FLASH
[28/02/2017] Mauritanie : les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France parce qu’il a assisté à un événement juif  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 juillet 2011

 

La mort de millions de Chrétiens, essentiellement Arméniens, exterminés en 1915 par les Turcs, cette mort fait désormais l’objet de la publication d’Archives secrètes du Vatican. Ces archives secrètes sont publiées pour faire œuvre d’Histoire. Le génocide des Chrétiens Arméniens débute le 24 avril 1915 à Istanbul, avec l’assassinat de 600 notables Chrétiens Arméniens sur ordre du gouvernement turc. A la fin de l’été 1915, les deux tiers des Chrétiens Arméniens de Turquie périssent dans des conditions épouvantables.

Jean-Paul II, lorsqu’il est en visite à Erevan (Arménie) en 2001 est très clair. En effet, après une prière devant le Mémorial des Victimes, il dénonce l'extermination de 1,5 million de Chrétiens Arméniens, dans ce qui est considéré comme le premier génocide du 20e siècle, et, l'anéantissement d'autres victimes, sous les totalitarismes, sont, des tragédies, qui vivent encore, dans la mémoire des générations actuelles, souligne, en substance, Jean-Paul II en 2001.

De son côté, Benoît XVI, lors de sa visite à Istanbul, en 2006, rend grâce à Dieu pour la foi et le témoignage chrétiens du peuple chrétien arménien, foi et témoignage chrétiens transmis de siècle en siècle, et, parfois, transmis dans des circonstances tragiques, comme ce fut le cas, au 20e siècle. Benoît XvI parle également, à diverses reprises, de la Shoah.

Ainsi, par exemple, dès sa descente de l’avion, lundi 11 mai 2009, sur le tarmac de l’aéroport Ben Gourion, près de la ville israélienne de Tel Aviv, Benoît XVI déclare : « Le peuple juif a tragiquement fait l’expérience des terribles conséquences d’idéologies qui nient la dignité fondamentale de toute personne humaine. Il est juste et opportun que, pendant mon séjour en Israël, je puisse avoir la possibilité d’honorer la mémoire des six millions de Juifs victimes de la Shoah et de prier pour que l’humanité ne soit plus jamais témoin d’un crime d’une telle ampleur. Malheureusement, l’antisémitisme continue de relever la tête en beaucoup d’endroits de notre monde. Ceci est totalement inacceptable. Tous les efforts doivent être faits pour combattre l’antisémitisme où qu’il se manifeste ».

La bibliothèque vaticane a des preuves et des témoignages du génocide arménien. Ces preuves et témoignages font désormais l’objet d’un livre coédité prochainement par le Service des Archives du Vatican. Ce livre rassemble des récits décrivant, dans les moindres détails, les tortures subies par les victimes. Rappelons, c’est un exemple parmi tant d’autres, que les soldats turcs faisaient des paris sur le sexe des bébés, des femmes chrétiennes arméniennes enceintes, avant de les éventrer.

A ce propos, en 2010, le chercheur Jackie Dervichian, dans une analyse intitulée ‘Le dialogue du tabou arménien’, écrit : « Lorsque l'État turc abandonnera son entreprise de déni de l'histoire, lorsque les archives s'ouvriront, lorsque les chercheurs pourront travailler ensemble, les libertés civiles auront fait un grand pas dans ce pays et dans le monde. Il ne s'agit pas seulement de la question arménienne, mais aussi et d'abord d'un rapport à l'histoire, à la vérité et à la démocratie. Le ‘tabou arménien’, à travers les questions politiques que pose sa résolution, représente une chance pour la société turque, mais aussi pour les communautés arméniennes qui ne peuvent vivre en dehors de la perspective d'une juste réconciliation, et au-delà, pour le progrès d'une éthique des savoirs. L'effort de connaissance dirigé vers les événements les plus tragiques reste possible et n'est jamais vain. Aux historiens alors de favoriser cet usage démocratique d'un passé refusé ou impossible », précise Jackie Dervichian.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

Faire Mémoire du Génocide arménien :

http://www.drzz.info/article-nous-faisons-memoire-du-genocide-armenien-49188596.html

Benoît XVI et la Shoah :

http://www.drzz.info/article-31287708.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz