FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juin 2011

La courageuse journaliste d'i Télé qui a dénoncé "le microcosme politico-journalistico-intellectuel parisien"

Luc Ferry délateur, Luc Ferry criminel, Luc Ferry donne dans la rumeur, Luc Ferry l'arroseur arrosé, Luc Ferry tancé par Jack Lang, Luc Ferry fait la chasse aux sorcières, Luc Ferry crée un climat détestable, Luc Ferry fait un grand déballage, et "on est tombé dans le caniveau" dira ce député socialiste moralisateur.

Oui mais voilà. Tout est faux.
 
Luc Ferry n'est coupable d'aucun des griefs qui lui sont reprochés. AU-CUN.
 
Les médias, trop habitués à mépriser les faits, font une fois de plus la preuve de leur coupable incompétence. Pourquoi se gêneraient-ils subitement : lorsque les faits ne leur plaisent pas, ils en fabriquent d'autres.
 
Voici la vidéo non coupée de l'émission où Luc Ferry a déclenché la tempête. Ecoutez-bien le tout début, en plein brouhaha. 

 
Oui. Ce qui est diffusé partout est une version coupée de la partie essentielle, qui réduit à néant le festin des vampires.
 
Luc Ferry (dans le bruit ambiant) : "Dans le Figaro Magazine de cette semaine (1), vous avez un épisode qui est raconté d'un ancien ministre qui s'est fait poissé à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons…"
 
Preuve est apportée par cette vidéo que Luc Ferry n'est coupable d'aucune dénonciation et n'a lancé aucune rumeur. Luc Ferry s'est contenté de citer un article dans le contexte d'un débat, article que beaucoup, parmi ceux qui en ont pris connaissance, savent de quel Ministre il s'agit.
 
J'ai relevé les propos d'un journaliste tordu parmi d'autres, Jean-Michel Aphatie. Il s'est payé le culot crasse, en commentant l'article du Figaro cité ci-dessous, de dénoncer  : "Ce n'est pas du journalisme !".
 
Tiens donc… mais dites-nous pourquoi bonhomme…
 
Et le bougre, au lieu de faire profil bas, fait le crâneur et prétend donner une "leçon de journalisme" : « Nous n'attendions pas que Le Figaro cite un nom, mais qu'il dise la date à laquelle se sont produits les faits !… Si Le Figaro Magazine donne la date, on pourra retrouver le consul de France à Marrakech, l'ambassadeur de France à Rabat et on leur posera des questions à eux. En ne faisant pas ça, il ne remplit pas son travail, ce n'est pas du journalisme ! »
 
Alors rien que pour Jean-Michel Aphatie, voici une petite leçon de journalisme.
 
J'ai percé un secret d'état pour l'aider à "retrouver l'ambassadeur". C'était complexe et fastidieux, bref il m'a fallu moins d'une minute avec Google, pour arriver sur le site de l'ambassade de France au Maroc, et trouver la liste des ambassadeurs en poste depuis 1956. Huit ou dix d'entre eux peuvent être concernés par les dates avancées. Ca ne doit pas prendre trop de temps pour les retrouver Mr Aphatie. A moins que vous ne vouliez que je les interroge pour vous et mène l'enquête que vous êtes trop fainéant pour mener, mais assez mondain pour snober ?
 
Car l'enquête, le vrai sujet, c'est 1) les violences sexuelles commises par des adultes, qui plus est Ministres, sur des enfants, et 2) la loi du silence d'une caste très bien nommée par la journaliste Audrey Pulvar à propos de l'affaire DSK : "le microcosme politico-journalistico-intellectuel parisien", qui risque bien, pour la punir, de l'évacuer en douceur du microcosme dont le même Aphatie (toujours dans les sales coups celui-là), nie l'existence.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info
 
 
(1)  Titre de l'article du Figaro Magazine : A Marrakech, un ex-ministre "s'amuse"
Corps de l'article : "La loi du silence peut aussi couvrir des crimes à l'étranger. Il y a quelques années, des policiers de Marrakech effectuent une descente nocturne dans une villa de la palmeraie où une fête bien spéciale bat son plein. Les participants, des Français, sont surpris alors qu'ils «s'amusent» avec de jeunes garçons. Comme il se doit, la police embarque les adultes pris en flagrant délit. Parmi eux, un personnage proteste avec véhémence. Au commissariat, son identité est confirmée: il s'agit d'un ancien ministre français.
 
Le consul de France local est aussitôt avisé, qui informe à son tour l'ambassade à Rabat. L'affaire est rapidement arrangée et «l'excellence», libérée sur-le-champ, peut embarquer dans un avion pour la France. Aucune procédure ne sera engagée contre quiconque au Maroc. Et, bien que le tourisme sexuel soit, en principe, poursuivi par la justice française, cet homme n'aura aucun ennui à son retour.
 
Notre source marocaine craint pour sa carrière, l'affaire a été étouffée. Faute d'éléments de procédure ou de témoignage, la loi nous interdit légitimement de nommer le personnage."
Lien vers l'article du Figaro :
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz