FLASH
Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 juillet 2011

Face au déferlement d’allégations mensongères sur le « christianisme » présumé d’Anders Behring Breivik, j’ai tenté de trouver quelques analyses qui, pour certaines d’entre elles, vont au-delà de ce stéréotype, christianophobe et idiot, et, qui, apportent des éléments éclairants sur Breivik, ainsi que sur son mode opératoire.

Ainsi, à propos du tueur norvégien Breivik, le site Germinans reprend une réflexion de Olaf Hamsun (à ne pas confondre avec le nazi norvégien Knut Hamsun, 1859-1952), réflexion anthropologique chrétienne, et, plus précisément catholique, dont voici quelques extraits traduits et adaptés : « L’assassin n’a pas mis une voiture-bombe dans un quelconque des quartiers des immigrants d’Oslo mais dans un séminaire d’été des nouvelles générations du Parti Travailliste norvégien. C'est-à-dire l’attaque – avec une froideur désincarnée – non pas d’immigrants, mais du parti qui a agi comme moteur idéologique et comme exécuteur politique du multiculturalisme. L’analyse (de ce meurtre de masse) provoque différentes réactions. Quelques-uns l’utilisent pour criminaliser tous ceux qui critiquent le progressisme. Si avant, il était fréquent, et que cela le reste aujourd’hui, que celui qui dit « non » à un progressiste soit qualifié directement ou d’une manière subliminale de fasciste, désormais il sera vu comme un fanatique et un froid assassin en puissance. C’est un nouvel épisode du terrorisme intellectuel, un manque de nuances, de profondeur et de réflexion ».

Olaf Hamsun : « J’aimerais me centrer sur une autre question : savoir s'il existe une relation entre le terrorisme intellectuel européen – qu’a pratiqué et continue de pratiquer un certain progressisme – et les assassinats injustifiables de la Norvège. Pour eux sûrement non, mais pour l’assassin, oui. Parce que selon moi, il existe une terrible et macabre lucidité dans le doigt accusateur de l’assassin, bien que les moyens de lutte aient été disproportionnés, injustifiables et par-dessus tout abominables. Comment agir, quand on arrive à la conclusion que, dans tout ce qui entoure le mot-talisman de progressisme, on défend une philosophie sociale qui oeuvre en faveur de la dissolution et de la désagrégation de la société, pour transformer des individus, privés de tout lien, en de purs atomes qui s’entrechoquent les uns aux autres, dissolvant des corps sociaux qui protègent de la solitude et des infortunes de la vie ? ».

Olaf Hamsun : « Comment agir quand on arrive à la conclusion qu’avec l’étiquette de « progressiste » on agit d’une façon profondément antinaturelle, parce que l’on part d’une conception erronée de l’anthropologie humaine, de comment est vraiment l’homme ? Comment agir quand chaque fois qu’on élève la voix pour manifester et argumenter contre les « dogmes diffus » du progressisme, l’on vous accuse de fasciste, d’ultra-conservateur, d’intégriste et toute la kyrielle de mots qui débouchent sur des images de camps de concentration et de chambres à gaz ? N’est-ce pas du terrorisme intellectuel ? Nous avons de vrais maîtres en cet art. Il existe des bataillons entiers dans les collèges et lycées, dans les facultés de Lettres et dans les médias. De préférence chez tous ceux qui se démènent avec l’argent des autres ».

Olaf Hamsun : « Pour l’assassin de Norvège, la Nation norvégienne est quelque chose d’important et c’est pour cela qu’il a attaqué ceux qui travaillent, d’après lui, à l’estomper ou la liquéfier. Ce sont les deux revers d’une même médaille, l’idolâtrie de la Nation, d’une part, et sa dépréciation d’autre part. La chaleur de la Nation comme Patrie spirituelle où Anders Behring Breivik a trouvé refuge, menacée par la froideur du cosmopolitisme progressiste. Ni l’idolâtrie de la Nation ni le cosmopolitisme anti-Nation ne font partie du Magistère de l’Église catholique. Ni l’idolâtrie d’un quelconque corps intermédiaire où l’homme affirme ses bases existentielles, ni l’ignorance et l’attaque non discriminée contre elles. Parce que Dieu est la grande base existentielle de l’homme et c’est seulement à Lui que correspond cette primauté ».

Olaf Hamsun : « Et parce qu’Il (Jésus-Christ) a voulu s’incarner dans un foyer, un métier manuel, une Nation (Israël) déterminés, Il veut que toute communauté humaine soit appelée à la perfection. Jésus, Dieu incarné, n’est pas venu détruire la moindre chose, mais Il est venu pour nous entraîner tous si nous suivons son exemple et ses enseignements, vers Dieu qui est le Bien et la Vérité. Ceux qui suivent le Prince de la Paix (Jésus-Christ) ne tombent jamais dans l’idolâtrie de l’État ou de la Nation. Mais ils ne peuvent pas non plus travailler à dissoudre les différents corps sociaux (la famille, le métier, le peuple, la Nation et l’Église). L’obligation du chrétien n’est pas la destruction des corps sociaux, mais le fait de les porter vers la Perfection en Jésus-Christ ».

Olaf Hamsun : « L’homme ne peut ni vivre, comme tel, seul, ni se sauver seul. Dieu l’a configuré comme un être social par nature dans la Création et a voulu qu’il soit sauvé à travers et au moyen des autres dans la Révélation. Dans un cadre plus concret, une Nation ne peut pas accueillir, même si elle est très riche, tous les pauvres de la Terre, car elle risquerait alors voir sa survie menacée stricto sensu, et, aussi, sa survie culturelle en tant que telle. De la même façon qu’une famille qui fait la charité ne peut accueillir dans sa maison tous les pauvres de la ville. Le multiculturalisme est une autre facette de l’adolescente et imprudente philosophie sociale « boniste » du progressisme qui finit par provoquer, par réaction, le monstre – contraire », conclut Olaf Hamsun.

L’hebdomadaire de centre-gauche L’Express écrit, en substance (extraits adaptés) que l’assassin norvégien présumé, Anders Behring Breivik, avait réuni une panoplie de petit chimiste avant de commettre ses crimes (nicotine pure, nitrate d’ammonium, etc.). Sans jamais avoir été inquiété par les autorités de son pays. Anders Behring Breivik s’est gavé de stéroïde pour augmenter ses forces de 30 à 50 fois le jour J, a-t-il consigné dans son manifeste. Ces hormones sont utilisées par les adeptes du body-building. Certes, l’achat de pilules à la testostérone n’est pas le genre d’acte à éveiller les soupçons de la police. Mais les dangers de ces anabolisants sont connus.

L’Express : Pour autant, les boutiques en ligne fleurissent, donc acheter des stéroïdes en quantité est à la portée de n’importe qui. Dans le même livret (son manifeste), Breivik écrit avoir commandé 50 millilitres de nicotine, pure à 99 %, à un fournisseur chinois. Comment a-t-il pu se procurer cette substance alors qu’elle est classée toxique de niveau 1, au même titre que le cyanure ? A-t-il arpenté les « bas-fonds » du Chinatown d’Oslo, à l’abri des regards indiscrets ? Etrangement, il suffit de quelques secondes de surf sur Internet pour tomber sur une multitude de sites pékinois ou shanghaïens, qui proposent de la nicotine pure à 96% minimum, entre 20$ et 40$ le litre.

L’Express : Certains de ces sites de vente à distance préviennent tout de même que la nicotine pure est dangereuse à manipuler. Il s’agit en effet de l’un des alcaloïdes les plus violents qui existent. Chez l’homme, quelques millilitres peuvent entraîner des nausées et des vomissements, puis une paralysie respiratoire, et, enfin, la mort. Alors qu’est-ce qu’Anders Breivik espérait, en en versant « 3 ou 4 gouttes sur ses cartouches pour les transformer en armes chimiques », comme il l’a également noté dans son manifeste ? Le Norvégien comptait non seulement tuer, mais aussi probablement faire souffrir. Ou du moins s’assurer que les personnes qu’il ne faisait qu’effleurer de ses balles ne s’en sortiraient pas vivantes.

L’Express : Breivik a bel et bien fait usage de nitrate d’ammonium pour fabriquer ses explosifs. Et pour s’en procurer, il a mis au point un stratagème à la 007 : il a créé une fausse société agricole, installée dans une ferme. Cette couverture lui a permis d’acheter de l’ammonitrate, un engrais chimique fabriqué à partir de nitrate d’ammonium, au vu et au su des autorités norvégiennes. Dans sa ferme, il a pu transformer cet engrais en explosif. Et plus tard, faire sauter le bureau du Premier ministre, conclut L’Express.

De son côté, l’hebdomadaire gauchiste et israélophobe ‘Le Nouvel Observateur’, découvre, avec retard (et donc pour se racheter ?), que Breivik n’est pas fondamentaliste chrétien. Et à ce propos Le Nouvel Observateur raconte, je cite (extrait) : « Il apparaît de plus en plus évident qu'au-delà de quelque revendication et de quelque motivation que ce soit, Anders Behring Breivik, présenté comme chrétien, comme sioniste, comme militant de la cause gay, comme conservateur, comme admirateur d'Hitler, comme timide, comme franc-maçon, comme islamophobe, comme "monsieur tout le monde", comme un militant d'extrême droite, etc., et bien, il est bien plus probable, qu'il soit "simplement", et surtout, fou », conclut le Nouvel Observateur (Note de Michel Garroté – Ce qui ne supprime pas le fait qu’il soit un grand criminel).

Affaire à suivre…

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

©  Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

http://www.germinansgerminabit.org/deomnibus2011/deomnibus2011.htm

http://blogs.lexpress.fr/ma-vie-toxique/2011/07/27/norvege-comment-le-tueur-s%E2%80%99est-procure-des-produits-chimiques-ultra-dangereux/

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/176762;drame-a-oslo-l-uvre-d-un-fondamentaliste-chretien-non.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz