FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 juin 2011

 

Deux informations gratinées paraissent, aujourd’hui mercredi, l’une sur Christine Lagarde, ministre de l’Economie française ; l’autre sur le Français Georges Tron, ex-secrétaire d'Etat.

Christine Lagarde, ministre de l’Economie française, sous la menace d’une enquête de la Cour de justice de la République, fait l’objet, ce mois de juin, de l’ouverture d’une nouvelle enquête pour abus de pouvoirs sociaux, apprend-on, aujourd’hui, mercredi. Cette enquête vise deux subordonnés de la ministre de l’Economie française, Jean-François Rocchi, président du Consortium de réalisation et Bernard Scemana, président de l’établissement public qui supervise ce même Consortium de réalisation.

Les deux hommes ont mis en œuvre, sur ordre de Christine Lagarde, le choix d’un arbitrage privé, à la place de la voie judiciaire, pour solder le contentieux concernant la revente d’Adidas, ce qui avait rapporté 403 millions d’euros à Bernard Tapie. Jean-François Rocchi aurait permis à Bernard Tapie de toucher 45 millions supplémentaires en ajoutant dans le projet d’arbitrage la mention "préjudice moral".

La Cour a mis en délibéré au 8 juillet sa décision sur une ouverture d’enquête. Christine Lagarde – qui clame son innocence –  se voit ainsi visée dans ce dossier qui pourrait lui coûter la présidence du FMI.

Présidence du FMI pour laquelle Christine Lagarde a fait une campagne phénoménale tous azimuts, et, même, un brin déplacée, se frottant sans arrêt les mains devant les journalistes ; et caressant dans le sens du poil le Brésil, l’Inde et la Chine.

Depuis avant-hier lundi, le Français Georges Tron, ex-secrétaire d'Etat est interrogé par la police judiciaire dans le cadre d'une enquête sur les accusations de viol et d'agression sexuelle portées contre lui. L'ex-secrétaire d'Etat a été déféré au parquet, aujourd’hui, mercredi, à priori pour être mis en examen. Monsieur Tron clame son innocence.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz