré que non.
3- je n'attaque pas DSK, j'attaque les mensonges, les bassesses, les crapuleries mêmes, de journalistes complices qui ont abandonné toute morale et de personnalités politique, à gauche, qui piétinent des valeurs que je croyais les leurs. 
4- NON – je n'ai pas la certitude de la culpabilité de Strauss-Kahn, car je pense que c'est la justice de New York qui nous apportera des certitudes. La possibilité d'un coup monté, non pas d'un complot, ne peut pas, dans l'état actuel des informations qui sont à notre disposition, être totalement rejetée.
 
****
 
Mamoudou, le frère de la femme de ménage de l'hôtel Sofitel qui a déclaré avoir été violée par Strauss-Kahn, habite un village dans la région de Labe, en Guinée. Chez lui, il n'y a ni électricité, ni eau courante, et les villageois labourent une terre ingrate pour se nourrir.
 
Reuters a publié son témoignage, après que le New York Post a révélé que des collaborateurs de DSK ont approché la famille pour leur proposer une enveloppe à sept chiffres pour acheter le silence de la femme de ménage.
 
"Dans notre famille, nous sommes au dessus des choses matérielles" a déclaré l'homme d'environ cinquante ans, et qui a refusé la somme offerte. "Même si vous êtes millionnaire, ce n'est pas notre problème. Le plus important pour nous, c'est comment vous suivez le chemin de Dieu".
 
Mamoudou explique que lui et sa famille sont des musulmans pieux, et que la religion, et non l'argent, leur apporte le réconfort. Dans leur salle de séjour, il n'y a que quelques photos de famille au mur, et des textes islamiques.
 
Mamoudou ne dort plus. "J'ai entendu les nouvelles à la radio, et honnêtement, je ne sais pas ce qui s'est passé. Je veux parler à ma soeur".
 
Il ajoute qu'il n'a pas parlé à sa soeur depuis plusieurs années, mais qu'il est sûr qu'il s'agit bien d'elle, en montrant du doigt une photo d'elle un peu floue, en habit traditionnel d'Afrique de l'Ouest.
 
"Après la mort de son mari, elle a quitté le village parce qu'aucun des frères n'était assez âgé pour l'épouser", explique Mamoudou, en référence aux traditions locales.
 
"Elle n'a jamais causé de problème à sa famille. C'est une fille calme. C'est comme ça qu'elle a été éduquée".
 
"Nous avons du mal à comprendre tout ça, parce que nous n'y sommes pas habitué", ajoute Mamoudou.
 
"Mais si ma soeur dit ce qu'elle dit, et à cause de son éducation, je la crois".
 
Reproduction autorisé avec la mention suivante, et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info
 
http://af.reuters.com/article/topNews/idAFJOE74N0FK20110524
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz