FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 28 juin 2011

Troisième article depuis les Etats Unis. Orlando est une ville qui repose essentiellement sur le tourisme (note de JPG : un tourisme principalement américain). Elle est donc plus durement touchée par la récession économique. La moitié des chambres d'hôtel sont vides. les grands parcs d'attraction connaissent des difficultés.

L'immobilier est plus touché encore qu'à Miami. La conférence que je donne est en anglais. Le public comprend quelques francophones, mais surtout une grande majorité d'américains. Tous ont un sentiment de malaise, et se demandent si les Etats Unis seront à même de se redresser et de retrouver leur statut sur la planète. Le fait que je traite de la mort économique, politique et culturelle de l'Europe et du fait que les Etats Unis doivent éviter de glisser vers un naufrage à l'européenne les intéresse particulièrement. Cela explique aussi pourquoi la salle, pourtant grande, est pleine.
 
Les sondages indiquent que la grande majorité des américains pensent que le pays va, sur tous les plans, dans la mauvaise direction. L'auditoire vient me confirmer les résultats des sondages.
 
Je peux voir, cela dit, plus encore qu'à Miami que l'Amérique n'est pas, à la différence de l'Europe, à l'article de la mort. Des centaines d'américains restent curieux, désireux de comprendre les données économiques et géopolitiques. Et surtout, ils sont imprégnés d'ouverture, de générosité, d'une bonté qui a disparu en Europe et qui implique un désir de quêter l'excellence, d'aimer les autres êtres humains, et de traduire cet amour en actes.
 
Aucun de ceux à qui je parle ne donnent à Obama la moindre chance d'être réélu si les élections ne sont pas truquées et faussées. On me parle de Rick Perry encore, mais aussi de Michelle Bachman, qui devient de plus en plus la candidate des Tea parties. On me parle du rassemblement organisé par Glenn Beck le 24 août à Jerusalem pour défendre Israël. On me parle de la décision de retrait d'Afghanistan prise par Obama, et des conséquences catastrophiques qui vont en résulter. Je dis que c'est un cadeau fait par Obama aux Talibans dans le contexte de la quête de son objectif fondamental, rendre le monde plus sur pour les tyrans et pour l islam radical. La légalisation du mariage homosexuel dans l'Etat de New York est reçue avec consternation. Je suis dans l'Amérique intérieure, l'Amérique qui a des valeurs. 
 
Je vais prendre l'avion pour Los Angeles, et, bien que j'aime profondément la ville, je sais que ce sera une autre Amérique, celle qui a voté et s'apprête encore à voter Obama. Ce sera des lors, une autre histoire. Comment des êtres sains d'esprits peuvent voter pour un homme aussi nul et néfaste ? C'est un mystère qui mérite explication. 
 
Avant de partir, je me rends sur la cote du Golfe du Mexique, à Clearwater. J'y rencontre des amis à qui j'avais promis de rendre visite depuis longtemps. Les plages y sont parmi les plus belles du monde, et Obama n'y pourra rien changer, même si son inaction devant le désastre pétrolier d'il y a un an a failli créer un changement irrémédiable.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Guy millière pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz