FLASH
[23/03/2017] Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  |  Irak : des journalistes ont découvert 137 corps dans un immeuble de Mossoul après les bombardements  |  Irak : 400 000 personnes sont prises au piège dans Mossoul Ouest  |  Suède : 1 mort et 2 blessés à coups de couteaux lors d’une bagarre entre personnes d’origine africaine  |  Egypte : 3 officiers et 7 soldats tués dans une attaque à l’explosif dans le Sinaï  |  Ukraine : énorme explosion dans un dépôt d’armes à Balakliïa, 20 000 personnes évacuées. Soupçons de sabotage  |  [22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 19 août 2011

 

Au nom d'allah, pour sanctifier le Ramadan, les terroristes ont encore fait couler du sang de personnes innocentes.
 
Selon un dernier bilan, 33 personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées dans un attentat perpétré dans une mosquée au nord-ouest du Pakistan.
 
La bombe a explosé au moment où plusieurs centaines de fidèles étaient rassemblés pour la grande prière du vendredi dans une mosquée de Jamrud, à 25 km au sud-ouest de Peshawar, la grande ville du nord-ouest du Pakistan.
 
Le Ramadan a été toujours le mois le plus sanguinaire. C’est le mois du Jihad, le mois des grandes batailles.
 
Historiquement, il y a eu une relation importante entre le Jihad et le Ramadan. Pendant la vie du Prophète, par exemple, deux des événements les plus importants en rapport avec le Jihad ont eu lieu pendant le mois de Ramadan. Le premier est la Bataille de Badr qui a eu lieu dans la deuxième année après l'Hijra. Et la deuxième est la conquête de La Mecque quelques six années plus tard.
 
La première bataille dans l'histoire de l'Islam a été la bataille de Badr. Ce fut la ligne de démarcation entre l'ère d'humiliation et de faiblesse, et le début de l'ère de la vigueur et de la relance de l’Islam.
 
La première victoire a permis à Mahomet de survivre et de continuer à transmettre son message aux Arabes, tandis que la seconde victoire a pavé le chemin pour étendre l'Islam au reste du monde.
 
Les fidèles considèrent que par la Bataille de Badr, Allah n'a pas seulement béni les musulmans avec leur première victoire militaire pendant le mois de Ramadan, il les a également béni avec la conquête de La Mecque la huitième année de l'Hijir.
 
Cette seconde bataille de ce mois de Ramadan a rendu les musulmans plus forts. Elle est également l'une des batailles les plus importantes dans la vie de Mahomet. La Mecque était un centre politique et culturel de la Péninsule arabique. Le résultat ne tarda pas à apparaître. L'année suivante, les adorateurs d'Allah transportaient l'Islam dans toutes les régions d'Arabie. 
 
C’est donc pendant le mois de Ramadhan que Mahomet et ses Compagnons ont joui de leur première victoire militaire, aussi bien que leur dernière victoire sur les « incrédules » de Quraish.
 
L'histoire de l'Islam est pleine d'autres grandes batailles au cours du mois de Ramadan. Par exemple, la bataille d'Aïn Jaluit, où Allah a aidé les fidèles musulmans à gagner la haute main sur les Mongols-Tatars.
 
Le mois de Ramadan est le mois de confrontations militaires, pour les musulmans, d’après la vie du Prophète. Dans l'esprit de nombreux musulmans, le rapport entre Ramadan et Jihad est très fort.
 
Le Jihad est devenu le sommet de l'Islam. Sa vertu est mille fois élevé, tel que mentionné en de nombreux endroits du Coran et de la Sunna.
 
Pour apprécier ce rapport, on doit comprendre l'essence du Jihad, aussi bien que l'essence de jeûne. Le Jihad est perçu comme l'actualisation que rien n'est plus aimé par chaque musulman qu'Allah, son messager, et de s'efforcer pour Sa cause.
 
C'est le décret du verset suivant qui explique cette corrélation :
 
« Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer (…) » [At-Tawbah:111]
 
Tuer est donc une vertu au mois de Ramadan. Mais si la violence islamique déborde pendant le Ramadan, le reste de l'année n’est pas en reste.
 
D’Afghanistan, du Pakistan, du Yémen, d’Irak, de Gaza et jusqu’aux Philippines. Du Caucase, du Cachemire et d'autres pays islamiques, des musulmans ont l'ordre de combattre  « les mécréants » jusqu'à ce qu'ils aient été soit tués, soit convertis à l'Islam.
 
Dans les pays mentionnés ci-dessus, et dans bien d’autres, des groupes musulmans massacrent tous ceux qu’ils considèrent comme des infidèles, des mécréants, c'est-à-dire toute l'humanité : les athées, les bouddhistes, les hindouistes, les taoïstes, les chamanistes, les juifs et les Chrétiens, et même et surtout leurs semblables, musulmans, le cas le plus courant dans les pays musulmans.
 
Des groupes de Jihad, au Pakistan, ont publié un document justifiant cet attentat : « Ce sont des actes de foi et les tués sont des martyrs » peut-on lire dans une déclaration de Jihadistes pakistanais intitulée « des raisons claires aux attentats martyrs », qui s’appuie sur l´histoire islamique et la Charia (1).
 
C'est malheureusement exact. Cette guerre folle est encouragée par la religion de la « TOLERANCE » qui n'a aucun scrupule à faire exploser des gens. 
 
« Moi contre mon frère ; moi et mon frère contre mon cousin ; moi, mon frère et mon cousin contre l’étranger ». Telle est la devise tribale de l’Islam.
  
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
 
(1) Voir les extraits vidéo et lire le rapport intégral (abonnés seulement) : http://www.memrijttm.org/content/en/report.htm?report=3270¶m=JT.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz