FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 août 2011

 

Jusqu'où ira le clown halluciné Kadhafi ?

Olli Heinonen, ex-inspecteur de l'Agence Internationale de l’Energie Atomique, responsable des inspections de sécurité nucléaire de l'AIEA dans le monde entier jusqu'à l'an passé, informe, aujourd’hui, mercredi 24 août 2011, que le matériel nucléaire stocké à Tadjoura, près de Tripoli pourrait permettre au clan Kadhafi de fabriquer des bombes sales nucléaires. Un centre de « recherche » abrite près de Tripoli des stocks d'uranium et d'autres matériaux pouvant composer une des bombes sales nucléaires, explique Olli Heinonen.

Kadhafi a accepté en 2003 « d'interrompre » son programme de développement d'armes nucléaires, chimiques et biologiques, ce qui lui a permis de « revenir en grâce » auprès de l'Occident. Tout ce qui avait trait à l'enrichissement d'uranium, documentation ou matériel, aurait, paraît-il, été mis « en lieu sûr », le dernier lot officiel de combustible d'uranium enrichi quittant la Libye fin 2009. Mais « des craintes concernant la sécurité nucléaire subsistent », précise Olli Heinonen.

En effet, l'ancien réacteur nucléaire de Tadjoura, dans la banlieue de Tripoli, abrite, encore et toujours, d'importantes quantités de radio-isotopes, autrement dit des atomes dont le noyau est radioactif, de déchets radioactifs et de barres de combustible d'uranium.

Olli Heinonen explique : « les matériaux qui restent à Tadjoura pourraient, s'ils atterrissent dans de mauvaises mains, être employés pour fabriquer des bombes sales. La situation à Tadjoura aujourd'hui n'est pas claire ». Une bombe sale est un mélange d'explosifs traditionnels et de matériel radioactif. Elle est facile à fabriquer. Après la chute de Saddam Hussein, le centre nucléaire de Touaïta, près de Bagdad, avait été pillé, rappelle Olli Heinonen. C’est ce qu’on appelle des bonnes nouvelles

A propos de bonnes nouvelles, Bernard-Henri Lévy (conseiller spécial de Sarkozy pour les questions libyennes), sur France Infos, à propos de la Libye, est soumis à la question que voici : « Le Conseil National de Transition a publié récemment une déclaration constitutionnelle expliquant les grandes étapes à venir : rédaction d'une nouvelle Constitution, formation d'un gouvernement intérimaire, préparation d'élections libres, libertés publiques, mais aussi la charia, la loi islamique, alors est-ce que tout cela est la bonne méthode, selon vous ? ».

Réponse – précise, claire et convaincante – de l’ex-philosophe BHL :« Ben écoutez, non, en effet, la charia, et surtout, et c'est pour moi le plus important, et, je dirais, à l'inverse, élections libres, droits fondamentaux, respect des droits des femmes, un modèle politique, qui, s'il vient vraiment au jour, sera une grande première dans le monde arabo-musulman. Ce sera la preuve que la démocratie était universelle ».

Cerise sur le gâteau, quatre ans après avoir reçu – en France et en grande pompes – le dictateur Kadhafi (sous sa tente), Sarkozy accueille – déjà ! – à l'Elysée le N°2 de la rébellion libyenne. Que des bonnes nouvelles, vous disais-je

© Michel Garroté pour dreuz.info

Et en plus personne ne sait où il se cache en ce moment…

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz