FLASH
Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 8 juin 2011

 

Comme l’a noté sur son blog la journaliste britannique Melanie Phillips, deux événements auront lieu qui concerneront le Hamastan de Gaza pendant ce mois de juin. Le premier sera l’ouverture d’un deuxième centre commercial doté d’un supermarché, de boutiques de luxe diverses et de restaurants. Le second sera le départ d’une flottille multinationale pour Gaza.

Les gens qui participent à cette flottille voudraient faire croire qu’ils entendent mettre fin à un « blocus » : ils ne se sont apparemment pas aperçus que la frontière entre Gaza et l’Egypte avait été ouverte grâce à leurs amis les Frères musulmans. Ils ne semblent pas non plus être au courant du fait qu’un nouveau centre commercial va bientôt ouvrir à Gaza, venant s’ajouter à un premier, ouvert depuis des mois. Ils ne semblent pas savoir, en outre, que tous les biens de première nécessité n’ont cessé de passer vers Gaza.

En fait, dirai-je, ils sont au courant de tout : leur objectif n’est pas d’apporter une aide en aliments ou en médicaments dont Gaza n’a nul besoin. Leur objectif n’a rien d’humanitaire. Leur objectif est de contribuer à la lutte terroriste menée par le Hamas pour détruire Israël. Ils ne peuvent apporter avec eux des armes de poing destinées à tuer des Israéliens, des couteaux destinés à égorger des enfants, des missiles et des roquettes destinés à détruire des villages israéliens : tout cela est déjà disponible à Gaza. Ils n’entendent pas tous mourir pour le djihad et la cause antisémite qui est la leur, même si quelques-uns d’entre eux sont tout à fait prêts à sacrifier leur vie comme leurs prédécesseurs l’ont fait l’an dernier. Non, ils entendent agresser l’armée israélienne et la contraindre à réagir de façon à disposer ensuite d’images de propagande que des médias occidentaux diffuseront ensuite. Ils sont des agents de la diabolisation et de la délégitimation d’Israël : délégitimation et diabolisation qui, comme chacun le sait ou devrait le savoir, est une étape vers l’acceptation de la destruction ultérieure du pays délégitimé et diabolisé.

Que des pays tournés désormais vers l’islamisme comme la Turquie laissent affrêter des bateaux d’une flottille de soutien au terrorisme djihadiste et à un mouvement aux intentions génocidaires explicites est, hélas, logique. Que des pays occidentaux fassent la même chose est bien moins logique, et peut même être considéré comme scandaleux.

Un de ces bateau doit partir de Marseille, en France. La question mérite d’être posée au gouvernement : est-il admissible que des complices de terrorisme djihadiste et de gens aux intentions génocidaires puissent organiser une opération depuis la France. Le terrorisme djihadiste est-il devenu acceptable en France et a-t-il désormais la loi française pour lui ? La complicité avec des gens aux intentions génocidaires et qui ont déjà du sang sur les mains n’est-elle pas une complicité de crime ? La loi française couvre-t-elle désormais la complicité de crime, pourvu que le crime soit commis contre des Juifs israéliens ? Que doivent penser les Juifs français face à ce qui est, de fait, une complicité avec des assassins de Juifs ? Doivent-ils penser que la loi tolère ? Doivent-ils penser que le gouvernement est lui-même complice ?  

Je l’écris : si le bateau peut quitter Marseille et si les instigateurs de cette opération ne sont pas mis hors d’état de nuire, une conclusion s’imposera, le gouvernement est complice.  

Je sais, en visite en Israël, pour respecter une forme d’"équilibre" qui n’en est pas un, Alain Juppé a rendu visite aux parents de Gilad Shalit, otage aux mains de terroristes  du Hamastan, et il a rendu visite aussi aux parents de Salah Hamouri, djihadiste français musulman, emprisonné en Israël pour tentative de meurtre. Vous ne voyez pas d’équivalence entre un otage de terroristes et un djihadiste emprisonné pour tentative de meurtre ? C’est la preuve que vous n’êtes pas Alain Juppé.  

Je sais, Alain Juppé s’est réjoui de l’alliance entre entre les djihadistes de l’Autorité Palestinienne et ceux du Hamas, y voyant des perspectives de paix. Vous ne voyez pas de perspectives de paix dans une alliance entre djihadistes et djihadistes ? C’est décidément la preuve que vous n’êtes pas Alain Juppé.  

Néanmoins, la question posée par diverses associations mérite d’être posée : la France est-elle en guerre avec Israël ? Cela semble être le cas. Si Nicolas Sarkozy ne réagit pas, on pourra dire que c’est effectivement le cas. Nicolas Sarkozy œuvre déjà à installer des islamistes au pouvoir en Libye, œuvrer pour aider des djihadistes à mener la guerre contre Israël au Proche-Orient s’inscrit dans une certaine logique. Accepter qu’un bateau de soutien au terrorisme djihadiste n’est, en ce contexte, qu’un élément parmi d’autres.  

Le plus terrible est que si les adversaires de gauche de Sarkozy arrivaient au pouvoir, ce serait pire. Le Conseil Régional Rhone Alpes, de gauche, soutient le « bateau français pour Gaza ». Les fers de lance du soutien étaient le Front de gauche et Europe-Ecologie. Je n’ose imaginer ce qu’auraient été les positions de Jean-Luc Mélenchon en 1940. Il y a du Jacques Doriot dans cet homme. Quant à Europe Ecologie, leur conception de la nature pure semble être celle d’une nature judenrein. Hitler aimait la nature judenrein lui aussi, et on oublie trop souvent que les nazis étaient très écologistes.  

Sur la liste des gens soutenant l’opération, on trouve, au milieu des suspects habituels, le nom de deux députés UMP : Etienne Pinte et Jean-luc Reitzer.  

Le comité d’entreprise CGT de la SNCF pour la région Provence Alpes Côte d’Azur apporte lui aussi son soutien. Sans doute y trouve-t-on des cheminots nostalgiques de l’époque où les wagons de marchandise de la SNCF servaient à transporter des Juifs à Auschwitz : faute de pouvoir envoyer des Juifs à la chambre à gaz, ces braves gens sont prêts à fournir des moyens de tuer des Juifs en Israël. Il y a des continuités intéressantes.  

Nous vivons décidément une époque superbe et moralement irréprochable.

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
© Guy Millière pour Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz