FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 juillet 2011

Juppé a sifflé le début de la partie en annonçant qu'il a un problème avec "l'idée d'un Etat Juif" (1). Mais il soutient la création d'un état palestinien, qui (ou parce qu'il ?) a plusieurs fois prévenu qu'il sera interdit aux juifs. Michel Garroté ne se trompe pas, lorsqu'il affirme (2) qu'Alain Juppé, mais pas que lui, est un post-maurassien judéophobe pur jus.

Hervé De Charrette dénonce Israël "état voyou" pendant qu'al Bachir, au Yémen, fait un carnage dans sa population.
 
Sarkozy se dit l'ami d'Israël et vote pour qu'il offre la moitié de sa capitale aux arabes, y compris le vieux quartier de Jerusalem où des juifs vivent en continu depuis plus de… 2000 ans. 
 
Oui vous avez bien lu, 2000 ans en continu jusqu'à maintenant, et non pas depuis 1948, comme ceux qui réécrivent l'histoire tentent de vous le faire croire. A coté, la famille de Charrette, celle de Juppé ou de Sarkozy sont des roturiers et des manouches, car aucun d'entre eux ne peut revendiquer un tel passé, une telle lignée, sur aucune terre.
 
L'UNESCO vient d'interdire à Israël de fouiller son propre sous-sol qui regorge des témoignages de l'histoire des juifs. Elle a récemment baptisé "symbole musulman" les tombeaux des patriarches du peuple juif. Aucun diplomate européen, aucun universitaire européen, n'a levé le petit doigt pour protester.
 
En plein Paris, les manifestants musulmans hurlent "mort aux juifs !" sans qu'aucun journaliste – je dis bien aucun, juif ou non juif, ne fronce les sourcils : la haine du juif, de la part de musulmans de France est sujet interdit ou marginalisé.
 
Un tribunal vient de relaxer des boycotteurs de produits israéliens. L'article 225-1 du Code Pénal dit pourtant que « Constitue une discrimination, toute distinction opérée entre les personnes physiques, à raison de leur origine…de leur appartenance ou de leur non-appartenance (…) à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Le message du juge est donc clair : les juifs sont une sous race qui ne peut bénéficier de cette loi de la république.
 
Pareil à l'Education nationale. Son ministre a décidé que la loi qui sanctionne le révisionnisme ne s'appliquera pas à l'Etat juif, et a autorisé la publication d'une version trafiquée (devinez au détriment de qui : des juifs ou des palestiniens ?) de l'histoire de la Palestine dans les manuels scolaires. Dans le même temps, il a laissé remplacer une partie de l'histoire de France par celle de l'Afrique (4).
 
Si avec tout ça les gens ne comprennent pas que la discrimination envers les juifs reprend en douceur, et s'ils ne comprennent pas que le retour de cet antisémitisme d'Etat va de pair avec l'islamisation du pays, et bien je ne peux pas agiter le bocal de leurs cerveaux bouchés jusqu'à ce qu'une étincelle de conscience les réveille.
 
Mais je peux leur rappeler cette histoire :
 
"quand ils sont venus chercher les juifs, je n'ai pas protesté car je ne suis pas juif. Quand ils sont venus chercher les protestants, je n'ai pas protesté car je ne suis pas protestant. Quand ils sont venus chercher les tziganes, je n'ai pas protesté car je ne suis pas tzigane. Et quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester."
 
Nous, juifs, avons un pays où les juifs pourront se réfugier quand "ils" deviendront trop agressifs. Nous avons une armée surpuissante et personne n'osera s'y piquer. Et vous mes amis catholiques, où irez-vous lorsqu'"ils" deviendront trop agressifs, qu'ils violeront vos filles et vos femmes ?
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info
 
PS : Michel Garroté, dans un article publié hier (3) sur Dreuz.info, et dont je viens de prendre connaissance, écrivait : "Je n’exclue pas un exode des catholiques de France(…) Je sais qu’écrire cela en 2011 semble totalement surréaliste." La coïncidence entre sa remarque et ma conclusion n'est pas que le fait du hasard.
 
(1) http://www.dreuz.info/l%E2%80%99ineffable-ministere-francais-des-affaires-etrangeres-%E2%80%93-michel-garrote/
(2) http://www.dreuz.info/les-califats-de-norvege-et-de-france-eux-aussi-soutiennent-la-creation-du-fatahland-%E2%80%93-michel-garrote/
(3) http://www.dreuz.info/la-fin-du-catholicisme-en-europe-de-l%E2%80%99ouest-%E2%80%93-michel-garrote/
(4) http://ripostelaique.com/Francois-Ier-Henri-IV-Louis-XIV-et.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz