FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 30 juin 2011

Le tyran soudanais Omar el-Béchir, sous le coup de deux mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi à Pékin, en Chine.

Un homme recherché par la CPI, un homme qui a commis tant de crimes est reçu avec tous les honneurs par le président Hu Jintao.
 
La visite de Béchir a suscité l'indignation des organisations de défense des droits de l'homme (les vraies) qui ont reproché à Pékin d'avoir accepté de recevoir un homme recherché par la Cour pénale internationale pour les atrocités commises au cours de la guerre civile au Soudan. 
 
Le 4 mars 2009, la Cour pénale internationale avait lancé un mandat d’arrêt contre le président soudanais. C’est la première fois depuis sa création en 2001 que la CPI s’attaquait à un chef d’Etat en exercice.
 
Le Potentat de Khartoum est recherché par le monde entier pour un terrible génocide anti-noir. C'est un homme, un barbare, qui a le sang de millions de morts sur les mains. Il est accusé de complicité de crimes de guerre. Les États-Unis ont manifesté leur réprobation de la visite en Chine du président soudanais.
 
Au fond, qu’attendre de la Chine qui entretient des relations privilégiées avec le Soudan, première destination des investissements chinois en Afrique et troisième partenaire commercial sur ce continent.
 
Le dictateur génocidaire a reçu le soutien de pays arabes et de l’Union Africaine, qui demandent à l'ONU de laisser cet assassin libre de ses mouvements, avec la bénédiction de tous ces chefs d’états arabes terroristes, comme le colonel Kadhafi, qui fait l’objet, depuis lundi, d’un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité de la CPI.
 
Les dictateurs arabes n’ont rien à craindre de la Cour pénale internationale. La justice est si lointaine dans ces pays musulmans. 
 
Pratiquement tous les responsables des massacres perpétrés dans l’ancienne Yougoslavie ont été amenés en justice. Y compris le sinistre Milosevic. Mais ils étaient blancs et non musulmans.
 
Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
 
© Ftouh Souhail pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz