FLASH
Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 74%, celui des médias à 6%  |  Après l’attentat islamique à l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 24 juillet 2011

Il se trouve que l’auteur des actes terroristes commis à Oslo est blond, grand et a les yeux bleus. Nul ne peut l’ignorer : cela figure dans tous les articles publiés sur le sujet, et dans tous les reportages et commentaires télévisuels qui y ont été consacrés. Ils se trouve aussi que le terroriste a été chrétien et qu’il est franc maçon. Comme l’a noté ici Michel Garroté, si nul n’ignore qu’il a été chrétien et si tout le monde pense qu’il l’est toujours, nul ne connaît son appartenance à la franc maçonnerie, car nul journaliste n’a cru bon de rapporter ce point. Nul journaliste n’a cru bon non plus de rappeler que le terroriste a appartenu dans le passé à des mouvements de gauche, et nul journaliste n’a cru bon de dire qu’il n’appartenait à aucun mouvement politique répertorié : l’étiquette infâmante lui a été immédiatement collée sur le front, « extrême droite ».

Il se peut que ce terroriste blond, grand et aux yeux bleus soit d’extrême droite, mais je trouve très suspecte la précipitation unanime ainsi manifestée à le qualifier de membre de l’extrême droite. Je trouve très suspecte aussi la précipitation unanime à le décrire d’emblée comme il l’a été.

Il semblerait que, pour la gent journalistique, pouvoir espérer trouver un terroriste d’« extrême droit », chrétien (même s’il ne l’est plus), grand, blond et aux yeux bleus ressemble à une aubaine extraordinaire qui leur permet d’un seul coup d’incriminer ce qu’ils diabolisent et exècrent, et d’exonérer du même coup ce qu’ils aiment passionnément au nom des imbécillités politiquement correctes qui leur tiennent lieu d’intelligence. 
 
Au nom de la lutte contre la xénophobie, ces gens pratiquent une xénophilie effrénée qui les rend xénophobes vis-à-vis de tout ce qui ressemble à un Européen, dont le grand blond aux yeux bleus serait la quintessence. 
 
Au nom de la lutte contre le racisme, ces gens pratiquent une forme de racisme inversé : ils n’aiment fondamentalement pas les Européens, particulièrement s’ils sont blonds, grands et ont les yeux bleus. 
 
Au nom de la tolérance et du refus de la discrimination, ils pratiquent une tolérance très sélective qui s’arrête à la porte de toutes les idées qui ne leur semblent pas assez à gauche et à celle du christianisme et, de plus en plus souvent, du judaïsme. Et cette tolérance très sélective les conduit à une intolérance aux accents totalitaires face à tout ce qu’ils laissent à la porte. 
 
Au nom de l’information (car ces gens prétendent informer), ils désinforment de manière douce et subtile.
 
Ils trouvent un terroriste qui est blond, grand et a les yeux bleus. Ils insistent sur ces caractéristiques, tout comme sur son rapport supposé au christianisme et à l’« extrême droite ». Et ils insistent, pour mieux jeter au visage de ceux qui auraient pu penser que le terroriste était, peut-être un petit brun aux yeux marrons, musulman, lié à l’extrême gauche, que ceux qui auraient eu un seul instant de telles idées sont imprégnés de préjugés ignobles et détestables. 
 
Ils n’auraient jamais décrit un terroriste qui serait un petit brun aux yeux marrons, musulman, lié à l’extrême gauche, en utilisant ces termes, non : strictement jamais. Ils n’auraient donné aucune description. Il n’est pas même certain qu’ils auraient employé le mot « terrorisme ». 
 
Ils se garderont bien de décrire la situation présente en Norvège, que ce soit l’existence en ce pays de zones de non droit peuplées de manière quasi exclusive de musulmans, ou que ce soit la montée d’un antisémitisme virulent : ce type de sujet n’intéresse pas ces gens. 
 
Si des Norvégiens, lassés de subir une insécurité croissante, votaient pour un mouvement conservateur, ils parleraient, bien sûr, d’une « montée inquiétante de l’extrême droite », sans procéder à la moindre analyse de cause à effet, voire, en inversant les causes et les effets, et en disant qu’une « psychose islamophobe » naîtrait qui inquiète la communauté musulmane.
 
Pour l’heure, un travail de journaliste honnête et scrupuleux impliquerait de dire qu’une action terroriste abominable a eu lieu à Oslo, qu’un homme de nationalité norvégienne a été arrêté et est le principal auteur des deux attentats, qu’on ignore ses motifs et son équilibre mental, et que l’enquête se poursuit.
 
Un travail de journaliste honnête et scrupuleux impliquerait d’ajouter que des menaces d’attentats islamistes ont marqué le passé récent de la Norvège, et que la société norvégienne a connu, ces dernières années, des mutations inquiétantes et sources de tensions, telles celles créées par le « mollah Krekar », fondateur du mouvement Ansar al-Islam, « réfugié » à Oslo d’où il lançait régulièrement des appels au djihad qui lui ont valu une mise en examen pour menaces de mort le 12 juillet dernier.
 
Un travail de journaliste honnête et scrupuleux impliquerait de rappeler en arrière fond que plus de quatre vingt dix pour cent des actes terroristes commis depuis plusieurs décennies l’ont été par des islamistes ou par des mouvements d’extrême gauche. 
 
Un travail de journaliste honnête et scrupuleux impliquerait aussi de se poser quelques questions : est-il vraiment possible q’un homme seul ait pu tout à la fois organiser un attentat à la voiture piégée au centre d’une grande ville et, presque simultanément, organiser une tuerie faisant quatre vingt dix victimes ? N’y a-t-il eu aucune complicité, aucun soutien logistique ? Vraiment ? Ne serait-il pas utile d’attendre les résultats ultérieurs d’une enquête avant de se prononcer ? 
 
Le travail de journaliste honnête et scrupuleux se fait de moins en moins dans les grands médias. Aux Etats-Unis, ce travail renaît grâce aux blogs et à la presse en ligne, qui rétablit la liberté de la presse. 
 
En France et dans le monde francophone, ce travail renaît aussi, grâce aux mêmes moyens, mais cette renaissance est encore trop embryonnaire pour peser. Il serait impératif que cela change. Drzz peut être l’un des outils de ce changement. Il ne le sera que si drzz peut se développer. Il est des jours où l’urgence de ce développement se fait plus flagrante encore.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Guy Millière pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz