FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 23 juillet 2011

Pendant que la grande presse française n'en finit pas de se vautrer dans les ragots et rumeurs les plus sordides et les plus ubuesques concernant le dossier Strauss Kahn, se transformant ainsi en un ensemble de succursales de Gala, Voici ou France Dimanche, le climat français se détériore. Et je ne parle pas là de la vague de pluie et de froid qui montre à quel point les professionnels de la panique écologique ont eu raison d'abandonner l’idée inepte de « réchauffement global » pour la remplacer par l’idée, vide et infiniment flexible, de « dérèglement climatique », qui permet d’expliquer tout et le contraire de tout. Non, je parle du reste. Economie. Politique. Culture. 

Sur un plan économique, on peut dire que le bricolage qui vient d’être décidé à l’échelle de la zone euro ne va en aucun cas sauver la monnaie européenne, mais lui offrir un sursis passager, tout en se révélant extrêmement coûteux. Aucun des problèmes graves qui font de l’Europe une zone monétaire non optimale n’est réglé. L’Europe de la zone euro, par contre, se dote de structures technocratiques de redistribution centralisée qui vont contraindre l’Allemagne à payer pour les pays insolvables, et des pays moins endettés que la Grèce, mais eux-mêmes très endettés, et au bord de l’insolvabilité à payer, aussi. Le résultat devrait être un ralentissement général de la croissance dans toute la zone euro, or la croissance dans toute la zone euro était déjà asthénique. Le résultat devrait être un accroissement des prélèvements obligatoires dans la zone euro. Le résultat devrait être aussi une continuation d’un processus récessif pour la Grèce qui est, de fait, en défaut de paiement. Je doute que les marchés financiers se satisfassent longtemps du mécanisme et n’en voient pas les conséquences. Je pense que les Grecs et ceux qui devraient les suivre sur la table d’opération de Bruxelles soient enthousiastes. Je pense que la stagnation en France va se poursuivre et les prélèvements s’accentuer. Le nombre de gens vivant dans la pauvreté s’accroît. Il va s’accroître encore. Aucun des économistes que j’ai pu entendre parler sur le sujet à la télévision n’a fourni d’explications dignes de ce nom. Plus que jamais, les économistes compétents ont été priés de rester chez eux.
 
Sur un plan politique, cela ne va pas mieux. la France s'offre le luxe d'avoir au moins deux partis d’extrême gauche, si radicaux que leur existence serait impensable dans une démocratie libérale du monde qui parle anglais : le Front de gauche et les Verts, où Eva Joly joue le rôle de digne descendante des tricoteuses qui oeuvraient au pied de l'échafaud au temps de la Terreur. Avec l’un et l’autre de ces partis, on est en dessous du degré zéro de la réflexion. Comme si cela ne suffisait pas, la France a aussi un parti d’extrême droite de style nationaliste crispé, au programme économique désormais détrempé de socialisme, et un parti Socialiste qui raisonne encore comme au temps de Germinal, et offre désormais, DSK s’étant mis en position de ressembler au diable qu’on tire par la queue, la perspective enthousiasmante d'avoir à choisir entre Madame Brochen, dite Aubry, et monsieur Hollande.
 
Il peut rester, comme ultime recours, « l’homme d Etat » qui prend se conseils chez Nicolas Hulot certains jours, chez Bernard Henri Levy d’autres jours et chez Alain Juppé, le nouvel ami des Frères musulmans les jours restant. Je pratiquerai la litote en disant que ce n est pas enthousiasmant. Je serais plus près de la vérité en disant que c’est consternant.
 
Quant à la culture. Dois-je employer ce mot ? En tête des ventes, on trouve des livres, tirés de fonds de poubelle, sur Sarkozy, sur Marine le Pen qui n’a rien pour plaire aux lesbiennes gauchistes, semble t-il, ou sur quelques autres. On trouve des écrits de non économistes atterrants s’appelant « économistes atterrés », et deux opuscules du vieillard antisémite (pardon, « antisioniste ») Stéphane Hessel, qui n'en finit pas de s’indigner contre l‘existence du capitalisme et celle d’Israël, tout en persistant à s’extasier face aux gentils militants du Hamas, si frustrés de ne pouvoir tuer davantage de Juifs. Si ce n'est pas un maître à penser et un exemple exaltant pour la jeunesse, je ne m'y connais pas.
 
Sans chercher loin, on trouve aussi un livre de Pascal Boniface, grand ami de la « cause palestinienne », et qui détecte des intellectuels imposteurs juifs sionistes vendus à la mondialisation et à l'américanisation du monde, avec autant de frénésie que la grande presse française en met pour trouver des femmes violées par Strauss Kahn.
 
Au cinéma, ma fille de onze ans ma poussé à l’emmener voir L’élève Ducobu. Le « roi des cancres » et des tricheurs y apparaît comme le personnage le plus sympathique du film. Les parents et les enseignants sont montrés comme des idiots psychorigides, et les bons élèves comme des gens insupportables. Tout va bien. Un autre exemple exaltant pour la génération des 8-12 ans. Ensuite, elle sera mûre pour lire Stéphane Hessel. 
 
Le monde, pendant ce temps, connaît des détériorations graves. Deux attentats viennent d’avoir lieu en Norvège qui semblent particulièrement ignobles. Aux Etat Unis, Obama fait strictement tout pour paver la voie à une panique boursière et à une banqueroute. Devrais-je parler de sale temps pour le monde ? 
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Guy Millière pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz