FLASH
Turquie : il viendrait de se produire 2 explosions massives à Istanbul  |  Selon des fuites, Rex Tillerson, PDG d’Exxon, futur Secrétaire d’Etat, en tandem avec John Bolton  |  Syrie : ISIS a recapturé une partie de Palmyre et dit avoir piégé des soldats russes et syriens  |  Londres : un musulman suspecté de préparer un attentat terroriste a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Stansted  |  Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 20 août 2011

Au nom de quoi exactement l’intervention militaire décidée par la France et le Royaume-Uni, avec, en remorque, le piteux Barack Obama, a-t-elle été menée ? La protection des civils. Kadhafi, dit-on, risquait de tirer sur les populations de Benghazi et de la Cyrrénaïque. Le fait qu’il y ait un soulèvement armé et un commencement de guerre civile dans le pays n’a pas été pris en compte : ou plus exactement, si, la France et le Royaume-Uni , et le piteux Obama,l’ont pris en compte, pour se situer résolument du côté des « rebelles ». Que parmi ceux-ci on trouve nombre d’islamistes et des gens d’al Qaida semble avoir été et être un détail sans importance, et que le renversement de Kadhafi ne représente pas en quoi que ce soit, dans le contexte régional, un impératif majeur semble avoir été et être un détail sans importance non plus, tout comme le fait que faire émerger un régime islamiste aux portes de l’Europe pourrait être très dangereux.

 
En parallèle, que se passe-t-il depuis des semaines en Syrie ? Un dictateur tire effectivement sur sa population et procède à des massacres atroces. A la différence de Kadhafi, ce qui aggrave le cas de ce dictateur, il tire non pas sur des gens armés menaçant de le renverser mais sur des manifestants désarmés, et même sur des gens qui sont simplement chez eux, mais qui n’appartiennent pas au groupe religieux ou tribal requis. A la différence de ce qui se passe en Libye, parmi les opposants au régime du dictateur, on trouve des Frères musulmans, mais aussi des modérés susceptibles de faire basculer le pays dans une direction très différente de celle qu’il a emprunté depuis des années. A la différence de ce qui concerne Kadhafi, le renversement de ce dictateur, Bachar Al Assad, pourrait constituer un impératif majeur, puisque le régime Assad est le principal allié régional de l’Iran islamiste. La France, le Royaume-Uni et le piteux Obama ont-ils décidé de protéger les civils syriens ? Non. Les civils syriens ne les intéressent pas, et cinq mille morts (chiffre provisoire) sont passés par pertes et profits. La France, le Royaume-Uni et le piteux Obama sont-ils indignés qu’on tire sur des manifestants désarmés et sur des gens qui appartiennent au mauvais groupe ethnique ou religieux ? A peine. Juste assez pour, jusqu’à ces jours derniers, adresser des remontrances à Assad, et finir par lui demander poliment de partir. Les mêmes considèrent-ils que soutenir des gens qui sont à même de modifier la donne régionale au Proche-Orient et d’affaiblir le régime iranien serait un geste intelligent ? Pas davantage. Les opposants modérés syriens feraient mieux, semble-t-il, de s’allier à al Qaida s’ils veulent recevoir des soutiens en Europe et à Washington. Si Assad devait être renversé, la France, le Royaume-Uni et le piteux Obama donneraient la préférence aux Frères musulmans, avec l’appui de la Turquie islamiste.  
 
Si je disais que l’attitude de la France, du Royaume-Uni et du piteux Obama dans le dossier libyen comme dans le dossier syrien, me paraît être une honte, je dirais bien peu. Si j’ajoutais que le fait que la France, le Royaume-Uni et le piteux Obama semblent préférer soutenir pour des motifs très myopes des gens très troubles en Libye tout en abandonnant lâchement des gens plus fréquentables en Syrie et en envisageant comme alternative à Assad des gens aussi troubles que ceux qu’ils soutiennent en Libye, je dirais aussi bien peu. Si j’ajoutais enfin que s’efforcer de renverser un régime sans importance stratégique tout en laissant agir ignoblement, en parallèle, un régime d’une grande importance stratégique ressemble au degré absolu de la nullité et de l’amoralisme aveugle, je dirais extrêmement peu.
 
Que le piteux Obama, qui n’est pas seulement piteux, mais en position de tapis persan face au danger iranien, et en position de carpette bon marché face aux islamistes de tout bord, se comporte comme il le fait montre qu’un ennemi du monde libre et de l’éthique est à la Maison Blanche. Que la France et le Royaume-Uni se comportent comme ils le font montre que l’Europe atteint le stade terminal de la déchéance.
 
Que dans le contexte de ce qui se passe en Syrie et dans la région entière, France, Royaume-Uni et Obama semblent se faire une priorité de pousser Israël à négocier avec des terroristes et que deux d’entre eux, la France et le Royaume-Uni soient prêts à envisager de voter en faveur de la création d’un Etat palestinien à l’ONU le 20 septembre (Obama devra, en faisant la grimace, mettre son veto) montre que ce sont des imbéciles et, de surcroît des lâches.  
 
Que ces lâches imbéciles s’indignent qu’Israël construise des logements à Jérusalem et semblent considérer la construction de logements à Jérusalem comme un crime quasiment aussi grave que le bombardement de Hama ou Lattaquié montre que ce sont aussi des gens imprégnés d’une obsession antisémite attrapée comme une maladie contagieuse en fréquentant trop de gens comme Bachar al Assad.  
 
Et nul doute que si Israël riposte après les attaques terroristes à Eilat et les missiles envoyés sur Ashkelon et Ashdod, les lâches imbéciles diront que les ripostes israéliennes sont « disproportionnées ». Les ripostes israéliennes, pour les lâches imbéciles, sont toujours « disproportionnées », bien sûr. Voici un mois, alors que les massacres allaient bon train, la Maison Blanche qualifiait encore Assad de « réformiste ». La France et le Royaume-Uni fermaient les yeux. BHL, lui, n’a pas trouvé de taxi pour Damas, non. Il semble s’être mis aux abonnés absents.  
 
Ceux qui parlaient de « printemps arabe » voici quelques mois parlent-ils toujours de printemps arabe ? Quel printemps ! 
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
 
PS L’hypothèse évoquée par Michel Garroté selon laquelle les attaques terroristes à Eilat auraient un lien avec la volonté du régime Assad de détourner l’attention et de rappeler que l’objectif principal reste de tuer des Juifs et de détruire Israël semble fondée. Les dirigeants de diverses organisations terroristes islamistes, dont ceux du Hamas, sont à Damas. Cela dit, le Hamas a deux fers au feu : si Assad devait tomber, nul ne doit oublier que le Hamas est la branche « palestinienne » des Frères musulmans aux portes du pouvoir au Caire, et considérés comme une carte de rechange à Assad par Obama, l’Europe et la Turquie. Le Hamas est, par ailleurs, bien que sunnite, financé largement par l’Iran. Un dernier point : les gens d’al Qaida qui se promènent dans le Sinaï et ont mené l’attaque contre Eilat ont sans doute bénéficié de la bienveillance du Hamas, du soutien de la Syrie, de la grande mansuétude de l’armée égyptienne, de la nénédiction du régime iranien, et ils ont été approvisionnés en armes par des gens que la France, le Royaume-Uni et Obama soutiennent à Benghazi, sur les stocks pris à l’armée de Kadhafi. La boucle est bouclée….
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz