FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 10 juillet 2011

Un tribunal de Manama a condamné mercredi 6 juillet un Bahreïni à dix ans de prison pour espionnage au profit de l'Iran, et condamné par contumace deux diplomates iraniens à la même peine, rapporte la presse.
 
Selon le quotidien Akhbar al-Khaleej, le Bahreïni a été reconnu coupable d'avoir transmis depuis 2002 aux deux diplomates iraniens, alors en poste au Koweït, des informations au sujet "d'installations militaires, industrielles et économiques" à Bahreïn. Les informations étaient destinées aux Gardiens de la révolution en Iran, a ajouté le journal.
 
Bahreïn a rappelé, en avril 2011, son ambassadeur à Téhéran pour protester contre les critiques iraniennes sur le déploiement de forces du Golfe, notamment saoudiennes, dans le petit royaume, pour contenir la contestation contre la dynastie sunnite. "L'ambassadeur de Bahreïn à Téhéran a été rappelé pour consultation", a indiqué un porte-parole du ministère bahreïni des Affaires étrangères après avoir longuement dénoncé les critiques iraniennes. Le ministère iranien des Affaires étrangère a qualifié l'intervention de forces étrangères à Bahreïn d'"inacceptable" et estimé qu'elle "rendra la situation plus compliquée et plus difficile" à résoudre.
 
L'Iran a aussi rappelé son ambassadeur à Manama pour protester contre la répression par le pouvoir sunnite de Bahreïn, des manifestants chiites qui réclament l'instauration d'une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume. 
 
Le royaume de Bahreïn, en proie à une violente contestation de son opposition chiite, a demandé l'entrée de troupes saoudiennes dans le royaume pour aider le pouvoir à mater la révolte chiite.
 
Les pays arabes du Golfe ont menacé d'expulser des milliers de Libanais chiites soupçonnés d'être liés au Hezbollah et aux Gardiens de la révolution en Iran, rapporte le 24 mars 2011 un quotidien koweïtien. Selon le journal al-Siyassa, les pays du Golfe ont reçu des rapports de services de renseignement bahreïnis, américains et français, faisant état de l'implication d'activistes libanais chiites dans les récents troubles à Bahreïn et en Arabie saoudite. Des membres du Hezbollah et des Gardiens de la révolution auraient "dirigé les protestations, aux côtés de dignitaires chiites, dans la province orientale de l'Arabie saoudite et à Bahreïn", d'après ces rapports.
 
Au Koweït, trois peines de mort pour espionnage au profit de l'Iran ont été prononcées, le 29 mars 2011, contre deux Iraniens et un Koweïtien, membres présumés d'une cellule d'espionnage pour l'Iran, et deux autres à la prison à perpétuité. Le Koweït a aussi rappelé son ambassadeur en Iran, selon le ministre des Affaires étrangères cheikh Mohammad Sabah al-Salem al-Sabah cité le 30 mars 2011 par le quotidien koweïtien Al-Watan.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Ftouh Souhail, Tunis pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz