FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 août 2011

 

Une photo vaut mieux que mille mots. Et celle-ci fait mal. Elle vient du site internet de la Caisse d'Allocations Familiales.
 
On y voit quatre jolis bambins. Oui quatre et pas trois. Regardez bien, au fond, à droite, celui qu'on ne voit presque pas : c'est une tête blonde. Les autres, au centre, en gros plan et qui regardent droit la caméra, ce sont deux petits arabes et un noir.
 
Trois enfants issus de l'immigration africaine, et un enfant blanc. La démographie en image : les gens de souche française ne font plus assez d'enfants, ils ne prennent pas leur destin en main, leur destin leur a échappé, et ils accusent les autres, sans assumer la moindre responsabilité.
 
Pire encore. L'enfant blanc est flou, comme s'il allait disparaître. D'ailleurs il est le seul situé sur le bord de la photo : dans un instant, il ne sera plus dans le champ. Il ne sera plus dans la France. Les autres sont immobiles : eux sont là pour rester, et ils nous regardent droit dans les yeux. Ils sont l'avenir de la France. 
 
On doit, cependant, regarder cette image encore mieux, si l'on veut trouver les mille mots qui s'y cachent. 
 
Le petit blond est en mouvement. Il sort du champ, il sort de la France, mais il est en mouvement : il avance. Vers d'autres horizons. Il va faire comme les parents des ces enfants immigrés : il se dirige vers un futur meilleur. Ailleurs. Ailleurs qu'en France. C'est triste d'abandonner la France, mais ses parents sont fautifs. Fuite des cerveaux. Les trois petits africains, eux, sont immobiles. Ils attendent. Ils attendent l'aide de la CAF. Ils sont là pour rester.
 
Le petit blond a l'air décidé, il sourit presque. Il a l'air malicieux à l'idée de découvrir ce qui se passe hors de la photo. Hors de France. Les petits enfants d'immigrés attendent. Inquiets peut-être. Ils resemblent à ces milliers de photos d'enfants de pays du quart monde ou l'espoir, la nourriture, l'eau, l'éducation, la santé, sont juste des mots. Ils ressemblent aux déracinés de pays où l'on ne sait rien faire et que l'on fuit, humiliés.
 
Pourront-ils s'en sortir s'ils fuient aussi, comme leurs grands frères, les outils, le savoir, la morale, la discipline et la culture que la France leur offre ?
 
Sous la photo, un message adressé à leurs parents : "Vous souhaitez vous informer sur les aides que nous proposons ?". Les aides…. Comment refuser une l'aide si gentiment proposée. 
 
"Si vous rencontrez un mendiant, ne lui donnez pas un poisson, apprenez-lui à pécher".
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.caf.fr
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz