FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 24 août 2011

Pour la présidentielle, la gauche a "le vent en poupe" assure, ce lundi, Libération en appui d'un sondage qui montre pourtant que 62% des Français pensent qu'elle ne ferait pas mieux que la droite si elle arrivait au pouvoir. Cet optimisme factice, qui dissimule le manque de crédibilité du monde politique, est à la mesure de ce qui a pu être entendu ici et là durant cet été et mon absence sur ce blog. Ainsi, à propos des émeutes raciales qui ont eu lieu à Londres – un fait édulcoré par les médias qui ont surtout retenu les violences plus présentables de Manchester qui ont rassemblé les jeunes de toutes les communautés – il a été soutenu à plusieurs reprises dans des commentaires que le modèle multiculturel de la Grande-Bretagne en sortait renforcé, au prétexte que des commerçants Turcs et Pakistanais avaient participé à des comités d'auto-défense contre les casseurs Anglo-Caribéens. C'est avec cette même légèreté qu'il peut être assuré que l'intégration fonctionne en France ou que l'immigration n'est pas un problème majeur, en dépit d'une récente enquête Ipsos,passée curieusement inaperçue, qui révèle une crispation de l'opinion notamment française. 

Il ne faut évidemment pas attendre de ceux qui ont été à la source des crises actuelles qu'ils courent devant les micros reconnaitre leurs responsabilités. C'est ainsi que la crise de l'endettement public, qui devrait être l'occasion d'une remise en cause des politiques socialistes et interventionnistes, devient prétexte, au contraire, à accuser les banques, les spéculateurs, le capitalisme et ses mains invisibles. Quant à la rigueur et à l'austérité, ces deux mots restent imprononçables y compris à droite, alors qu'il faudra forcément en passer par là pour réduire les déficits. Mais les crises sont des épreuves de vérité, et la droite comme la gauche retardent en vain cette pénible échéance en se rassurant comme elles peuvent sur l'état de la société ou des finances. Or les citoyens sont beaucoup plus lucides que leurs dirigeants, en tout cas sur les réalités quotidiennes qui ne correspondent pas aux descriptions melliflues de la pensée dominante. Ceci n'est certes pas une nouveauté, mais cet été n'a fait qu'aggraver le problème. A quoi bon toujours retarder l'inexorable inventaire des erreurs commises et des rêves brisés ?

Merci aussi à ceux qui ont tenu le blog en éveil durant mon absence. J'ai terminé un essai polémique qui doit être rendu en septembre à l'éditeur, qui en a programmé la parution pour le début janvier 2012.

L'article original peut être consulté sur le blog de Ivan Rioufol

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz