FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 29 août 2011
L'Université d'été de la Rochelle ne mérite pas son nom : les socialistes s'y sont comportés, ce week-end, comme dans une cours de récréation, ressortant les crocs en jambes et les coups bas avant de poser ensemble, hypocritement, pour la photo de classe. Cette pratique serait somme toute anecdotique si les débats eux-mêmes avaient été à la hauteur des enjeux imposés par les crises, et singulièrement celle de l'endettement des Etats. Or rien n'est ressorti de ces simulacres de réflexions, sinon les habituels mots creux et formules vagues qui sont répétés en boucle depuis des décennies. La démonstration de cette platitude a été apportée par Harlem Désir, secrétaire général intérimaire du PS, qui a replongé dans la facilité de l'antisarkozysme, cette ficelle pour ne rien proposer, et par Manuel Valls, qui paye, lui, son authentique réformisme par une marginalité qui le rend inaudible. Ce manque de sérieux de la plupart des candidats augure mal de l'intérêt et donc du succès des primaires.
 
Ce qui saute aux yeux est le peu d'envergure des prétendants, comparé aux défis qui forcent à repenser totalement la place de l'Etat, de la nation, du peuple, du citoyen, afin de corriger en urgence la faillite de l'Etat providence et l'affaiblissement de l'Etat nation. Ni le clientélisme "socialo" de Martine Aubry, ni l'art de l'esquive de François Hollande, ni la pugnacité brouillonne de Ségolène Royal ne peuvent être des réponses pour sortir la France des Trente calamiteuses, ce bilan laissé par la pensée progressiste qui n'a toujours pas entamé son autocritique. Le désarroi que l'on devine chez ces candidats, qui se réfugient dans le conservatisme et le flou, est un désarroi qui risque d'envahir plus généralement l'opinion. Cette faiblesse reste une chance pour la droite, qui devient (au royaume des aveugles, les borgnes sont rois) le parti des réformes et de la modernité. Mais saura-t-elle, elle-même, être à la hauteur des attentes des Français ?
 
Je participerai, ce lundi, à l'émission C dans l'Air sur France 5 (17h 45- 19h, rediffusion en soirée).
Je participerai, mardi, à un débat sur LCI (10h-11h), puis à On refait le monde, sur RTL (19h15-20h)
 
©Ivan Rioufol
 
L’article original peut être consulté sur le blog d’Ivan Rioufol
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz