FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 août 2011

 

Oui, aujourd’hui jeudi 4 août 2011, Barack Hussein fête ses 50 ans. Vous allez certainement lire dans la presse, entendre à la radio et voir sur le petit écran que Barack Hussein « a hérité d’un pays en guerre au moment de son investiture » (autrement dit, si c’est la poisse en 2011, c’est uniquement la faute à G. W. Bush Junior, à G. Bush Senior, à Ronald Reagan, à Eric Zemmour, à Menahem Begin, au réchauffement climatique et à la baisse du pouvoir d’achat).

Vous allez certainement lire dans la presse, entendre à la radio et voir sur le petit écran que Barack Hussein a « fait rentrer ses soldats d’Irak puis d’Afghanistan avant de crier victoire face à Oussama Ben Laden, point d’orgue de sa lutte contre le terrorisme » (sauf que le retrait prématuré d’Irak a relancé Al-Qaïda, alors que le général Petraeus avait réussi à pacifier le pays ; que le retrait prématuré d’Afghanistan ouvre à nouveau la voie aux talibans ; et que la mort de Ben Laden, certes réjouissante en soi, ne constitue pas pour autant, le point d’orgue de la lutte de Barack Hussein contre le terrorisme, étant donné que le terrorisme sévit en 2011 en Irak, en Afghanistan, au Pakistan et ailleurs).

Vous allez certainement lire dans la presse, entendre à la radio et voir sur le petit écran que Barack Hussein « adepte du compromis, parvient à faire passer un texte réformant les soins de santé aux Etats-Unis en 2009 » ; que « cependant, le texte est bien en deçà des promesses électorales, ce qui fait perdre des voix aux démocrates, qui perdent la majorité dans la Chambre des représentants » ; qu’ils l’ont « toutefois conservée de justesse au Sénat » (là on passe du légèrement ridicule au carrément risible ; la « réforme » des soins de santé place les USA dans la même situation – catastrophique – que la France en matière de déficit de la sécurité sociale ; si les USA ont voté Républicain à la Chambre des représentants, cela n’a rien à voir avec le fait que la dite « réforme » serait en deçà des promesses électorales ; pas plus que cela n’a à voir avec le fait que Michelle Obama se cure – ou ne se cure pas – le nez avec son index gauche).

Vous allez certainement lire dans la presse, entendre à la radio et voir sur le petit écran qu’un « des grands écueils auquel Barack Obama doit également faire face est évidemment la crise économique : qu’en « 2009, le président signe pour un plan de relance de 787 milliards de dollars » ; que « mardi, il a réussi à convaincre le congrès de relever le plafond de la dette » (pire, vous allez peut être entendre des journalistes raconter que les méchants Républicains ont empêché le gentil Barack Hussein d’augmenter les impôts afin de réduire la dette ; alors que la seule priorité – urgente et absolue – consisterait à réduire, drastiquement, les dépenses de l’appareil de l’Etat).

Je ne puis exclure que vous lisiez dans la presse, entendiez à la radio et découvriez sur le petit écran que Barack Hussein a reçu (alors qu’il venait d’entrer en fonction et qu’il n’avait encore rien fait) le Prix Nobel de la Paix ; que Barack Hussein a modifié notre rapport à l’islam lors de son discours au Caire (en effet, de Damas à Tripoli, le discours de Barack Hussein a été reçu cinq sur cinq et les insurgés hurlent « Allah Akbar » ce qui en français veut dire « dégage ! », « liberté ! » et « démocratie ! » ; la paix règne partout ; les Somaliens sont gavés de McDo ; et bientôt le déluge de grêle invoqué par le sorcier Obamba va mettre fin au réchauffement de la planète).

Bref, vivement qu’il dégage…

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

©  Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz